Forum

Vous pouvez ici échanger et débattre avec les autres membres de ThéoDom sur différents sujets qui vous posent question. Vous pouvez aussi "amener" vos questions pour les dominicains ! AMEN !

  • Simone

    « ...Créé à l’image et à la ressemblance de Dieu... » Gen 1,26
    Quelle affirmation lourde de sens!
    Je dois m’en réjouir, n’est-ce pas merveilleux? Mais comment est-ce cela possible si Dieu est « invisible » et que je répète que je suis pas digne de Lui...?
    Merci chers frères de m’éclairer.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    si Bible et science s'opposaient il n'y aurait pas d'ingénieurs, pas de techniciens, de géologues, etc, sur les bancs des églises... sérieusement ça ne s'oppose pas... les grands récits bibliques sont des métaphores, et l'essentiel du message n'est pas à comprendre au sens propre. Quant à Jésus, il y a bien des scientifiques qui croient qu'il est ressuscité, là où toute la science faiblit... elle ne peut pas tout expliquer. On est dans le domaine de la foi

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • tatal

    Dieu n'a pas empêcher le progrès.
    Mais malheureusement certains par des manipulations génétiques,par la GPA, par la négation du genre humain se croient au dessus du créateur et détruisent l'homme..
    "science sans conscience n'est que ruine de l'âme"
    Nous sommes fait à l'image et à la ressemblance de Dieu. Homme et femme il nous créa.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • JFD-LILLE

    Bonjour,
    je sui catéchiste pour des enfants en cm1, cm2 et 6eme ; jusqu'à present j'utilisai les images classiques du Feu, de l'eau, du souffle leger du vent, ou encore de la Colombe pour essayer de faire comprendre le Saint Esprit.
    J'avoue que pour moi l'Esprit Saint (ES)était ce Dieu inconnu, que j'évoquai quotidiennement en me signant mais dont je ne savais pas grand chose.
    Je n'en sais pas beaucoup, mais dans la formation que j'ai eu sur le Credo au Cipac à Lille, j'ai enfin com-pris ce que pouvait être l'ES. St Augustin explique la trinité comme Dieu, l'Aimant, Jésus, l'Aimé, et l'ES, l'Amour ; ou Irénée de Lyon : les deux mains de Dieu sont Jésus et l'ES.
    Bon j'avoue que je n'ai fait qu'aborder le sujet et il reste tellement à découvrir, mais cela pourra j'espère vous aider à parler plus simplement du Saint Esprit.
    Jf

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • David

    Est-ce que parmi vous certains sont familiers avec le livre de l'Apocalypse? Quant à moi je commence seulement à le comprendre tout doucement. Mais j'en suis encore loin, merci de me partager vos expériences avec ce livre si important et pourtant si énigmatiques aussi.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Lucienne

    avec beaucoup de retard un grand merci d'avoir présenté avec clarté et objectivité les avancées offertes par le transhumanisme et le danger de l'accepter sans se référer aux valeurs chrétiennes fondamentales d'une vie"humaine'

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Xphoros

    Merci d'avoir abordé le sujet du transhumanisme. Ces toutes dernières années, une chaire "Éthique et transhumanisme" a été mise en place au sein de l'Université catholique de Lille. Elle tient de façon régulière des séminaires et journées d'études, au cours desquels sont invités de nombreux intervenants, sur des domaines très variés : science et technique bien sûr, mais aussi médecine, justice, économie... Une première synthèse issue de ces échanges, pesant le pour et le contre, a été publiée dernièrement :
    http://www.lecavalierbleu.com/livre/transhumanisme%E2%80%89-avenir-lhumanite%E2%80%89/#
    Comme l'adresse ci-dessus n'apparaît pas comme lien cliquable, je remets ici les références de l'ouvrage :
    Franck DAMOUR & David DOAT, Transhumanisme : quel avenir pour l’humanité  ?, Ed. Le Cavalier Bleu, 2018, 208 pages, 20€.
    (et non, je ne touche rien dessus ; j'en fais la promo car je connais le sérieux de ses auteurs :)

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • Christian

    Le miracle est un effet de la foi. La naissance de Jésus-Christ est l'effet de la foi de Marie. Le principe et la fin de notre foi est la charité, l'expansion de l'Amour divin en amour fraternel. Ainsi, je crois que ce qui distingue le miracle d'un prodige est que le miracle conduit à la charité et en est son explication.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Nollino

    Il me semble qu'il faudrait éviter les recours trop fréquents aux passages mythiques ou symboliques de La Bible (Paradis terrestre, faute d'Adam et Eve, virginité de Marie...),et à des langages très imagés plus habituels dans les pays de l'Orient et dans les temps anciens,pour insister sur le message de l'Evangile et le triomphe sur la mort annoncé par Jésus ,triomphe qui n'est pas d'ordre physique et n'a rien à voir avec les découvertes scientifiques. Cela rendrait l'évangélisation plus facile

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Armelle

    J'ai trouvé très éclairant de réaliser le fait que pour chaque lettre à une église, Jésus dit qui Il est et à qui il s'adresse. Ca a aiguisé mon oreille. Nous sommes un peu de chacune de ces 7 églises, et Jésus nous convoque dans des attitudes bien précises.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Thérèse

    Je n'avais pas cliqué sur Michel Houllbeck

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Eliane

    Le miracle, c'est Dieu qui fait des merveilles.
    https://videotheque.cfrt.tv/video/vvous-ferez-pour-moi-des-merveilles-film-souvenir-du-pelerinage-du-rosaire-2017/

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • François

    Bravo pour cette excellente présentation du transhumanisme, ses atouts et ses dangers.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Giannis

    je vous suggère d'écrire vos textes en noir et non en gris, avec une meilleure mise en forme, en l'état ils sont difficiles et fatiguants à lire sur une tablette, voire impossibles sur un mobile
    merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Jacques

    L'Armonie dans le couple est à l'image de l'amour de Dieu

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Jacques

    Non la technologie peut nous faire grandir en restant dans le vrai

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Jihela

    Pas les craindre, mais les évaluer en fonction du critère du "bien et du mal".

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marc

    Intelligence artificielle ou réalité virtuelle mais bêtise et folie bien réelles.

    Mais quelle est le fond de la question ? La crainte ou la technique ?

    Si c'est la crainte, un chrétien ne peut craindre que l'Eternel. Si c'est la technique ou, plus géralement la connaissance, alors oui un chrétien doit chercher, mais sans crainte.

    Un ingénieur

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Xphoros

    Dieu créateur d'un univers incommensurable dont nous ne sommes qu'une partie infinitésimale, sur une petite planète insignifiante dans une galaxie quelconque... Et le même Dieu connaissant et aimant *personnellement* chacun d'entre nous. N'est-ce pas là une chose inouïe, inconcevable ? Et pourtant nous y croyons.
    Mais dès qu'on viendrait nous parler de miracles, d'anges et de démons, nous ferions la fine bouche et dirions : « soyons un peu sérieux » ? Pas très logique ni très rationnel... Ce qui ne veut pas dire qu'il faut gober n'importe quoi, évidemment.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Armelle

    Je crois aux miracles sans retenue. Qu'est-ce qu'une difficulté matérielle pour Celui qui a fait le ciel et la terre ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Tiger

    Bien sur que les miracles existent les grands comme les tous petits. Je crois que chaque acte d'amour aussi petit soit-il, que chaque bonne chose, sont effectivement et vraiment déjà des miracles Tout bien vient de Dieu, Dieu est Lui-même Le Miracle Absolu, alors tout ce qui vient de Lui est miracle, qu'il soit explicable par nous les hommes ou pas. Pour ma part aucun doute que Jésus a bien fait de nombreux miracles, et qu'Il continue d'en faire, que ce soit au niveau spirituel ou physique, de toute façon l'un ne va pas sans l'autre.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Papou

    Dans la mesure où il m'est arrivé d'échapper à la fin de vie donc à la mort, diagnostiquée suite à un AVC sévère (survenu le 1er janvier 2011), et à l'intervention d'une "médium"? en même temps qu'à l'Amour de mon épouse ( ce qui me renvoies à l'Épitre de St Paul en 1 Co 12, 4-9) et que je relie ces évènements à la lumière de la Parole et de ma Foi alors, c'est indéniable Dieu est bien présent dans nos vie et se révèle, mon let motiv (ou mon fil rouge) durant ces 4 mois de soins avant ma ré-éducation fut : avec Toi, tout est possible! je dois ajouter qu'à ce jour et en m'observant vivre je ne me trouve plus trop de séquelles!
    Alors MERCI mon Dieu.
    Je te voues dès maintenant ma vie et je pense beaucoup à St Ignace de Loyola auquel je suis profondément attaché.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • A.Eliane

    excusez moi. Mon texte est parti tout seul.
    Le miracle est un fait extraordinaire où l'on croit reconnaître une intervention divine bienveillante et auquel on confère une signification spirituelle. Chose admirable, étonnante qui se produit contre tout attente. (le petit Robert 1972).

    Le miracle peut être d'ordre intérieur (une conversion du coeur) ou extérieur, une guérison inexpliquée. Un miracle est un signe et un appel donnés par Dieu et reçus dans la foi par l'homme. Jésus nous a dit que l'on en ferait de plus grand que lui. Sans parler religion il y a bien dans nos vie des petits miracles qui existent ... Exemple des familles déchirées qui ont retrouvé le chemin de la réconciliation etc .... Par miracle = par un heureux hasard .... Croyance ou pas !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • A.Eliane

    ggggg

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • A.Eliane

    Le miracle est un fait extraordinaire où l'on croit reconnaître une intervention divine bienveillante et auquel on confère une signification spirituelle. Chose admirable, étonnante qui se produit contre toute attente. (Le Petit Robert 1972).

    Un miracle est une action étonnante; les croyants y voient un signe de l'amour de Dieu pour les hommes… Ils montrent ce que peuvent recevoir les hommes dans leur cœur quand ils accueillent le Royaume de Dieu. C'est le commencement d'un nouveau monde (Pierres Vivantes 1980) ….

    Le miracle peut être un signe intérieur comme un signe extérieur. Pour ma part les signes que Jésus opèrent sont les mêmes qu'aujourd'hui si l'on considère que nous aussi nous sommes porteur de bonnes nouvelles pour les autres. La guérison physique que Jésus opère est unique dans l'histoire du monde. Elle veut nous dire que Dieu c'est approché de nous et qu'il nous guéri tout entier. Le miracle est un moyen de communication de Dieu avec les hommes. Il se situe toujours dans un contexte où on ne l'attend pas, où il y a véritablement une surprise !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Matice

    à l’appellation miracle , je préfère celle de "signe" de l'évangile selon Jean, gestes qui obligent les témoins à un discernement, à « voir » au-delà de leur réalité matérielle!
    Ils conduisent les uns à la foi, enferment les autres dans leur incrédulité.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Cédric

    Cette question sur la prière et les miracles de Dieu me taraude beaucoup et j'ai du mal à la résoudre, même si la vidéo apporte quelques éléments de réponse.
    Dieu nous a créés libres ; de le choisir ou de le rejeter. Il ne s'impose donc pas à nous. Il est comme un Père qui nous attend les bras ouverts ; à nous de nous tourner vers lui ou pas. Mais Dieu conserve intacte notre liberté, parce que c'est à ce prix qu'Il nous aime. Comment alors associer nos prières dont Jésus nous enseigne qu'elles seront exaucées et notre liberté ? En effet, si Dieu change les paramètres en cours de route, la liberté n'est plus entière. Prenons l'exemple de la femme stérile - et la Bible nous en montre plusieurs figures - qui prie pour que Dieu lui accorde un enfant. L'enfant arrive et c'est un miracle ! Mais alors, celle qui prie tout aussi sincèrement et qui n'est pas exaucée ? Celui qui est atteint d'une maladie ? S'agirait-il d'une malédiction ? J'ai du mal à imaginer un Dieu d'amour qui nous veuille du mal !
    Dans la video, il était question d'examens, mais ils dépendent aussi de notre travail. Dieu peut nous aider à nous concentrer, à être sérieux et à mieux comprendre en nous éclairant par son Esprit ; mais c'est nous qui le laissons faire. Mais quand ça ne dépend pas de nous, en cas de maladie par exemple; comment Dieu peut-il intervenir? La prière peut nous soutenir dans l'épreuve, mais peut-on seulement demander la guérison ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Babcia

    Mon frère a toujours voulu être médecin. En dernière année il a reçu de la soude dans les yeux pendant une manipulation de travaux dirigés. Il devait perdre la vue. Nous avons tous priés, serrés autour de notre mère, pour qu'il ne perde pas la vue. Le professeur qui le suivait n'a jamais compris comment certains tissus détruits ont pu se reconstituer. Il n'a gardé qu'une faiblesse a un œil et est devenu médecin. Un excellent médecin apprécié pour son diagnostic et son écoute. C'est notre miracle familial.
    Cela va dans le sens de la vidéo. Peut-être que la pleine réalisation de mon frère passait par cette profession.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Ti Bou

    Juste : quand le religieux est enregistré bien centré au milieu de l'écran, il se trouve que la flèche rouge de démarrage de la vidéo se situe pile sur son nez ! Si bien qu'on m'enseigne chaque fois par un clown Auguste ...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • natisane

      Cela me parait très biblique comme vision : la bonne parole qui se travestit sous une apparence dérisoire ou comique pour nous inciter à creuser le sens!!! Merci pour cette vision rafraîchissante et plus profonde qu'il n'y paraît:-)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • manu H

    En tant que scientifique, j'ai du mal à croire aux miracles...
    L'existence historique d'un homme de Palestine, crucifié vers l'an 30-40 et qui avait une grande renommée dans la région est attestée ; que cet homme soit fils de Dieu relève de la foi de chacun.e (c'est la mienne).
    mais
    Il n'existe pas de "preuves" que les miracles de Jésus sur Terre ont eu lieu (me semble-t-il).
    Ne faudrait-il pas plutôt les lire comme des dons spirituels plus que matériels ?
    C'est à dire par exemples que : les pains multipliés représenteraient la Parole et l'Amour de Dieu qui ne s'épuisent jamais et nourrissent tous les Hommes ou le paralytique qui se lève avec son brancard, il ne le quitte pas mais repart avec : ce serait un signe de guérison intérieure, plus que physique (on se redresse et on se remet en route au lieu de rester figé.e, malgré les épreuves de la maladie, avec (voire "grâce à") elles...).
    Dans tous les cas, nous sommes invité.e.s à "croire sans avoir vu" : cela rend heureux, a dit Jésus !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Maygod

      Pourquoi Dieu pourrait guérir spirituellement, donner une guérison de l'âme, et ne pourrait pas guérir le corps aussi ? Pourquoi ce qui est dit dans la bible sur les guérisons physiques devraient signifier autre chose, une guérison spirituelle, si tout est possible pour Dieu ?
      Nous sommes des êtres corporels et spirituels, Dieu répond sans cesse à nos deux dimensions et la Bible particulièrement : c'est un livre où Dieu s'adresse à l'homme non uniquement de manière spirituelle ou analogique, mais de manière concrète ! Et rien est impossible à Dieu...

      Croire sans avoir vu c'est une chose, mais Dieu s'est incarné, il s'est fait voir ! Il nous demande d'avoir jusqu'à cette foi là où on croit sans voir, mais parfois, il nous donne la grâce de se manifester à nos sens, à notre corps, comme à notre âme...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • natisane

      Peut-être que la" preuve" que les miracles de Jésus ont eu lieu réside dans l'immense adhésion des foules à sa personne et à son message après ces manifestations de quelque choses de surnaturel. Malgré son élimination physique par le pouvoir romain et les persécutions sur ses disciples, son influence a perduré et s'est transmise au fil des siècles jusqu'à nous … cela aussi est un autre miracle! Quant à vos explications de ces miracles elles sont tout à fait pertinentes ,dans ce qu'on appelle "miracle", il y a à la fois une réalité physique mais la perspective psychique ou spirituelle est tout aussi importante. Je ne sais pas si "croire sans avoir vu" rend heureux mais cela nous oblige, à coup sûr, à garder une âme d'enfant.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • geneviève

    j'ai vraiment du mal à croire aux miracles! oui, certaines guérisons ne s'expliquent pas médicalement, malgré tout , je reste réticente.
    quand aux miracles décrits dans les évangiles, je crois qu'ils sont une façon de nous faire comprendre la volonté de Dieu de ramener les personnes vers leur communauté, que les choses ne se sont pas passées telles que décrites, qu'aujourd'hui une autre façon d'expliquer serait utilisée pour nous dire la même chose: Dieu est tout-puissant d'Amour, veut le bien de chacun de nous, aime chacun de nous.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Maddalena

      Il n'y a pas plusieurs explications:"TOUT EST UNE QUESTION DE FOI". OUI SEIGNEUR JE CROIS EN TOI.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • MALUPO

    Oui, je crois aux miracle, comme action de Dieu dans notre vie, en vue de nous aider à grandir dans la foi, à nous appeler vivre de la proximité de Dieu dans notre vie et par là, à saisir le sens de la vocation de tous les baptisés que nous sommes : marcher tous ensemble à la suite de Jésus vers le Royaume.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Barbacraie

    Nous sommes bien obligés de croire aux miracles : regardez les guérisons de Lourdes, regardez le suaire de Turin.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • VERO

    C'est bien de se tester mais nous n'avons pas la correction ?Je n'ai pas compris comment trouver les réponses corrigées?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Sailor

    Selon Philippe Abadie, l'homme créé à l'image de Dieu a pour tâche de parvenir á sa ressemblance en dépassant son animalité... si j'ai un peu compris.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • mamietitine

    dieu est notre père ilest unique a son image, sans dieu que serait la terre et l'etre humain

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Isabelle

      "sans dieu que serait la terre et l'etre humain"
      La même chose qu'avec...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • André

    J'aime lorsque vous faites la relation entre Aristote et Platon. Vous vulgariser très bien ce qui est compliqué félicitation mon frère. Je crois que l'on peut se passer du soufflage dans les narines

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Isabelle

    “L'homme créé à l'image de Dieu: qu'est-ce que ça vous inspire ?”
    Que tout comme son créateur, l'homme EST. Point.
    Tout le reste n'est que du bavardage qui ne peut expliquer complètement ce qu'est l'homme, pas plus que ce qu'est Dieu, son créateur (que l'homme a lui-même nommé ainsi)
    L'homme, tout comme son créateur, peut dire : "Je suis." Ainsi, il est l'image et la ressemblance parfaite de Dieu.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Violoncelle

    Merci pour votre vidéo sur l'âme et le corps ! Cela m'apparaît comme un début ! En tout cas, j'ai le goût de pousser plus loin. Oui, nous sommes bien à l'image de Dieu, mais qu'en est-il de l'Incarnation ? Pourquoi Dieu a-t-il voulu devenir un humain ? Il manquait un corps à Dieu ? Et si Dieu était plus grand après la Résurrection du Christ qu'avant ! Désormais, la Trinité s'est enrichie d'un corps humain ! Est-ce que Dieu grandit ? Est-ce que Dieu est incorporée à sa création comme l'âme à notre corps ? Dieu n'est-il pas le Souffle de l'Univers ? Et cette merveille que nous avons récemment nommée l'Évolution (découverte par un athée ?) n'est-elle pas la manière de Dieu d'envahir l'Univers et de le faire grandir ? Et si le Corps mystique du Ressuscité était la réalisation progressive de l'infinité de Dieu ? Dieu n'est-il pas, comme notre âme, susceptible de progresser pour atteindre sa parfaite stature lors de l'accomplissement total du Corps ecclésiale, aussi appelé Corps mystique du Christ encore inachevé jusqu'à la fin des Temps, jusqu'au point Oméga de la Création universelle ? Oui, je sais que je suis un peu hors norme, que je dépasse nos schémas habituels de penser, que certains des concepts que j'utilise mériteraient d'être affinés, mais je suis incapable de taire ce que votre vidéo a fait naître en moi de points d'interrogation… Merci encore !
    Jean M L

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • rené

    L'âme et le corps? Vous avez oublié une 3è composante de l'être humain: l'esprit. Corpus, anima, spiritus (soma, psychê, pneuma). Cf. par exemple: 1Th, 5,23: "...Que Dieu garde parfait et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de N.S J.C." Tout animal (dont nous sommes) est composé d'une âme et d'une chair (corps); ce qui nous distingue l'être humain de l'animal, c'est cette composante spirituelle : l'esprit.
    Quand un animal meurt, tout disparaît (corps et âme); quand un être humain meurt, l'esprit demeure. Peut-on dire alors que son âme et son corps ont aussi disparu? Et Jésus, sur la croix, 'remit son esprit'.
    René

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fr Matthieu

      Bonjour René,
      Merci pour votre question tout-à-fait pertinente et difficilement abordable dans le format vidéo de Théodom !
      Voici deux pistes de réflexion qui me semblent importantes (il faudrait aussi distinguer ce qu'on appelle aujourd'hui 'esprit' et qui est plutôt de l'ordre du mental et de l'intellect que de l'ordre du spirituel comme chez Paul) :
      - L'anthropologie ternaire de Paul, d'origine indirectement néoplatonicienne, a très souvent été interprétée chez les Pères non comme une tripartition de l'homme en trois parties séparées, mais comme trois dimensions quasi-imbriquées de l'homme. L'esprit est alors la fine pointe de l'âme, et non autre chose que l'âme. C'est le 'lieu' de l'âme (et donc de l'humain) où loge l'Esprit de Dieu, où l'humain se tourne vers Dieu. Certains Pères de l'Eglise (comme Irénée de Lyon) jouent même avec l'ambiguïté du nom de ce lieu : puisque l'Esprit de Dieu y réside, qu'est-ce que l'esprit humain sinon l'Esprit de Dieu en tant qu'il habite en l'humain ?
      - De plus, l'anthropologie paulinienne semble plutôt binaire que ternaire, malgré les quelques belles formules conclusives qui évoquent "l'esprit, l'âme et le corps". Cela dit, Paul distingue en l'homme la chair et l'esprit. On a souvent tendance à interpréter cela en termes de la philosophie grecque, le corps et l'âme. Pourtant, il faut bien s'en méfier. Paul utilise deux catégories différentes, et pas moins intéressantes, pour analyser l'homme : il ne distingue pas l'homme en tant qu'il est matériel ou immatériel, mais l'homme en tant qu'il est tourné vers le monde ou vers Dieu. Paul distingue deux dimensions en l'homme selon un critère spirituel (théologal) et non selon un critère empirique, scientifique. Et les deux anthropologies ne se recoupent pas !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Damien

    Environnement est à mon avis un concept non chrétien.
    L'Homme, en tant qu'il a un corps, n'existe pas indépendamment des écosystèmes dans lesquels il vit. De même spirituellement, il existe une communauté de Salut du cosmos entier. Pas de Salut de l'Homme sans salut de toute la Création (i.e. réunification à la vie trinitaire en Christ).
    L'Homme porte le cosmos en lui car il en est issu, le cosmos inclut l'Homme qu'il a produit (par la main de Dieu certes).

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Damien

    Dieu est Créateur et Trinité, i.e. relation d'Amour. Aussi être à l'image de Dieu, n'est-ce pas pour l'Homme d'entretenir une relation d'Amour avec toute créature et par là, lui permettre d'être (sorte de coopération à l'acte créateur) et d'être bien.
    Or la tradition chrétienne occidentale, marqué par l'Aristotéli-thomisme, s'entête, au nom d'une hiérarchie des créée par Dieu, à défendre le droit moral (c'est à dire qu'il ne s'agirait pas d'un compromis lié au péché) à tuer et manger des animaux.
    N'est-ce pas une dégradation de la vocation humaine à être à l'image de Dieu ?!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marie

    A propos du corps et de l'âme :

    On fait souvent l'erreur platonicienne de séparer l'âme, spirituelle, du corps, materiel. On saucissonne notre vie avec des moments pour l'âme (je prie) et des moments pour le corps (le reste du temps : je mange, je dors, je bosse; je m'amuse). Et si on retrouvait notre unité? Si on priait aussi avec notre corps ? Si "le reste du temps" pouvait aussi gagner une dimension spirituelle ? (comment ???)

    Autre remarque ; la médecine a fait une erreur du même type en séparant la psychologie de la médecine traditionnelle. Or, on voit aujourd'hui à quel point corps et psychisme sont intimement lié. (effet placebo/nocebo, efficacité de l'hypnose, effet du moral sur le cancer, effet de l'alimentation sur le comportement etc...)
    Peut-être bien que cela nous apprend quelque chose sur l'unité de notre âme et de notre corps...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fr Matthieu

      Je vous rejoins tout-à-fait ! C'est peut-être le travail de toute une vie de trouver la sérénité d'une union vécue d'âme et de corps. Et c'est peut-être le travail de toute une époque de raccommoder ces deux dimensions de l'humain dans la culture dominante !
      Et puis, peut-être cela aiderait-il de découvrir d'autres anthropologies (dans d'autres cultures) où l'humain est considéré selon des aspects encore différents : comme un être vivant en société et non un être purement individuel, autonome, etc.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
  • Marie

    "homme et femme, il les créa"... Cet homme et cette femme s'aiment. Et si c'était leur amour qui était à l'image de Dieu ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fr Matthieu

      Bonjour Marie,
      Excellente intuition ! Si je ne m'absue, c'est exactement ce que veut dire saint Paul dans sa lettre aux Ephésiens (Ep 5,31-32) : "À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ce mystère est grand : je le dis en référence au Christ et à l’Église."
      L'homme et la femme dans un couple s'aiment à l'image du Christ et de l'Eglise. En ce sens, leur amour humain est à l'image de l'amour divin du Christ pour l'Eglise.
      Et puis... "Dieu est amour", donc ressembler à Dieu, c'est aimer !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • yves

    Création et évolution, comment articuler avec la bible?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Barbacraie

    Dès lors que Dieu a créé l'homme a Son image, la vie humaine est sacrée. D'où la condamnation de l'avortement, de l'euthanasie, et j'ai appris avec satisfaction que le catéchisme de l'Eglise catholique condamne désormais la peine de mort. Cela dit je pense que cette condamnation aurait pu se faire de façon plus solennelle, plus visible.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Francis

    Cela me fait penser à cette réflexion de Pierre Teilhard de Chardin à méditer:

    "Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine."

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • A.Eliane

    C'est aussi le Christ qui est visage de Dieu. C'est par lui que je sais de quoi est fait l'amour en partage. J'ai oublié de le dire sinon si Christ n'était pas venu dans le monde comment saurait on qui il est ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • A.Eliane

    Peut on dire qu'il y a réciprocité dans cette image en tant que corps humain ? Ne parle t'on pas plutôt de tout ce qui fait l'être dans ce qu'il est ? L'âme est tout ce qui constitue ce que nous sommes hormis le corps. Dieu on ne l'à jamais vu mais nous pouvons être en relation avec sans pour cela en faire un corps humain. Il est plutôt corps mystique en relation avec nous ... C'est peut être un peu ardu mais c'est ce que j'entrevoie

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Agnes

    En tout homme l'image de Dieu est présente. Pour cela Il faut le respecter et l'aimer.
    Puisque je suis créée à l'image de Dieu alors je peux m'aimer en dépit de mes faiblesses.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • S.Miquelina

      J'aime beaucoup l'approche du frère Matthieu Palayret . Ses explications sont claires, ça donne le goût d'aller plus loin. Merci à la communauté THÉODOM" Continuez votre beau travail........ Miquelina Silva

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Isabelle

    Catho, écolo, politico, philosoph(o)...
    Je ne sais pas si mon chat ressuscitera, quand comment, ni si moi même je ressusciterai. certaines religions le disent et leurs adeptes sont censés le croire, ou quand comment, même elles ne savent pas trop...
    Est ce que l'homme sauve(ra) la planète ou Est ce la planète qui sauve(ra) l'homme?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Isabelle

      Peut être bien que c'est pour répondre à ces deux dernières question que la religion dit que c'est Dieu qui sauve...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • isy

    Bonjour,

    Enfant, lorsque je marchais sur la pelouse et les petites fleurs, sur les fourmis , j'avais peur de leur faire mal, de les tuer. Les autres enfants ou les plus grands ne me comprenaient pas. Ou bien ils ne voulaient pas comprendre... Grâce à Dieu j'ai pu lire le sublime livre "la vie secrête des arbres" et j'ai alors enfin su que je n'étais pas la seule à penser que la nature, les plantes, les arbres, communiquaient les uns avec les autres et communiquaient aussi avec nous, si nous arrivons à savoir les écouter. Il y a tellement urgence pour venir en aide à nos frères et soeurs les animaux comme disait Saint François d'Assise.

    Peut on s'unir en prières pour les plantes, les animaux, la Nature ?

    Car oui, il y a bien urgence, pour que la planête Terre que nous allons laisser aux autres générations, soit enfin respectée et aimée comme toute création de l'Eternel;

    Merci pour votre travail

    Bises fraternelles en Christ

    Isabelle

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Catherine

    Oui, défendre l'environnement est une nécessité pour le chrétien et un devoir. Car protéger notre environnement c'est faire du bien à notre prochain, c'est donc l'aimer. Ce qui est notre premier devoir après l'amour de Dieu.
    Quand nous défendons les forêts ou les abeilles, c'est de notre propre survie qu'il s'agit.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Catherine

    Oui, défendre l'environnement est une nécessité pour le chrétien et un devoir. Car protéger notre environnement c'est faire du bien à notre prochain, c'est donc l'aimer. Ce qui est notre premier devoir après l'amour de Dieu.
    Quand nous défendons les forêts ou les abeilles, c'est de notre propre survie qu'il s'agit.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Allora

    Serait-il possible d’avoir les réponses exactes après avoir fait les tests pour comprendre les erreurs?
    Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Christian

    En quoi la nature est elle l'expression de la bonté de Dieu ? Dans la nature les relations entre les êtres sont impitoyables. Le prédateur chasse et mange ses proies sans état d'âme, plus il est faible, plus c'est facile, la préférence va chasser et dévorer les plus faibles. Dans le monde végétal, la concurrence est féroce. Sous un noyer par exemple, malheur à la graine d'arbre tombée sous son ombre, aucune ne résisterait à ses hormones émanées. La relation entre les végétaux et les animaux ne sont pas marquées par l'amour fraternel ... Une nuée de larves de papillon peut achever en une saison un buis. Bref, la loi dans la nature, c'est manger et éviter d'être mangé ! En quoi cette loi est elle expression de la bonté divine ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • isy

      Bonjour Christian

      Dieu est le seul a savoir pourquoi il a crée la nature, les relations entre les animaux, relations entres les plantes, de telle façon.
      Un exemple : lorsqu'un corps se décompose, il viendra nourrir toutes sortes d'insectes
      Dieu fait bien les choses, et en toutes choses il y a Dieu et du bon

      Isabelle

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Tiger

    C'est évident qu'en tant que chrétien il faille défendre l'environnement puisque c'est la création de Dieu pour nous et que nous devons respecter tout ce que Dieu a fait, c'est aussi simple que cela. Tout est vivant puisque tout à été fait par et pour Jésus si je ne me trompe. Le problème, je pense, c'est que l'homme trop souvent se prend pour Dieu, et c'est là qu'est tout le problème. Humilité un maître mot que nous devrions ne pas oublier.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Nicodeme

    Merci pour cet enseignement, c'est vrai que la création est confiée à l'homme, mais avec l'aide de l'Esprit de Dieu d'une grande nécessité.
    je n'ai pu faire le 2ème paragraphe à trous, car je ne savais pas qu'on ne pouvait le faire qu'en une seule fois et n'ai pu même y accéder pour le relire

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Majo

    Une évidence et une piqure de rappel nécessaire pour une application quotidienne.Les trous du texte je ne peux les remplir car les mots n’apparaissent pas .

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Christian

    Chrétien et écologiste depuis plus de 25 ans, ces deux aspects de mon cheminement existentiel sont inséparables. C'est en ma foi chrétienne que je puise les racines de mon engagement écologiste, et c'est dans mon engagement écologiste que je témoigne de ma foi chrétienne. C'est en me ressourçant dans l'oraison en la Sainte Vierge Marie qui me conduit en Jésus-Christ que je puise mon espérance d'unicité fraternelle apaisée, cordiale et coopérative joyeuse entre les êtres humains, dans la joie de vivre en toute simplicité en prenant soin les uns des autres, et de la nature dans sa globalité. Ne pas prendre soin des autres, et de la nature dans sa globalité m'est inconcevable.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • chaps

    La bible et la science ne peuvent s'opposer mais peuvent être mis en opposition si l'on occulte la révélation pour ne retenir que la rationalité et inversement si l'on néglige la connaissance qui peut naître de la révélation. Mettre en opposition la science et la bible n'est-ce pas vouloir séparer ce que "Dieu a réuni" pour l'épanouissement de l'Homme

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Dacar

    Bonjour,
    dans la 2e vidéo, j'ai été interloqué par la phrase "En ne se souciant que de l'Homme, [l'Eglise] a mené l'humanité et les animaux à la catastrophe".
    Est-ce bien exact ? N'est ce pas plutôt que l'Homme n'a pas pris conscience qu'il fait partie de la Création et qu'il en dépend ? Autrement dit, se soucier de l'Homme c'est se soucier de l'intégralité de l'environnement (dont les animaux font partie).

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • pargand

    notre foi nous invite à croire que Dieu est créateur et donc à lui rendre grâce pour le m
    monde et la vie reçus comme des dons gratuits.comment s'est fait le monde est une autre question que les scientifiques peuvent bien explorer

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mich

    Désolée mais je ne puis mettre les mots à leur emplacement dans le texte à trous. Quand je clique sur un mot, je n'arrive plus à descendre dans le texte initial.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Catherine

      J'ai eu le même problème, et c'est avec beaucoup de retard que j'ai pu terminer l'exercice.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mon rêve c'est Canada

    Tout est libéré

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mon rêve c'est Canada

    Tout est libéré

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mon rêve c'est Canada

    Tout est libéré

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • natisane

    J'ai toujours pensé que l'écologie ne devait pas être "accaparée" par un parti politique.C'est un domaine qui concerne plusieurs disciplines et qui devrait être pris en compte par tous les partis politiques. Qu'il y ait un ministère de l'écologie ,oui ,mais indépendant des prises de positions partisanes .Et les religions devraient avoir voix au chapitre ,car elles ont une réflexion sur le sujet.Pour moi l'église est tout à fait légitime pour parler d'écologie,entre les chapitres consacrés à la Création(dans une bonne traduction!),le souci de Saint François pour toutes les créatures et l'encyclique du pape François "Laudato si",plus son souci "d'écologie humaine"pour orienter l'humain vers le respect de sa propre vie,elle est compétente et devrait plus faire entendre sa voix dans ce domaine.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Joseph

    Merci sœur Marie-Laure pour votre message bienveillant.
    L'erreur est humaine et lire et comprendre les mots n'est pas évident. Selon la Bible Dieu aurait dit à l'Homme." Soumettez et dominez la création !" l'Homme s'est basé sur le sens des mots dans la traduction et s'est trompé magistralement. C'est aujourd'hui qu'on voit les dégâts qu'il a faits: notre petite planète est à l'agonie.
    Comment donner foi aux mots que l'Eglise enseigne? L'Eglise est une grande pécheresse qui se trompe, comme tout ce qui est humain. Comment trouver le vrai du faux ? Ce n'est que par les erreurs que l'on peut avancer en en tirant les leçons, Notre chemin de résurrection est encore bien long...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • LEVIELLEDE

    A mon avis ce n'est pas le rôle des cathos de "faire de l'écologie" prier pour le salut de l'homme oui mais vouloir défendre des positions sur l'interaction de l'homme et de la nature c'est le rôle des scientifique et ils ont bien du mal a être cohérent entre eux.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • DanielD

      Le salut de l’homme passe aussi par le respect du monde dans lequel il vit : écologie, justice sociale, etc... c’est dans ces conditions, qu’il pourra faire véritablement son salut. Comme le disait Paul VI, il faut un minimum de moyens pour avoir un minimum de vertus.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Lauriane

      Bonjour,
      Effectivement, je ne pense pas que les cathos puissent donner des conseils d'ordre "pratique" sur la manière dont il faut prendre soin de l'environnement, mais nous avons tout de même un rôle à jouer pour affirmer qu'il faut en prendre soin. Et individuellement chacun peut agir en conséquence, dans un plus grand respect de la Création.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Marie

    La bible est la science de notre humanité.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • mutsi

    Votre texte... Bonjour à tous ceux qui me liront. La question posée a, à mon avis, mal venue. la science ne s'oppose pas à la Bible et la Bible ne s'oppose pas à la science. C'est l'homme qui se cherche et fini par s'opposer à lui-même. J'aurais souhaité que vous demandiez si la foi s'oppose à la science et vice versa. La théologie qui est la "science" de la foi a pour objet Dieu, que l'on ne peut expérimenter par de voies non expérimentales. Toutes les autres sciences reposent sur l'expérimentation scientifique palpable. L'une n'exclue nullement l'autre. Merci. Abbé Thélesphore MVE EDZANG, Curé à Mekambo au Gabon

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie

      Pardonnez-moi, mais je m'y perds.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • joelle-Jessica

    Bonjour,
    L'Eglise prône la virginité avant le mariage pour les jeunes. Je partage cette idée de protection et du respect de son corps qui est le temple de Dieu, mais je souhaiterai de la part de l'Eglise que le contraire ne soit pas radicalement condamné. En effet dès l'enfance la sexalité est inculculée à l'école et pas sur le modèle Chrétien!, avoir des partenaires multples avant le mariage permettrait de faire le bon choix? j'en doute vu le nombre de divorce, mais avant l'hypocrisie n'était pas de mise avec des adultères ? Enfin concernant les Seniors dont je fais partie quoique active la règle du mariage est -elle la même car quel est l'homme qui va choisir de s'engager dans le mariage après 65 ans? doit on terminer sa vie seule parceque l'Eglise interdit le concubinage? Est-ce le message du Christ , le dit-il dans les évangiles?ou est-ce le language d'une Eglise devenue Pharisienne? qui ne prend en compte ni l'âge, ni les sitations particulières, où es la Miséricorde? Fraternellement Joelle-Jessica

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Catherine

    Selon moi, la bible est un Texte inspiré (pas le seul...)
    qui devient POUR MOI PAROLE DE DIEU quand elle me parle, éveille mon écoute, touche mon coeur.
    J'entends si souvent à l'église (quand j'y vais), une parole humaine qui me semble tellement limitée, si souvent desincarnée, loin de là vie...
    (ah les homélies !).
    Sauf la parole des vrais pauvres de cœur, témoins authentiques de Dieu.
    A de SOUZENELLE m'ouvre des perspectives infinies dans sa relecture de la Genèse. Avec elle j'entends Dieu Amour, qui aime inconditionnellement, dans le respect absolu de la liberté de l'homme...et je 'touche' au Mystère.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Catherine

    Le Souffle énergie, chaleur, lumière, dont je ne sais ni d'où il vient, ni où il va et avant tout où il m'inspire d'aller ni comment il gonfle ma voile, ni comment il veut mon bonheur aujourd'hui, en me laissant la liberté de choisir les chemins, et en m'accompagnant inconditionnellement quelques soient mes choix.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • sonia

    svp est il possible d'avoir le texte pour le lire et mieux comprendre. merci infiniment.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Cloclo

    Pourquoi l'Église s'oppose-t-elle au mariage de deux personnes du même sexe? Pourquoi l'amour doit-il être hétérosexuel seulement?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Darius

      Salut Cloclo,

      Au commencement Dieu créa Adam et Eve...c'était deux personnes avec de different sexe...

      Genese chapitre 1 versets 27 a 29

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Pioupiou

    Science et Foi ne s'opposent pas. Elles se complètent et décrivent notre monde de points de vue ou avec des mots différents. Par exemple, la Création en Sept jours. 7 est le symbole de la perfection, l'auteur inspiré par Dieu a voulu noter que le monde est une œuvre de la bonté de Dieu, donc bon en soi et également appelé à se parfaire pour être "à l'image de Dieu". Mais en 7 jours, 166heures ce n'est pas possible scientifiquement. Or l'Ecriture ne nous enseigne-t-elle pas que le temps de Dieu n'est pas le temps des hommes, qu'un jour pour Dieu est une éternité pour l'Homme. Aussi 7 jours n'est pas à entendre et à comprendre littéralement mais symboliquement ou poétiquement. Un seul de ces jours ne dureraient-ils pas alors des milliards d'années ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      Oui je crois que c'est cela. Mais il ne faut pas chercher à transcrire les jours de la création en milliards d'années ou autre durée de temps. Comme vous dites, le temps de Dieu n'est pas le temps des hommes.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Rémydechardin

      Bonjour, sans discuter du symbolisme des nombres, je dirai tout simplement que Dieu "est dans ce monde" mais qu'il n'est pas "de ce monde". L'espace temps dans lequel nous vivons nous est si évident qu'il nous est difficile d'imaginer un être qui ne soit sensible aucunement à ces dimensions. Notre univers a un diamètre d'à peu près 93 milliards d'années lumière et est vieux de 13,8 milliards d'années, autant dire, que pour nous, cela ne correspond à aucun ordre de grandeurs qui nous soit commun. Pour Dieu il en est certainement autrement. La raison et la connaissance sont pour moi des trésors pour le croyant, elles l'éloignent de l’extrémisme né de l'obscurantisme et l'oblige à approfondir sa foi en l’interrogeant sur le sens et la valeur de la création et de l'incarnation.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Fhuchet

    Bonjour, La sexualité est un sujet intéressant où l'église à son mot à dire. Il ne s'agit pas de donner des recettes miracle à mais de dire où redire les fondements de la relation comme femme et les conséquences sur leur vie sexuelle. L'acte sexuelle est une forme d'aboutissement de la relation. Merci !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Memenette

    Je crois qu'il s entrecroise

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • natisane

    S'opposer n'est pas le terme que j'emploierai,je dirais plutôt se "disputent"(dans le sens "disputatio"),elle s'affrontent,se confrontent ,cela produit des étincelles d'où peut jaillir la Lumière .Les deux offrent à l'homme l'opportunité de se questionner sur lui-même et sur son environnement,à partir de deux optiques complémentaires,en gros,le comment et le pourquoi; pourquoi quelque chose plutôt que rien .D'ailleurs les astrophysiciens commencent à s'ouvrir à une dimension plus complexe que prévu.Trinh Xuan Thuan a écrit"Pour aller au bout du chemin et accéder à la réalité ultime,il nos faut faire appel à d'autres modes de connaissance ,comme l'intuition mystique ou spirituelle,informés et illuminés par les découvertes de la science moderne.La science et la spiritualité sont deux fenêtres complémentaires qui permettent à l'homme d'appréhender le réel.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • flo

    Je vous conseille de lire la formidable série "les indices pensables" de Brunor qui aborde cette question de Foi, sciences et philosophies en bande dessinée.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • natisane

      Bonjour Flo,
      Votre messsage est celui que je comptais écrire ,je me réjouis que d'autres aient apprécié Brunor,j'ai acheté et offert toute la série de ses B D où l'on découvre la Bible d'une manière ludique et accessible.Je les ai offert à mes petits enfants mais c'est un régal pour les adultes aussi.
      Bonne année à tous ,communauté des dominicains et communauté des internautes.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Gisele

    Bonjour, le message que vous donnez est très important. Aujourd'hui, on ne peut plus dire que le monde s'est crée en si peut de jours. si on l'affirme, on n'est pas crédible, mais dans les rencontres que je fais avec d'autres chrétiens, certains disent que dire ceci, c'est renier la Parole de Dieu. L'éclairage que vous apportez permet de comprendre le rôle de la Bible. Merci.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      merci à vous et bon courage !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • MarieHelene

    Impossible de remplir le trou correspondant à complémentaires en parlant de bible et de la science.probleme technique sûrement donc limite de l’homme dans la science.Bonne année à tous

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie Cécile

      J’ai rencontré le même problème.
      Merci pour vos éclairages .

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • ThéoDom

      Bonjour, pourriez-vous nous dire quels appareils vous utilisez ? Les tests sur les jeux fonctionnent chez nous. Merci !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Nicole

    La croyance en un Dieu créateur et d'un Ordre dans l'univers est à l'origine de l'essor de la théologie, de la philosophie et de la science en Occident (aussi en Orient). Mais la science moderne et surtout les médias semblent l'avoir oublié. Pouvez-vous remettre l'église au milieu du village ? Merci.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      Il est vrai que la science s'est beaucoup développée dans le cadre de la croyance en un Dieu créateur. Car cela implique que le monde est intelligible et que ça vaut la peine de chercher à le comprendre. Il est vrai aussi que la science moderne s'est développée en opposition à la vision religieuse du monde. Cela dit, cela a pu aussi être bénéfique. Je pense par exemple à la médecine. Si Descartes n'avait pas dit que le corps est une machine, je ne sais pas si la médecine aurait fait tous les progrès que nous connaissons aujourd'hui.
      Encore une fois, on avance avec ses deux jambes....

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Isabelle

    La science prouve, au fur et à mesure de ses avancées, que la Bible est à interpréter, et non à prendre au pied de la lettre.
    Et l'interprétation de l'action de l'Esprit Saint en ce qui concerne la conception et la naissance de Jésus, sa résurrection, son côté vrai homme et vrai Dieu,.. a encore de beaux jours devant elle...
    Mais cela présuppose déjà d'avoir une interprétation de ce qu'est l'esprit, qui recevrait même honneur et même gloire que le Père et le Fils, si tant est que l'on veuille bien voir Dieu comme un Père et celui qui se dit le Fils comme Dieu Lui-même...
    Encore faut-il croire déjà en un Dieu, à l'origine de Tout...
    Il me semble qu'on pourrait dire que là où la science dit je ne sais pas, l'Eglise, les religions, posent des dogmes, en interprétant des textes, des événements, et parlent parfois de miracle...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      Ce n'est pas tout à fait juste. Il faut en effet éviter de faire des dogmes de l'Eglise les "bouche-trous" de notre ignorance. Laissons la science progresser dans la recherche avec les méthodes qui lui sont propres.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • SOEURS de ST-JOSEPH

    Non , je ne le crois pas. La science est ou doit être active pour le choix et la connaissance sur un thème choisi Donc un éclairage efficace, pour avancer sur notre recherche...Mais la foi, demeure cette force active, , qui nous fait avancer sur notre route de pécheur en marche en fonction de notre implication & devenir un éclaireur de notre croyance en Église du CHRIST! Comme j`ai hâte d`être de nouveau en marche avec vous.MERCI du coeur! Ruth Ostiguy s.j.s.h.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • SOEURS de ST-JOSEPH

      Ma communauté active , déjà nous lance vers le peuple en recherche Sortir de nos parvis&
      Nous sommes un peuple en marche en mission...Le témoignage est source de FOI, ESPÉRANCE' & charité active en nos paroles . La PAROLE de DIEU, doit nous inviter, d`être ces personnes de joie& croyante à bientôt!!! RUTH Ostiguy s.j.s.h.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • vieuxbrennou

    L'Eglise a toujours été muette,à ce sujet sauf pour la contraception mais la sexualité dans le mariage n'est pas que cela; en partie seulement c'eszt le soutien du couple.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • veronique

    Je connais le problème posé à l'Eglise par les homosexuels et le "mariage pour tous", mais comment accompagner ces "jeunes mariés" qui restent attachés à leur foi d'enfance ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GautierB

      Je pense qu'il faut avant tout considérer ces personnes comme étant toujours porteurs de leur "sacerdoce de baptisé". C'est le point de départ et le fondement de leur vie chrétienne. Celle-ci peut continuer à se construire "malgré" un mariage homosexuel !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Noisette

    Il y a t-il un espoir pour un couple divorcé remarié de recevoir le sacrement de l'eucharistie

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • bleuen

    Je trouve un peu hypocrite de marier des personnes qui ont déjà été en couple et ont eu des enfants mais n'étaient pas mariés religieusement , comme si cette première union n'existait pas et n'avait rien produit
    et d'être si dur avec les divorcés qui voudraient revenir dans l'église car certains divorces sont indispensables pour sauver sa peau et celle de ses enfants
    Il me semble que notre église gagnerait à analyser au cas par cas
    de même annuler des mariages où il y a eu des enfants me parait grave pur les enfants
    l'église fonctionne comme si l'erreur était impossible pourtant le Christ a dit à la Samaritaine " va ne pèche plus" mais il ne lui a pas fait la morale sur ses errances antérieures

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Romanus

    validité et unilité du mariage

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Kod

    Pourquoi un fiancé agé de 95 ans peut il aisement se marier? Pour moi à cet âge il est censé ètre impuissant et l'impuissance est une cause de nullité du mariage, qu'en pensez-vous?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Frère Albert

      Bonjour,
      Merci pour votre question. En effet l'impuissance (pas de possibilité d'accomplir une acte sexuelle) est un empêchement dirimant, mais pas la stérilité. Normalement en ayant l'âge avancé nous ne pouvons pas présumer que la personne est impuissante par contre c'est presque sûr qu'elle soit stérile. En effet, si nous ne prouvons le contraire, nous présumons que dans chaque âge la personne est capable de faire une union corporelle.
      J’espère de répondre a votre question. Fraternellement.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Isabelle

      Les procédures en nullité du mariage, avec les causes qui les justifient, ont été etablies pour ceux qui veulent se séparer de leur conjoint, pas pour interdire à ceux qui s'aiment de se marier!...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fricha

    PERTE DE L'ETAT CLERICAL

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Lydie

    Je connais deux cas de personnes non baptises qui se sont mariées à l'église;. Elle sont divorcés. Elles se sont remariées civilement avec un chrétien qui les a converties.
    Et bien, elles ne peuvent pas se faire baptiser. Dans les deux cas que je connais (un homme, une femme) les personnes étaient pratiquantes et engagées dans l'église. Mais la nullité de mariage est difficile à faire reconnaître.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    je suis contente j'ai eu presque tout bon au test sans avoir écouté la vidéo, je suis assez calée sur le droit canon de l'Eglise concernant le mariage.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Gaston Bourdages

    Bonjour. C'est avec émotions que je vous partage une partie de mes douloureuses mais combien libératrices expériences de nullité de mariage. Je veux, dans un 1 er temps, remercier les gens d'Église qui m'y ont accompagné. Beaucoup de doigté et d'humanisme et surtout de respect, d'écoute, de disponibilité. Je m'y suis senti accompagné avec et malgré les aveux à y faire. Dieu j'avais aussi placé au centre de cette démarche. Je pense ici à mon ex-épouse et à ce qu'elle a vécu avec moi. Puisse Dieu me pardonner.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Merci pour votre témoignage. Notre prière vous accompagne

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Suzy

    " Yahwé Dieu dit: " Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie." Gn2, 18.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Suzy

    " Pour le coup, c'est l'os de mes os et la chair de ma chair!
    Celle-ci sera appelée " femme" car elle fut tirée de l'homme, celle-ci!" Gn2, 23.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Yves Delacroix

    L'Esprit de Dieu présent en notre esprit qui par ses énergies nous divinise.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Isabelle

    Tout en écoutant et regardant les deux vidéos sur le droit canonique du mariage et la procédure de nullité du mariage, je ne cessais de penser : c'est n'importe quoi.
    La fin de la seconde vidéo m'a fait comprendre: toute cette procédure est un accompagnement, un chemin, vers la vérité. Et ce n'est pas si loin de l'Evangile que ça peut paraître, mais il faut voir l'Evangile dans son ensemble, et la position de Jésus par rapport à SA religion à son époque, pour tout remettre dans le contexte actuel, dans la religion de l'Eglise et hors l'Eglise…
    Et la seule chose qui prime c'est l'Amour Miséricordieux. Le reste n'est que procédure, bouts de papiers, et rituels, comme la circoncision en son temps… Mais les hommes ont parfois besoin de ces "bouts de chandelle" pour continuer à Vivre, commencer ou recommencer à Vivre, en paix avec eux-même, leur Dieu, et les autres...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      Il y a du vrai dans tout ça Isabelle dans la mesure où les principes du mariage sont quand même juste je trouve. On s'accordera surtout sur la liberté , c'est important. Un mariage ne peut être contracté sans une véritable liberté des deux fiancés sinon où est le bonheur ? Après même au delà du mariage religieux, je trouve que même s'il est civil, le mariage est un acte pas seulement qu'on pose entre deux personnes mais devant des témoins, devant une communauté : quelque chose d'officiel devant parents, amis, voisins... L'intérêt donc d'y être prêts ms aussi d'en comprendre le sens à mon avis. quelque soit le sens qu'on y met, il y en a un.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • marieclaire

    bon je me lance
    j'ai 64 ans je suis veuve depuis bientôt 7 ans
    tout à commencer avec mon mari nous avions 18 ans tous les 2 et 4'ans de fiançailles pour apprendre à nous connaitre puis un mariage qui aura duré celons les thermes écrit 35 ans un mariage bâtit sous le regard de la vierge Marie puisque c'est grâce à Lourdes que notre histoire à démarrée .Notre foyer a été égayé par 3 beaux enfants et 7 petits enfants
    Aujourd'hui si mon mari est mort pour la société, il ne l'ai pas pour moi par la communions des saint nous vivons notre amour différemment certe mais nous le vivons
    et cette unions si différente soit elle est très forte et si forte que j'en suis rayonnante quand j'en parle certains frères si il font un tour sur Théo'dom pourrons que le
    confirmé
    j’espère que mon témoignage qui pourrais aussi rejoindre la première semaine celle du frère Timothée sur le sacrement pourra donner des exemple a la nouvelle génération comme quoi le mariage c'est beau il n'y a rien de plus beau mais c'est a deux qu'on le construit pour le rendre beau et être un model pour nos enfants
    aujourd'hui je me sens bien en moi et je remercie les frères qui m'aident chaque jour

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Suzy

      Merci Marie Claire pour ce beau témoignage.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Marie

    Un couple est référent par rapport à la Parole de Dieu: il doit continuer à procréer : donner la vie . Mais je trouve que du fait que Dieu est Amour (c'est le 1er.Commandement) Alors pourquoi les Chrétiens refusent que 2 hommes ou 2 Femmes puissent s'aimer ? (si leurs sentiments sont aussi forts et sincères tels que ce que Dieu nous a donné : l'AMOUR ) Pourquoi sont-ils contre l'adoption ? Est-il préférable de savoir que des enfants d'hétéros sont martyrisés, abandonnés et jetés dans la rue ou pire !!! ne seraient-ils pas mieux avec un couple d'homos(mais en accord avec Dieu) et ainsi ces enfants pourraient continuer à procréer eux aussi?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Doumé

      Excellente question Marie, je vais m'y essayer.
      Où avez-vous lu que l'église "refuse" à des personnes "de s'aimer" ? c'est le sacrement du mariage qui est réservé aux couples hétérosexuels, pas le droit de s'aimer.
      La discipline des sacrements est un gros sujet. Le schéma familial que l'église veut promouvoir aussi, et il exclut l'homoparentalité c'est vrai. C'est blessant évidemment pour celles et ceux qui se sentent rejetés.
      Il faut reconnaître que l'enseignement de l'église catholique est relayé et commenté par tout le monde. Mais bien qu'il puisse heurter, il s'agit bien d'un enseignement catholique ! Le droit civil peut être amélioré par la société civile, mais la société civile n'a pas le pouvoir de manipuler l'enseignement catholique. Je suis d'accord, dit comme ça c'est rigide mais cela n'interdit pas le dialogue.
      Ma réponse ne porte pas vraiment sur le fond de vos arguments et je reconnais la blessure de l'exclusion. Elle fait mal. Ma réponse porte sur la grande absente de notre société : la discipline. On l'admire dans les spiritualités très exotiques mais on la rejette pour nous-même, surtout quand elle nous contrarie.
      Et pour nos questions sur l'enseignement catholique – et particulièrement sur les sacrements de la communion et du mariage – on passe plus de temps à discuter de nos "mais si…" que du Messie.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
  • maminou

    le frère qui nous parle du couple ne sourit pas, ne nous regarde pas dans les yeux et n'a pas l'air très joyeux. Dans le couple, le fruit de l'amour c'est la JOIE.
    N.75 ans, 33 ans de vie de couple, veuve depuis 20 ans.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      C’est vrai que le fruit de l’amour c’est la joie... mais ne vous limitez pas à l’apparence. Il y a des sourires de façade qui sonnent faux. Comme l’a écrit une participante le frère se « met en retrait derrière le texte biblique ». Il s’agit d’une méditation qui a un caractère forcément moins dynamique qu’un enseignement ou une prédication ! TheoDom ce ne sont pas que les frères, ce sont aussi les utilisateurs qui nous apportent de la joie par les échanges qu’ils permettent sur le forum. Si le frère Thomas-Marie nous permet d’entrer en dialogue, il apporte, dans un sens, de la joie ! Joie de constater votre attachement à TheoDom et aussi au témoignage que vous portez sur votre expérience « concrète » du mariage et de cette manière particulière de le vivre qu’est le veuvage. Merci à vous

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • marieclaire

      ne vous fiez pas au apparence et surtout écouté ce qu'il dit
      pour bien connaitre le frère Thomas Marie il n'est pas du tout comme vous le décrivez
      bien au contraire moi aussi je suis veuve et je peut vous dire que c'est bien grâce à lui
      si je suis debout
      écoutez bien sa voix posée fermez les yeux et laissez vous imprégner de ceux qu'il dit
      et vous verrez vous changerez d'avis

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Malena

    Je trouve que l’Église fait preuve de bien peu d'amour quand elle rejette les personnes divorcées.Les divorcés sont des gens blessés dont le projet de vie s'est vu réduit à néant.Ils ont parfois du prendre cette décision dans des circonstances graves .Est ce qu'on en tient compte? Non..
    cela les empêche t il d'aimer le Christ? de vouloir se mettre au service de leur communauté?
    Regardez autour de vous: les divorcés que vous connaissez sont ils des personnes infâmes immorales et nocives?
    Quand on lit l’Évangile on voit que Jésus n'a rejeté personne, il n'était pas entouré de gens parfaits, et il les aimait tous.. Le chemin de vie n'est pas le même pour tous mais il reste encore beaucoup de pharisiens avec une bonne provision de pierres pour qui ne leur ressemble pas..C'est bien dommage..

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • catherine

    je suis en Afrique où la connexion est difficile.
    je ne peux absolument pas faire le 2ème exercice : on me dit que j'ai déjà fait le 1exercice et on ne me propose pas le 2ème.

    et il serait bon d'avoir accès aux corrections.

    merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • gau

      Oui, moi aussi j'aurais aimé voir les corrections !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mich

    Je n'avais pas terminé le texte à trous, car je ne pouvais prendre une réponse et accéder tout en bas aux pointillés de la dernière phrase. Désolée

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Quel appareil utilisez-vous pour répondre aux questions ? (Téléphone, tablette, ordinateur de bureau ?)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Matou

    On ne peut accéder aux questions à trou , et nous n'avons pas les réponses au premier test.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Pour accéder au texte à trous, il faut d’abord faire le premier jeu en entier. Ensuite, un bouton vous propose de passer à l’exercice suivant. Toutes les fois où nous le testons sur différents supports, tout fonctionne correctement. Le premier exercice reprend exactement le contenu de la vidéo d’enseignement (ce qui n’est pas le cas chaque semaine, vous l’aurez remarqué). Pour avoir la correction, vous pouvez la réécouter.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • catherine

      j'ai fait le 1er test et je n'ai jamais eu accès au 2nd. Toujours la réponse : "vous avez déjà fait fait cet exercice"....
      j'utilise un Mac.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Lydie

      Cela m'est arrivé deux fois que le texte à trou soit soumis à vide par une fausse manœuvre. Dans ce cas, on ne peut pas revenir sur l'exercice.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Monique

    Il est impossible d’avoir les réponses au test,
    C’est dommage Anny

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Vous pouvez accéder aux corrections des exercices dans votre tableau de bord dans le rectangle « récapitulatif ».

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • gene

    Je suis extrêmement déçue des textes proposées pour la célébration du mariage .Pour ma part ce texte devrait représenter le projet de vie du couple ,que trouve t il important la fidélité,le rayonnement du couple,le service,le pardon etc ...et de là on choisit un texte sur ce thème :bâtir sur le roc,le sel de la terre, ce que vs aurez fait au plus petit d'entre les miens,l'hymne de St Paul etc ...
    Pour moi les noces de Cana ne nous dise rien sur le mariage ,c'est juste le moment que le Christ a choisi pour son premier miracle

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • stephanie

      Au contraire, moi je les trouve géniaux ! Un peu de modernité quand même plutôt que ces textes 100 fois entendus par les gens qui ne viennent pas souvent à la messe

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Le but de cette vidéo n’est pas de donner une liste exhaustive des textes à proposer, mais de suggérer des textes possibles qui parlent spécifiquement du couple. Il est bien sûr possible de choisir d’autres textes. Si les vidéos ne sont pas proposées seules mais avec un forum, c’est précisément pour que vous puissiez enrichir ce qui peut manquer ou doit être approfondi dans une vidéo qui ne peut pas tout dire en 3 minutes. D’ailleurs, avez-vous remarqué le titre de ce forum ? Ce n’est pas « réagissez à ce qu’a dit le frère », mais « partagez les textes bibliques qui vous parlent du couple ». L’idée est donc bien que vous complétiez. D’ailleurs, c’est ce que vous faites par la liste que vous citez ! Mais pouvez-vous nous en dire plus: pourquoi vous auriez rentenu en priorité ceux que vous citez ? Il est intéressant d’en discuter pour découvrir la richesse de la Bible et la diversité de nos perceptions de ce qu’est le mariage

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Suzy

      Les noces de Cana ont une très grande place dans ma vie de couple. En cas de difficultés, je me réfère à ce texte afin que le Seigneur nous vienne en aide en comblant nos manquements. Belle providence divine.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • sylvie

    bonjour il 'est impossible de faire les test dommage

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • CCIL

      pour ma part, il y a eu plusieurs fois des erreurs de calculs pour mes points: exemple: j'ai obtenu 50 et on m'en compte 30 ...Ce n'est pas très grave mais çà fausse parfois le classement général!Sinon les vidéos et les tests sont très bien organisésCcil

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • MarieT

    Il serait utile de pouvoir refaire le test et s'en servir en tant qu'accompagnateur à la préparation au mariage.

    Un grand merci pour votre initiative

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • beraldie

    une réflexion concernant le mariage chrétien me taraude.
    je connais un homme qui a vécu maritalement avec une femme dont il a eu 2 enfants.
    Il a quitté cette femme pour refaire sa vie en se mariant à l'église .
    J'avoue être en situation de difficulté concernant ce cas précis.
    La première femme s'est éloignée du catholicisme à la suite du mariage de son ancien compagnon
    Quant à elle, elle a rejoint une communauté luthérienne.
    Le mariage un sacrement, oui certes, mais que doit on penser de cet homme ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GautierB

      Difficile de juger cet homme, surtout quand on se rappelle que les évangiles nous enseignent à ne pas juger son prochain !

      Alors que penser de ce mariage me direz-vous ? Je comprends que les conséquences que vous décrivez vous peinent.

      Voici mon humble avis, en espérant qu'il vous aide :
      1/ Il faudrait en savoir davantage pour se faire une opinion personnelle de la validité de ce mariage. Parmi les questions à se poser, on peut imaginer par exemple : le premier mariage était-il sacramentel ? les enfants sont-ils baptisés ? comme cet homme prend-il encore soin de sa femme et de ses enfants ? pourquoi est-il parti ?
      2/ Au-delà d'une opinion personnelle, faisons confiance à l'Eglise et à notre clergé. Si l'Eglise a approuvé ce mariage, c'est qu'elle devait avoir de bonnes raisons !
      3/ L'Eglise n'est pas constituée de gens parfaits ou de situations parfaites. La grâce de Dieu dépasse bon nombre de nos jugements. (Le saint patron de la Suisse a ainsi, par exemple, quitté sa femme et ses 10 enfants, avec autorisation de cette dernière, pour partir vivre en ermitage)
      4/ Enfin, continuons à faire preuve d'un accueil sans limite pour ces personnes, chargées leurs histoires et de leurs blessures, dans nos communautés. C'est ainsi que nous témoignons de l'amour de Dieu !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Barbacraie

    NSJC a dit Lui même que le mariage est indissoluble; Je pense que bien souvent les prêtres devraient refuser le mariage pour des gens qui, en réalité, sont contre l'indissolubilité. Mais la visibilité est brouillée du fait que des prêtres font des cérémonies religieuses pour des remariages...C'est d'ailleurs gravissime...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie-louise

      Les remariages célébrés par des prêtres sont de plusieurs sortes,veuf et veuve,homme ou femme marié divorcés mais qui ne s'étaient jamais mariés à l'église,homme ou femme non baptise divorcé qui rencontrent le Christ sont baptisés et dans l'église rencontre leur futur compagnon ou compagne,et enfin homme ou femme divorcé ayant fait une démarche de nullité de mariage,reconnue par l'Eglise et qui peuvent contacter une nouvelle union devant Dieu je ne vois pas la gravité dans tous ces cas là.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Mich

      Divorcés devant la nation si on ne s'est pas marié à l'église est absolument identique au divorce en s'étant unis devant Dieu.
      Si on considère que le couple uni se doit d'être fidèles l'un à l'autre et tout faire pour réussir ce couple.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • serpolet

      Je perçois comme un décalage entre l'esprit biblique et évangélique d'une part et "le droit canon" d'autre part.Une personne peut vivre en concubinage avec un conjoint,en changer et se PACSER,poursuivre avec un 3ième en se mariant civilement et après divorce civil se remarier religieusement sans problème avec son 4ième partenaire. La personne engagée en conscience religieusement avec un premier partenaire et abandonné par lui ne pourra pas se marier à l'Eglise.....heureusement que ce sont les époux qui se donnent le sacrement de mariage !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Barbacraie

      je ne parle pas de ça; mais des cas où l'un des deux mariés avait été déjà marié à l'Eglise

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Majo

    Merci pour ce très beau rappel des couples dans la bible.Dans ma vie c’est en prenant de la distance avec les propositions et les conseils écrits dans le livre de Vie qu’est la Bible que les divisions internes et les souffrances ont existees.En relisant ma vie ,je dirais qu’il faut sans cesse (quotidiennement)remettre l’union avec son mari sur l’ouvrage sous le regard de DIeu qui est Vie.(nous avons 45 ans de mariage).Metci THEODOM

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Sarahetjean

    Bonjour,
    Avec mon fiancé, nous nous préparons au mariage et sommes très heureux de pouvoir nous nourrir de ce programme. Nous avons, avec intérêt, découvert le tout premier commentaire de ce topic, sur la contraception et l’ouverture à la vie. Nous avons pris connaissance de la réponse que vous y avez apportée, mon père, mais malheureusement nous n’avons pas réussi à comprendre, pourriez vous nous éclairer peut être plus simplement ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • hub

    Bonjour, je cherche un texte accessible à des couples en préparation au mariage ne fréquentant plus l église que pour les grandes fêtes..? on pensez a La samaritaine ..Merci Cordialement

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • GautierB

    Bonjour,

    Discours de l'Eglise sur la sexualité : pas si clair que ça. Help please!

    --> L'Eglise promeut la chasteté, aussi bien dans le célibat que dans le mariage. La relation sexuelle doit être exclusivement "tournée vers la vie".

    --> Frère Nicolas Burle dans la première vidéo parle bien de cette "orientation vers la vie" mais, pour ne pas agiter les vives susceptibilités sur le sujet, n'évoque pas vraiment la chasteté comme cible en soi.

    --> Madame Pascale Dutilleul dans la deuxième vidéo nous dit que la relation sexuelle est bonne pour le couple car elle est indispensable à la durabilité et l'épanouissement de l'amour conjugal. Avant cela même, la relation sexuelle est voulue et aimée par Dieu.


    ==> Mais concrètement, quand on est un couple chrétien, qu'on a des enfants, que ceux-ci accaparent toutes les forces et toute l'énergie des conjoints dans leur temps libre, que le couple n'a que les miettes de temps qu'il lui reste pour prioritairement organiser les jours suivants et, éventuellement, parler de leur relation, et que par chance, un soir, ils ont l'occasion de s'aimer, sexuellement s'entend, mais qu'un troisième enfant paraît inenvisageable dans l'immédiat, que doivent-ils faire ? Refréner leur désir, au risque de blesser leur relation conjugale, ou recourir à un moyen technique de contraception ?

    Merci.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Merci GauthierB pour votre question importante.
      Tout d'abord une précision. La chasteté pour un couple ne signifie pas uniquement l'ouverture à la vie. Elle ne signifie pas l'absence de relations sexuelles (qu'on appelle continence), mais l'intégration de celles-ci dans la vie du couple, dans le respect de ce que sont les deux conjoints.
      Ensuite, une autre précision: les textes de l'Eglise mentionnent clairement qu'il appartient à l'exercice d'une "paternité et une maternité responsable" de ne pas avoir plus d'enfants que le couple n'a la possibilité d'en accueillir: St Paul VI le précise dans son encyclique Humanae Vitae sur le sujet: "la paternité responsable s'exerce en vertu soit d'une délibération pondérée et généreuse de faire croître une famille nombreuse, soit d'une décision - prise pour de graves motifs et respectueuse de la loi morale - d'éviter temporairement et également pour un temps indéterminé une nouvelle naissance" (Humanae Vitae n°10).
      La question que vous posez concerne l'opposition de l'Eglise (clairement exprimée dans ce texte de Paul VI précisément) au recours aux moyens artificiels de contraception. La justification au fondement de cette opposition vient du danger qui pourrait exister d'oublier un des piliers du mariage qu'est la fécondité en se fermant radicalement à cette perspective.
      En pratique, la question est évidemment complexe. C'est toujours le cas en morale: l'application d'une norme morale ne peut jamais être automatique. Le Pape François l'a fermement rappelé dans sa lettre Amoris Laetitia, s'appuyant sur la théologie morale de Saint Thomas d'Aquin. Je me permets de citer le passage dans son intégralité car il est très important: "Il est mesquin de se limiter seulement à considérer si l’agir d’une personne répond ou non à une loi ou à une norme générale, car cela ne suffit pas pour discerner et assurer une pleine fidélité à Dieu dans l’existence concrète d’un être humain. Je demande avec insistance que nous nous souvenions toujours d’un enseignement de saint Thomas d’Aquin, et que nous apprenions à l’intégrer dans le discernement pastoral : « Bien que dans les principes généraux, il y ait quelque nécessité, plus on aborde les choses particulières, plus on rencontre de défaillances […]. Dans le domaine de l’action, au contraire, la vérité ou la rectitude pratique n’est pas la même pour tous dans les applications particulières, mais uniquement dans les principes généraux ; et chez ceux pour lesquels la rectitude est identique dans leurs actions propres, elle n’est pas également connue de tous […]. Plus on entre dans les détails, plus les exceptions se multiplient ».Certes, les normes générales présentent un bien qu’on ne doit jamais ignorer ni négliger, mais dans leur formulation, elles ne peuvent pas embrasser dans l’absolu toutes les situations particulières. En même temps, il faut dire que, précisément pour cette raison, ce qui fait partie d’un discernement pratique face à une situation particulière ne peut être élevé à la catégorie d’une norme. Cela, non seulement donnerait lieu à une casuistique insupportable, mais mettrait en danger les valeurs qui doivent être soigneusement préservées." (Amoris Laetitia n°304).
      Pour la question de la contraception, il me semble que cela signifie deux choses. La première consiste à ne pas rejeter ce que dit l'Eglise par principe (entrer dans cette bienveillance dont parle le frère Nicolas dans sa vidéo et considérer ce qu'elle dit de ce sujet est grave et sérieux). Mais, en même temps, il convient de rentrer dans l'intelligence de la réflexion de l'Eglise sur ce sujet et voir comment l'appliquer à sa vie concrète, dans la situation dans laquelle on se trouve. On peut parfois vouloir vivre quelque chose, mais les circonstances ou la réalité de ce qu'on est ne le permet pas toujours. Dans ce cas, il convient, tout en gardant le souhait d'atteindre ce que nous demande l'Eglise, d'accepter de progresser par étapes.
      Sur toutes ces questions, pouvoir en discuter avec des personnes de confiance aide aussi à mieux voir comment agir

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • frère Jacques-Benoît

      Pour approfondir et même si tout cela est un peu long, je me permets de vous renvoyer aussi à la note des évêques de France au moment de la sortie du texte de Paul VI sur la contraception. Vous trouverez le texte intégrale en suivant ce lien: https://eglise.catholique.fr/wp-content/uploads/sites/2/2014/05/20080724note_pasto_humanae_vitae.pdf
      Je copie le numéro 16 de cette déclaration ci-dessous:
      « La contraception ne peut jamais être un bien. Elle est toujours un désordre, mais ce désordre n’est pas toujours coupable. Il arrive, en effet, que des époux se considèrent en face de véritables conflits de devoirs.
      Nul n’ignore les angoisses spirituelles où se débattent des époux sincères, notamment lorsque l’observance des rythmes naturels ne réussit pas « à donner une base suffisamment sûre à la régulation des naissances » (Humanae Vitae, 24).
      D’une part, ils sont conscients du devoir de respecter l’ouverture à la vie de tout acte conjugal ; ils estiment également en conscience devoir éviter ou reporter à plus tard une nouvelle naissance, et sont privés de la ressource de s’en remettre aux rythmes biologiques. D’autre part, ils ne voient pas, en ce qui les concerne, comment renoncer actuellement à l’expression physique de leur amour sans que soit menacée la stabilité de leur foyer11.
      A ce sujet, nous rappellerons simplement l’enseignement constant de la morale : quand on est dans une alternative de devoirs où, quelle que soit la décision prise, on ne peut éviter un mal, la sagesse traditionnelle prévoit de rechercher devant Dieu quel devoir, en l’occurrence, est majeur. Les époux se détermineront au terme d’une réflexion commune menée avec tout le soin que requiert la grandeur de leur vocation conjugale.
      Ils ne peuvent jamais oublier ni mépriser aucun des devoirs en conflit. Ils garderont donc leur cœur disponible à l’appel de Dieu, attentifs à toute possibilité nouvelle qui remettrait en cause leur choix ou leur comportement d’aujourd’hui. Sans jamais perdre de vue la mission que Dieu leur a confiée et qu’ils aiment humblement, ils entendront comme il convient et avec reconnaissance la parole que saint Augustin, en d’autres circonstances, adressait aux fidèles de son temps « Paix aux époux de bonne volonté!12 »
      Ils remarqueront d’ailleurs que le sentiment d’être écartelé entre des obligations contraires se rencontre, sous un aspect ou sous un autre, dans l’existence de presque tous les ménages; qu’il faille concilier le bien physique et moral d’un conjoint avec celui de l’autre, le bien des enfants avec celui des parents et même le bien de chacun des enfants avec celui des frères et sœurs, ou le devoir de l’engagement avec les exigences du foyer. Là aussi des options entre de graves devoirs s’imposent souvent.
      C’est en somme l’expérience douloureuse de la condition humaine : elle permet de mieux comprendre tant de drames analogues en de multiples domaines, médicaux, sociaux, syndicaux, économiques, politiques, internationaux... Chrétiens, nous n’ignorons pas que c’est notre monde tout entier qui, malgré sa participation à la résurrection du Christ, n’est pas encore délivré de la contradiction et de la mort. Seul le dernier avènement du Christ dans la gloire fera surgir « un ciel nouveau et une terre nouvelle » (Apoc. 21, 1) accordés de toutes parts à un homme qui aura enfin reçu le don plénier de l’unité intérieure.
      Que les époux cependant n’en concluent jamais qu’ils sont dispensés de tout effort : témoins de l’espérance, ils ont à combattre, avec la grâce de Dieu, le mal sous toutes ses formes, et à faire apparaître, dès maintenant, le commencement d’une création transfigurée (Jacques 1, 18). »
      Encore une fois un appel à l’obéissance à l’enseignement de l’Eglise, mais aussi au discernement par chacun...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • GautierB

      Merci beaucoup Frère de votre double réponse très complète et très éclairante, et donc du temps que vous y avez dédié.
      Coup de cœur pour la note n°16 de la conférence des évêques de France sur Humanae Vitae dont la sagesse et la lucidité résonnent tout particulièrement en moi.
      Merci de m'avoir donné ce pain !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ictus

      Merci pour vos réponses car je me posais les mêmes questions.
      J'y vois cependant un problème : la longueur et la complexité. Il faut lire et relire plusieurs fois mais c'est très profond et j'ai apprécié.
      Je n'avais pour l'instant que des visions faussées de journalistes qui probablement ont eu du mal à digérer la profondeur et la complexité de la situation. Cette mise au point était vraiment nécessaire et n'apparaissait pas clairement dans vos exposés.
      La situation était tellement critique que j'estime dans ce cas particulier que le forum m'a été plus profitable que vos enseignements enregistrés.
      Je ne sais pas s'il est possible de résumer votre réponse sans risquer d'entrer dans une caricature. La situation est tellement polémique que les prêtres devraient systématiquement signaler le problème d'interprétation quand un journaliste essaie de l'emmener sur un terrain aussi glissant.
      Je me demande si vous auriez osé abordé ce sujet sans avoir au préalable des réponses aussi solides ou si celles-ci sont venues après devant le fait accompli.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Fhuchet

      Bonjour, Je vais essayer de repondre. La chasteté dans le couple n'est pas la suppression de toute relation. En effet mon conjoint peut ne pas être prêt à vivre cet acte sexuel au moment où je le desire. La chasteté dans ce cas est l'abstention de rapport alors que j'en ai le désir par respect pour l'autre. Il peut aussi être vécu dans un contexte de régulation des naissance pendant la période où l'épouse est dans une période féconde.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mme

    À signaler une petite erreur qui s’est glissée dans le résumé ou corrigé de l’exercice (et dont voici une copie)

    La chasteté c'est d'abord :
    Votre réponse : Une mutilation physique
    Réponse juste

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frGregoireLhb

      en effet, vous l'avez bien perçu, il y a dû y avoir un problème ! merci de l'avoir signalé.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • ThéoDom

      Effectivement ce n'est pas la bonne réponse !! Pourtant, nous ne voyons pas s'afficher "réponse juste" pour "la mutilation" quand nous faisons le quizz. Répondez-vous au quizz sur ordinateur ? téléphone ? tablette... nous allons mener notre enquête. Merci pour votre vigilance !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Mme

      J’ai répondu sur tablette. Après la validation de l’exercice, j’ai eu la validation dont j’ai mis en copie la partie erronée....un bug logiciel?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    en revanche je voudrais votre avis ;un prêtre m'a un jour critiqué une jeune fille chrétienne qui était en couple avec un athée : il a le droit de donner son avis mais il lui a quand même dit que tous ses amis étaient de meilleurs chrétiens qu'elle parce qu'ils étaient en couple avec des chrétiens. C'est un jugement à l'emporte-pièce parce que les dits amis ne pratiquent même pas et ne vont jamais à la messe ; on n'est jamais parfait mais en tant que chrétien on n'a pas à être jugés aussi expéditivement je trouve. Je ne sais pas ce que vous en pensez, personnellement je répugne à être jugée uniquement sur mes valeurs chrétiennes. L'homme comporte une infinité de facettes différentes : on n'est pas dans des cases, chrétien, non-chrétien, tel métier ou tel autre, tel caractère ou tel autre. Ce qui fait marcher un couple dans un cas ne fonctionne pas pour un autre et vice versa . Qu'en pensez-vous ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    Je pense que l'Eglise a raison de proposer un discours différent du discours ambiant de la société. Le don de soi dans le cadre du mariage c'est beau mais je ne suis pas terriblement retorse personnellement par rapport aux couples qui vivent ensemble avant de se marier. Je serais plutôt retorse en ce qui concerne l'âge des conjoints, vivre ensemble à 19 ans me choquerait. Pour moi il est important de se construire par soi-même avant de se donner ou de se lancer dans une vie de couple. C'est une aventure sérieuse, quand même. Quand on vit ensemble à plus de vingt ans avec une vraie envie de construire quelque chose je trouve qu'il n'y a rien de répulsif là-dedans. Qu'en pensez-vous ? moi ce qui m'intéresse c'est l'intention qu'on met derrière un mariage,ou une vie commune. Moi c'est construire qqch de sérieux et s'y atteler qui compte pas les modalités qu'on y met.