Forum

Vous pouvez ici échanger et débattre avec les autres membres de ThéoDom sur différents sujets qui vous posent question. Vous pouvez aussi "amener" vos questions pour les dominicains ! AMEN !

  • Danouchka

    Je suis Tertiaire dominicaine et je découvre votre site tout à fait par hasard.et mes saintes patronnes dans l'Ordre de St Dominique sont Catherine de Sienne et Benoite Rencurel...
    Ceci dit qu'est-ce que je comprends du CREDO SUR L ESPRIT SAINT ?

    Il me semble avoir compris que l'AMOUR DU PERE et DU FILS est si fort qu'il donne naissance à une 3ème Personne qui est le SAINT ESPRIT DE DIEU qui reçoit même adoration et même gloire : Il a parlé par les prophètes....

    Sans l'ESPRIT SAINT pas de Création puisqu' "au commencement" in principio
    berechit; l'ESPRIT planait sur les EAUX

    sans l'ESPRIT SAINT par de JESUS CHRIST puisque NSJC est venu à nous par l'intermédiaire de la TSV MARIE qui fut couverte de l'OMBRE DE L ESPRIT SAINT

    Sans l'ESPRIT SAINT pas de prophètes dans l'Ancien et le Nouveau Testament...

    Sans l'ESPRIT SAINT pas de Pentecôte....pour évangéliser il faut ETRE BAPTISE DANS L'ESPRIT SAINT comme les Apôtres....

    Avant la Pentecôte, les apôtres n'ouvraient pas la bouche, ils se cachaient et avaient peur....seul L ESPRIT SAINT PEUT NOUS DONNER LE SOUFFLE NECESSAIRE POUR EVANGELISER....

    M

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Minou

    Pour moi l'Esprit Saint c'est le baiser de Dieu qui nous dit son Amour incommensurable, miséricordieux. Comment ne pas croire qu'avec l'amour nous pouvons déplacer des montagnes lorsqu'on voit le monde tel qu'il a été créé ? De même, nous, pour donner la vie à un être nouveau, nous commençons par un baiser, puis l'amour vient et grâce à Dieu il peut durer toute la vie. Jane

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    bonjour je suis pas forcément très dans le sujet quoique... mais j'aimerais simplement avoir l'avis de qqu : je connais une personne non baptisée et non chrétienne qui est bien malade et je ne sais pas ce qu'elle va devenir... sa vie est plutôt en danger. Quand une personne non baptisée décède comment voir la mort ? comment en parler ? et surtout peut-on espérer encore que cette personne aille vers le Bon Dieu ? ce n'est pas quelqu'un de mauvais simplement elle n'a pas la foi en Christ, seulement dans les valeurs de l'Evangile. Mais pas dans la personne du Christ. La Bible étant assez claire sur le sort des paiens non convertis, je me demande quand même comment faire quand il y a effectivement un paien dans nos connaissances

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • N.Kathy

      eh bien je ne suis pas experte, mais le baptême un sacrement primordial. Donc peut-être prier pour que à la toute fin de sa vie elle accepte de se faire baptiser

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Muiron

      Je pense que le Christ est venu pour tous nous sauver, même les incroyants. Je pense qu'il frappe à la porte du cœur de chacun et attend seulement que nous lui ouvrions. Que nous lui ouvrions durant notre vie terrestre ou bien une fois de l'autre côté... Est-ce tellement important ? St Thomas a attendu de voir pour croire lui aussi. Dieu nous aime tellement qu'il nous a envoyé son fils pour nous sauver, pourquoi laisserait il certains de ses enfants sur le bord du chemin ?!

      Je suis persuadé que ton ami, une fois face au père qui lui ouvrira les bras, marchera vers l'amour infini qui lui sera offert.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • malou

    Je crois que nous ne pouvons limiter l'image de l'Esprit-Saint, nous nous réunissons pour parler, ensemble, d'un texte tiré d'un évangile, nous commençons par appeler l'Esprit-Saint sur le groupe qu'Il nous accompagne le temps de la rencontre.
    Certaines fois, j'ai l'impression de n'être pas allé à l'essentiel, à d'autres moments je suis très contente de mes réactions, de la sagesse qui m'envahit et qui me permet d'aller au bout, de terminer par une petite oraison, devant un tel bonheur, une telle joie ressenti. Je demande pardon au Seigneur, et le remercie

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marilou

    Je choisi l'eau. On ne peut pas vivre sans. Avec cette eau dit Jésus, nous n'aurons plus jamais soif. Cette eau qui désaltère, source de vie, celle qui a jailli du flanc de Jésus sur la croix.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • malou

    Le vent... Il va où il veut quand il veut... dans ma vie de croyante et de pratiquante à mon niveau, souvent et avec du recul parfois, j'ai eu à comprendre que l'Esprit-Saint à un instant T était présent et que c'est lui qui m'a conduit. Il arrive sans violence comme un souffle si fragile que c'est à la suite d'un examen de conscience que termine en disant Merci Seigneur de m'avoir éclairée par l'Esprit-Saint de Dieu.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • MarieHelene

    Le baiser me parle bien car il y a contact charnel Jésus fait homme le contact avec notre peau.Le baiser est donné par amour Amour de Jésus pour nous qui traduit concrètement l Amour du Père à travers lEspritSaint transmis aux hommes par Dieu mais que l on ne peut pas toucher donc pas de contact charnel.Tout ceci fait appel à La Sainte Trinité

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Syl

    Bonjour,
    le symbole de la colombe me parle beaucoup dans le sens que lorsque l'on es habité de l'Esprit de Dieu, on est capable de sortir de nous même pour accomplir notre mission de chrétien... être porté à aller vers les autres et être disponible pour se laisser amener où l'Esprit nous guide et éclaire notre chemin...

    L'Esprit de Dieu m'aide à discerner ou clarifier ce que Dieu attend de moi, il est cette bonne lanterne qui fait voir toute situation avec un éclairage nouveau, différent de "l'esprit du monde" et plus adapté à notre nature profonde...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    bonjour je suis pas forcément très dans le sujet quoique... mais j'aimerais simplement avoir l'avis de qqu : je connais une personne non baptisée et non chrétienne qui est bien malade et je ne sais pas ce qu'elle va devenir... sa vie est plutôt en danger. Quand une personne non baptisée décède comment voir la mort ? comment en parler ? et surtout peut-on espérer encore que cette personne aille vers le Bon Dieu ? ce n'est pas quelqu'un de mauvais simplement elle n'a pas la foi en Christ, seulement dans les valeurs de l'Evangile. Mais pas dans la personne du Christ. La Bible étant assez claire sur le sort des paiens non convertis, je me demande quand même comment faire quand il y a effectivement un paien dans nos connaissances

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • genebea

    C'est une vision banale mais tellement actuelle de parler de la violence ouvrir la Bible le Coran il n'est de récit qui n'en face l'appologie Seul le nouveau Testament appelle au pardon et à l'amour seule solution à ces instincts et depuis 2000 ans peu de choses ont bougées .L'Esprit Saint image de la Sagesse et de l'Intelligence contribuerait-il à donner la vision d'un raisonnement salutaire à tous et en partuculier aux gouvernants ?
    Il me semble même que le Père et le Fils ne seraient pas de trop

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      Parmi les dons du Saint Esprit, on range traditionnellement la Sagesse. La sagesse est ce qui permet de voir le monde avec les yeux de Dieu. Et pour Saint Augustin, comme pour Saint Thomas d'Aquin, le fruit de la Sagesse, c'est justement la paix. Ils associent en effet le don de Sagesse avec la béatitude : "Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu". Parce que voir le monde avec les yeux de Dieu permet de remettre de l'ordre dans sa création et contribue ainsi à apporter la paix. Nous avons tous besoin de cette Sagesse !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • genebea

    C'est une vision banale mais tellement actuelle de parler de la violence ouvrir la Bible le Coran il n'est de récit qui n'en face l'appologie Seul le nouveau Testament appelle au pardon et à l'amour seule solution à ces instincts et depuis 2000 ans peu de choses ont bougées .L'Esprit Saint image de la Sagesse et de l'Intelligence contribuerait-il à donner la vision d'un raisonnement salutaire à tous et en partuculier aux gouvernants ?
    Il me semble même que le Père et le Fils ne seraient pas de trop

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fragment de soleil

    Le baiser car il unit le Père et le Fils. Il est signe de l'Amour qui se donne.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Pat

    Je choisi l eau.
    J ai soif d approfondir les écritures,
    L esprit saint me conduit a etre en communion avec lui sans interruption.
    C est une personne vivante qui me conduit la ou il veut.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • limage

    IL y a un gros problème de deliquescence parmis la jeunesse et les moins jeunes; si il n'en demeure pas moins que mai 68 a apporté des idées de fausse liberté malgré son côté positif pour ceux qui subissaient des parents autoritaires et incompréhensifs, il n'en demeure pas moins que trop de jeunes ou plus âgés qui n'avaient pas un sens moral solide ou qui n'ont pas suivi farouchement leur religion et sa pratique, se sont laissé glisser petit à petit vers beaucoup d'addictions (cigarette, alcool, drogue, sexe, jeux....)qui les ont déresponsabilisés et ont empéché une sérieuse formation civique et spirituelle chez les enfants et jeunes: ce qui se conclu maintenant par un sens civique quasi inexistant, un manque spirituel nécessaire à l'épanouissement des enfants.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • PYREE

    la colombe signe de paix

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Andrée-Théo

    Je choisis le feu, le vent et l'ami.
    Le feu du buisson ardent qui brûle sans consumer, qui réchauffe et qui apporte l'amour et l'audace. Je ne suis plus seule avec mes difficultés, car il y a quelque chose dans moi qui m'éclaire et m'apporte la paix.

    Le souffle aussi. Il est aussi imprévisible que Dieu qui nous bouscule. Au premier temps, il planait au dessus du chaos informe et vide : il est créateur lui aussi.

    Il est aussi consolateur et libérateur, un véritable confident.J'avais beaucoup de mal le considérer comme une personne, jusqu'à ce que je voie l'icône de Roublev. Je ne sais pas pourquoi, mais elle m'a vraiment parlé, ouvert les yeux. J'y ai vu immédiatement les trois visiteurs d'Abraham, attablés. Trois personnes : le Père, le Fils et l'Ami toujours présent, en toute circonstance.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • PASTELLISTE

    L'Esprit Saint, c'est cette Douce Chaleur qui vient habiter et réchauffer notre cœur pour nous réconforter et nous rappeler que Dieu le Père a envoyé son Fils habiter en nous. L'Esprit Saint me rappelle chaque jour que nous sommes les tabernacles du Seigneur. Un chrétien n'est jamais seul. Merci pour tant de grâce, merci pour tant de dons, tout cela, nous ne le méritons pas, nous les serviteurs inutiles, et pourtant toute cette miséricorde, c'est bien à nous que le Seigneur L'offre. Tant de merveilles, mon imagination est trop faible pour en réaliser l'immensité. Merci Seigneur. Comment ne pas avoir envie de faire découvrir cette Bonne Nouvelle ? Réaliser que des frères ignorent cette flamme qui nous éclaire, nous réchauffe, nous désaltère et nous unit, ne doit pas être tolérable et rien que cela doit nous pousser vers la Mission. Régine

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • GautierB

    Il y a une autre "image" de l'Esprit-Saint qui apparaît dans ces deux vidéos : c'est l'air de musique (chœur d'enfants) qui illustre la transcendance de Dieu nous touchant au plus profond.

    Peut-on donc prendre cette image : l'Esprit-Saint comme musique céleste, lumineuse, inspirante, nous rendant intimes avec l'amour de Dieu ?

    Question subsidiaire : quel est cet air de musique d'ailleurs ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Maria-Grazia

    Merci Père cela me fait du bien de vous écouter et de vous entendre merci pour votre belle mission
    Limage que je retiens est celle l'Amour l'Esprit St qui unie le Père et le Fils

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • kambo

    l'Esprit Saint est la Volonté du Père qui agit dans les coeurs des frères et soeurs du Christ.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Catherine

    Merci, cher Fère, pour cette présentation si bien concue.
    Après vous avoir écouté je dirais que l'Esprit Saint serait pour moi le Feu. Le Feu qui brûle en nous pour aimer Dieu, pour agir selon sa volonté. Mais si je dois être franche, il m'est très difficile d'imaginer, de saisir, de comprendre l'Esprit Saint.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Emmanuel

      Les images ne saisissent pas l'Esprit, de même que les mots ne peuvent faire le tour de Dieu ou comprendre Dieu. Leur but est plutôt de désigner cette réalité qui nous est donnée, et dont l'Ecriture nous parle, pour louer et aider d'autres à louer l'Esprit à l'œuvre.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      est-ce que ce pourrait être cet esprit saint qui nous souffle dessus au moment de notre mort et nous révèle en un instant dans ce que l'on a été ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Andi

    feu

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marie Léontine

    c'est sûrement un vent, un zéphyr , un ouragan,
    selon ce qu'il veut nous dire, et si la plus part du temps
    je ne l'écoute pas suffisamment, d'autre fois je m'étonne
    d'une situation complexe qui se résout, sans que je n'y comprenne rien
    Saint Esprit donnez votre paix au monde.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marcel

    La colombe, car c'est elle qui est revenue vers Noé pour lui annoncer la fin du déluge, c'est à dire le renouveau de l'alliance que Dieu voulait avec les Hommes

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Evelyne

    Cher frère, je voudrais d'abord vous remercier pour cette présentation très intéressante sur un sujet difficile.
    Pour moi, l'Esprit Saint, c'est le souffle qui nous inspire, dit ce que nous devons faire dans des situations difficiles.
    Evelyne.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Emmanuel

      En effet, l'inspiration, le discernement... sont des dons de l'Esprit, des grâces de Dieu :
      "Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur" (Is 11,1-3).
      Mais les dons sont limités par celui qui les reçoit, alors que le Donateur est sans limite.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Majo

    Le Vent souffle où il veut...c'est ce qui est constaté dans le déroulement d'une vie
    Le Feu et l'Eau, la colombe sont aussi des représentations parlantes et ressenties
    de l'Esprit Saint en nous.
    Dans le symbole des Apôtres, on affirme je crois en l'Esprit Saint.
    La fréquentation de frères protestants m'a fait constater leur attachement particulier

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Gilberte

    Je privilégie le feu. Le feu de l'Amour qui se propage et que Jésus dit:"C'est un feu que je suis venu apporter sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé" Lc 12,49

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Malena

    Bien sûr le souffle est la première image qui vient , mais je le ressens aussi comme une pulsation, un battement, qui dit la Vie, qui semble circuler dans nos veines quand dans certains moments nous ressentons que ce que nous faisons est bon, juste , ces moments qui nous font sentir tout au Christ, dans sa lumière, dans ses pas.C'est une énergie (comme l'eau le feu ou le vent) mais à cela près qu'elle nous anime puissamment sur notre chemin vers Dieu.
    Voilà comment l'Esprit Saint se représente à moi.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Jeannine

    Je soisis l'eau pour moi c'est de l'esprit saint que Jésus à parlé à la samaritaine au puit

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Christine

    Merci beaucoup, Frère Emmanuel, pour vos suggestions quant à s'imaginer l'action de l'Esprit Saint. Il y a une image pour moi qui m'aide beaucoup, c'est le Souffle. Déjà mon inspiration: chaque fois que j'inspire et expire, Il est présent. Il est aussi Celui qui, telle une bourrasque, dérange parfois et réorganise les choses à neuf, comme une nouvelle création. Une autre fois il se fait brise et "souffle où il veut". Il est pour moi comme le poumon du monde, comme Celui qui "anime" toutes choses pour qu'elles vivent.
    Christine

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Emmanuel

      En commentant Ezéchiel, saint Jérôme allait dans cette direction. Il disait que la lecture priante de la Bible permet de tendre les voiles pour mieux bénéficier du souffle de l'Esprit Saint.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • pierrette

    Je choisis une brise légère c'est à travers que l'esprit nous rencontre

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marie Rose

    L'image que je choisis c'est le vent, une brise légère, L'esprit c'est cette présence de Dieu si réconfortante, si rafraichissante qui nous pousse, nous soulève, nous entraîne avec douceur, nous saisit comme par surprise, nous donne du souffle pour oser. Il est présent et agissant même à notre insu.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • MonAnge

    Bonjour, Depuis que j'ai compris qui est l'Esprit Saint, j'ai choisi la COLOMBE, par exemple, j'aime beaucoup les cartes qui représentent une colombe avec un texte ou des mots de l'Esprit Saint, Il est dommage qu'à la paroisse, on ne parle de l'Esprit que le jour de la Pentecôte et ensuite que dans le Credo, et encore, cela dépend duquel. Si je pense, parle et ressent beaucoup plus notre Seigneur Jésus Christ, j'essaie de ressentir l'Esprit car c'est Jésus qui nous l'a envoyé et il est en nous et attend qu'on l'appelle, j'ai déjà deux ou trois fois reçu une réponse de Lui. Par contre, un prêtre que j'ai eu comme directeur spirituel pendant des années refusait que "je ressente" ("ah parce que tu ressens, toi !" s'exclamait-il), et bien maintenant que je ne fréquente plus ce prêtre (il m'a refusé la confession du jour au lendemain, sans motif), je ressens ou du moins j'essaie de ressentir l'Esprit, puisque c'est notre Seigneur Jésus qui nous l'a donné.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • patrice

      je suis d'accord avec l'image de la colombe

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Emmanuel

      C'est vrai que Dieu ne peut être touché, l'amour de Dieu n'est pas l'amour de quelque chose de sensible. C'est un amour totalement gratuit. C'est difficile à comprendre pour nous, mais pour les anciens, l'amour est plus de l'ordre du volontaire que du sensible. Et c'est quand nous vivons l'amour que nous vivons de l'Esprit.
      Néanmoins, notre sensibilité fait partie de nous même. Et c'est par notre sensibilité que Dieu nous touche, par exemple par les images sensibles décrites dans la Bible, ou par les traces sensibles qu'il laisse dans la Création. C'est aussi par notre sensibilité que nous le prions.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • BERTHOUILLE

    Je choisis la patience. L'attente est parfois longue. Mais grâce à la force de l'Esprit Saint, je ne me lasse pas.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • patrice

      l'esprit souffle d'où il veut et quand il veut

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Stéphane

    Bonjour
    Je pense que l esprit Saint même s il est le lien qu' il y a entre nous et notre père céleste, il n est pas évident de le ressentir dans le monde actuel qui est fait de bruit et où tout doit aller de plus en plus vite.
    Et quand nous ressentons son influence il n est pas évident de mettre des mots sur ce qu' on a ressenti
    C est un sujet complexe

    Stéphane

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      intéressant merci, je pensais à ceux qui sont influencés par l'Esprit Saint sans vraiment le ressentir.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Emmanuel

      ...et le problème n'est pas nouveau : "Le visage du ciel, vous savez l'interpréter, et pour les signes des temps vous n'en êtes pas capables!" (Mt 16,3)
      D'où la prière de la lettre aux Philippiens (1,9-11):" Et voici ma prière : que votre charité croissant toujours de plus en plus s'épanche en cette vraie science (// clairvoyance) et ce tact ( // intelligence) affiné qui vous donneront de discerner le meilleur et de vous rendre purs et sans reproche pour le Jour du Christ."
      En effet, il est utile de discerner la présence de l'Esprit pour lui rendre grâce, mais surtout pour orienter notre vie.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    Bonjour cher frère, présentation très instructive d'une notion un peu compliquée d'ailleurs. L'éclairage était bienvenu. J'ai une question : peut-il y avoir en tout homme l'Esprit Saint sans que celui-ci soit nommé ? L'Esprit Saint agit-il malgré nous avant que nous l'ayons reconnu de fait ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Emmanuel

      Origène, dans l'antiquité, écrivait que toute créature qui suit les lois de la nature, suit les lois de Dieu, mais que seulement celles qui se rapprochent de Dieu et du Bien sont animées par l'Esprit.
      Et on se rapproche du Bien volontairement (c'est l'intention qui compte), mais on ne le fait pas toujours avec la conscience que c'est sous l'action de l'Esprit.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Fogifoga

    Bonjour cher Frère en Jésus par Marie,
    Votre présentation de l'Esprit Saint est très bien faite, vivante et intéressante tout en étant courte car on n'a pas toujours beaucoup de temps; cependant je suis étonnée de constater dans les exercices que les réponses notées à la fin ne sont pas du tout celles que j'ai données ! Peut-être y a-t-il un petit réglage à faire ?....Merci de vérifier.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • limage

    Je suis d'accord avec l'explication du frère; un prêtre agé qui était aussi un ami m'a dit ceci: on peut défini la Bible ainsi " rien n'est exact, mais tout est vrai"; mais alors ma question : comment comprendre la création du monde avec toutes les découvertes et explications scientifiques qu'on lit aujourd'hui, notamment sur ce temps passé qui semble avoir été très long puis, à un moment donné, Dieu a créé" un" monde avec des humains fort semblables à nous (Adan, Eve...) forts différents des hommes préhistoriques qui ont existé "avant" avec les dinausores, animaux aussi disparus à part les Alligators, parait il ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • franck

    C'esr celui qui vous souffle sur quelle décision prendre

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Gaby

    Bonsoir
    Je voudrais avoir une idée sur la présence de l'esprit saint en soi, personnellement si je peut découvrir que l'esprit saint est en moi ou alors à travers les actes et les œuvres de l'esprit saint qui se réalisent en moi que mon entourage découvrira la présence de l'esprit saint en moi?
    Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Helda

    Je ne comprends pas pourquoi on parle de l'Esprit Saint comme d'une personne. Un esprit n'est pas une personne. L'Esprit Saint est l'esprit de Dieu qu'il nous envoie et nous transmet. Dieu nous a donné un esprit qui sera fidèle au sien si nous nous laissons imprégner et l'écouter. Les apôtres étaient remplis de l'Esprit de Dieu. Les saints sont remplis de l'Esprit de Dieu.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      Ce qui caractérise une personne est, entre autre, le fait d'être un être singulier doté de la raison, d'avoir une volonté propre et de pouvoir entrer en relation avec d'autres personnes. Tout cela peut s'appliquer à l'Esprit Saint, comme au Père et au Fils.
      De l'Esprit, le Christ dit par exemple qu'il "souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va" (Jn 3.8).
      à la toute fin du livre de l'Apocalypse, l'Esprit même nous parle et veut entrer en relation avec nous. Nous lisons en effet: "L'Esprit et l'Épouse disent : " Viens ! " (Ap 22,17). Belle manière de conclure la Bible !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      c'est ce qui nous souffle ce qui est juste selon moi

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • BERTHOUILLE

      Oui, C'est savoir écouter la petite voix qui nous parle.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • marieclaire

    il y a une image dont j'aime parler a mes petits enfants lorsqu'ils me demandent c'est qui l'esprit saint je leur répons c'est comme le vent on ne le voit pas mais il souffle très fort sur nous "le vent souffle où il veut et toi tu entends sa voix mais tu ne sais pas d'où il vient et tu ne sait pas où il va, il en va ainsi pour qui est né de l 'Esprit Saint .
    j'en ai déjà parlé avec certains dominicains

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Vanek

    Celui qui est invisible mais très présent dans les actes des apôtres

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Vanek

    Celui qui nous parle, nous conseille,nous aide si nous voulons l'entendre et l'écouter ce qui est parfois bien difficile

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • DELORME

    La Bible comporte 3 parties :
    - L'Ancien Testament qui résume LA LOI & LES PROPHETES, c'est-à-dire la loi écrite par Moïse et les Prophéties qui se réaliseraient après l'incarnation de Dieu.
    - les Psaumes (cantiques, hymnes) louant la gloire de Dieu.
    - le Nouveau Testament c'est-à-dire les Evangiles rapportant la vie et l'enseignement de Jésus incarnation de Dieu le Père

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • DELORME

    Dieu le Père s'est incarné en son fils Jésus pour nous enseigner l'amour par le souffle de l'Esprit Saint. C'est l'amour qui réunira tous les hommes (les brebis que nous sommes) en un seul troupeau conduit par un seul Pasteur : Dieu..

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • SrLaetitia

    Comme autre image, avec des confirmands, nous avons approfondi le signe de l'HUILE en plusieurs étapes : reconnaître des huiles à leur odeur et dire de quelle manière on les utilise dans le quotidien et en vue de quoi. Le parallèle avec les dons et fruits de l'Esprit était assez saisissant.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Detchen

      ha oui, l'onction, l'onction des malades, l'extrème onction, c'est la miséricorde et la compassion, pour que le chemin de croix se passe mieux, de l'huile mais pas sur le feu, de l'huile essentielle, acerdotale, médicinale, parfumée...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • elocin

    De la création jusqu'à l'apocalypse
    Voilà le chemin des humain à travers le temps

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marie Ange

    "Quelle image de l'Esprit-Saint choisissez-vous ?"
    En ce qui me concerne, j'ai beaucoup de mal à le visualiser, mais pas à le ressentir. Quand je m'imagine dans les bras du Père, je me sens transportée par Son amour et Sa joie et je sais que ces sentiments me sont transmis par l'Esprit. C'est ce qui rend la discussion difficile avec les personnes qui n'ont pas ce ressenti !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Detchen

      oui, le visualiser c'est le conceptualiser, pour pouvoir l'exprimer, chacun son sens et sa représentation, c'est l'énergie du tout est bon. on le ressent dans l'abandon, et dans la mort de soi-même, quand on sait lâcher prise, dans l'Amour intrépide qui agit sans aucun doute ni erreur. donc ce n'est pas un concept, c'est une expérience de souffle qui porte.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Christiane

    Je pense au souffle. lorsqu'on ranime une personne et qu'il n'y a rien à proximité, en attendant les secours, certes il y a le massage cardiaque, mais l'intervenant lui insuffle son souffle pour l'aider à reprendre connaissance... Le souffle de l'Esprit-Saint, parfois fait jaillir en moi une parole qui m'étonne moi-même, mais qui m'est donnée pour aider, réconforter celui ou celle qui en a besoin.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Dany

    Le souffle d amour le feux qui brûle en moi l'invisible qui est là me protéger

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Detchen

    Hé bien via smartphone c'est difficile
    Pas trouvé la vidéo (vers Pentecôte) ça note comme mon choix la première image touchée alors que j'essayais d'agrandir pour y voir. Ce n'était pas mon choix, les autres exercices idem, pas possible de faire glisser au bon endroit.
    Bref, il faut allumer l'ordinateur....... aller zou !
    Mais c'est Dimanche...donc...cet après midi

    Re-bonjour,
    hé bien oups! j'ai fini avec plein d'erreurs et pas moyen de refaire les exercices ou de voir les réponses justes, je n'ai pas trouvé la correction du derniers exercice (pour voir si non auto-correction est valable).

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • Detchen

    Quelle image ? Celle de la clarté, de la liberté, du don parfait, de la joie et de la renaissance au delà de tout concept ou image. La colombe libre et paisible de lumière, les langues de feu de l'action divine en nous, le oui de l'accueil et de l'Amour qui agit juste et vaste pour tous. Et Notre guide parfait qui s'est donné pour nous, puis le suivre pour que ce chemin soit vivant de Joie et d'Amour malgré tous les calvaires et toutes les morts afin de renaître libérés.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Isabelle

      hum..., enfin... bien qu'au delà de tout concept ou image, ça reste votre conception de "La Chose".

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Detchen

      tout à fait à partir d'une expérience ressentie, mais en effet, interprétée avec des mots pour le communiquer..comment faire si non, c'est impartageable bien que nous le partagions tous sinon nulle vie.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Detchen

    bien qu'il est très saint pardi ! (Que savez-vous de l'Esprit Saint ?)

    Je sais que ce n'est pas l'esprit saint ni, aucun esprit sain qui crée les guerres et querelles, les maladies et les inégalités cruciales de ce monde, et qui ne fait pas tout pour la paix dans ce monde et pour qu'advienne le royaume des cieux qui échappe à la logique humaine. Cependant, en nous insufflé mais prisonnier Il réside aussi pour nous libérer dès qu'on le libère.

    Bref, il nous insuffle l'énergie de l'action juste, la Sagesse au delà des concepts humains, il est le souffle divin qui nous anime que l'on en soit conscient ou pas, qu'on en rendre grâce ou pas.
    Mais dès qu'on en est conscient, l'expérimentant, on ne peut plus que rendre grâce de cette parfaite Trinité indissociable, qui nous fait être tout en Un à son union, en communion et en contemplation du saint sacrement où (sans attente, ni volonté personnelle humaine) il se réactive comme un appel mystérieux et sans aucun doute à la fois.

    Au Corps (Christ) à la Parole (Esprit Saint) et à l'Esprit Créateur (Père), je rends homage et grâce.

    Amen. Alléluia.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
    • Detchen

      ... il se réactive comme un appel mystérieux et sans aucun doute à la foi, les deux à la fois.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • JeanLouisM

    Je choisis l'image du baiser Amour du Père pour le Fils. Car l'Esprit-Saint qui nous a été donné à notre baptême représente justement cet Amour de Dieu pour nous : nous sommes enfants de Dieu et nous avons du prix à ses yeux.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • anne

    Je viens de lire les réflexions des personnes en ce beau matin: voilà l'œuvre de l'Esprit.
    J'emporte avec moi la parole de Jésus relevée par Cathdemarseille:"nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu"

    Merci de ces quizz: ils nous interpellent...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • elisabeth

    BONJOUR

    l'Esprit Saint, c'est la Colombe et le Feu - J'ai eu une expérience très forte au Bord du Jourdain et au Cénacle, en Terre Sainte-

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Cathdemarseille

    Et merci à toute l'équipe de Theodom ! J'ai encore un peu de travail pour parfaire mes connaissances théologiques

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Cathdemarseille

    Le souffle qui ravive
    Le feu qui brûle sans consumer
    L'eau qui désaltère et fait vivre

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • lesousprieurestlemeilleur

    merci pour cette super vidéo!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Audrey

    L'oiseau, le feu, l'eau... Chacune image parle à son tour, dit quelque chose de l'Esprit, sans l'enfermer, le confiner, le retenir - on ne peut saisir un souffle, l'enrégimenter, mettre la main dessus. Il échappe. Par amour : n'est-ce pas nous qu'il libère ce faisant?
    J'aime ces paroles de Jésus : "Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l'Esprit." (Jn3,8) Avant d'ajouter : "nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu" (v.11). On ne peut mettre la main sur l'Esprit, mais peut-être se donne-t-il à voir à travers nos vies.
    Dire là où il nous a conduits, la merveille de Dieu en nos vies, n'est-ce pas la plus belle image que l'on peut donner de lui? Peut-être même est-elle, cette image, celle qui nous donne de ressembler à celui qui, par lui, nous donne vie.
    Merci fr Emmanuel! Merci à toute l'équipe! C'était un bonheur de retrouver Théodom ce matin!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • PastelleM

    Une image ne peut saisir qu'un aspect de la beauté et du mystère de l'Esprit. A l'heure actuelle je ressens l'Esprit comme un feu brulant en mon coeur, la caresse d'un papillon dans mes mains, la douceur d'un baiser sur mes lèvres. Je perçois aussi l'Esprit comme un ami, un guide présent à chaque moment de ma vie quand je l'appelle. Il me connecte au Père et au Fils. Il est aussi le bâton de Moïse et la canne sur laquelle je m'appuie. Bonne journée.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Emmanuel

      Merci pour votre créativité.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Isabelle

    Quelle image de l'Esprit Saint...? Peut-être bien le vent parce qu'on ne sait ni d'où il vient ni où il va : il varie selon les lieux et au fil du temps, à un instant donné il souffle dans une direction à un endroit et dans une autre ailleurs, ainsi il vient de partout et va partout.
    Une brise légère, adaptée au relief, ou un vent bien établi, voire tempétueux, chacun ayant son mot à dire, qui ne reste pas sans effet... Et même l'absence de vent, même un "vent nul" a quelque chose à dire...
    Mais une image, c'est réducteur. Et n'est-ce pas se faire une fausse idée de l'Esprit que de vouloir lui "coller" une image?...
    Si le Père est la mémoire, le Fils l'intelligence, le vent de l'Esprit fait voyager au cœur du monde, au cœur de l'eucharistie, au cœur de soi-même, dans des contrées parfois insoupçonnées...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • anne

      L'image est un symbole en ce qu'elle convoque en nous un immense ensemble de tout ce qui nous a façonné, et c'est absolument personnel et intime. Ce sont nos qualités de mémoire, d'intuition, conscience et de création qui sont interpellées.
      Ainsi, c'est la liberté de l'homme qui est sollicitée: d'en faire ce qu'il veut.
      C'est pourquoi, les paraboles de Jésus sont si fortes et encore actuelles.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Clémentine

    Comment expliquez-vous qu'il y ait de nombreuses conversions chez les enfants par le don de l'Esprit-Saint? :)

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Detchen

      Parce qu'ils ne sont pas encore trop conditionnés, ni conceptuels et qu'ils accueillent tout librement sans jugement, ainsi, ils sont plus libres lui faisant mieux écho.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • riqui

      l'enfant est ouvert au spirituel ,il ne s'embarrasse pas de multiples:"pourquoi, comment , parce que, mais...Si vous travaillez avec des enfants en difficulté, ils sont merveilleusement proches des réalités divines . "leurs Anges ,nous dit Jésus, voient la Face de Dieu...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Imelda

    Ceci n'est peut être pas le lieu mais je pense que les commentaires sont modérées donc vous est libres de ne pas publié,
    Dia dhuit, Connor,
    Quel plaisir d'entendre un compatriote, le frère Connor, je suis irlandaise, vivant en France depuis long temps et 'cliente' de Retraite dans la ville depuis plusieurs années.

    Un de mes regrets dans ma foi, c'est que je n' arrive pas à partager avec ma famille en Irlande tous ce que j'apprends sur des sites tel que le votre, ou en paroisse. l’Église irlandaise a traversé tellement de drames et de scandales que pour moi le dialogue et devenu quasi impossible.
    Voilà, ça fait du bien de dire cela à quequ'un qui connait le lieu. Bienvenu en France Connor, regards Imelda Morice

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Azalée

    Bonjour à tous, j'ai une question sur Marie : comment peut-on dire qu'elle a dit "oui" librement alors qu'elle a été préparée dès sa conception (préservée du péché originel) ? J'y vois là une forme de prédestination : alors certes elle aurait théoriquement pu dire non, mais être préservée du péché originel a façonné son caractère de telle sorte qu'elle ne pouvait dire que oui... non ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Ictus

      Le grand danger quand on est l'Immaculée Conception c'est de se trouver belle. Dieu a pris soin de sa mère en la préservant de la gloire du monde pendant toute sa vie terrestre. Il lui fallait énormément d'humilité dans sa situation. Elle est restée discrète toute sa vie sans faire de miracle en public ni de grandes prédications. Les honneurs étaient pour son fils qui ne risquait rien à cause de sa nature divine. De plus son fils l’exhortait à conserver un très haut degré d'humilité. C'est pour cela qu'on peut penser qu'il lui parlait sévèrement. Il l'appelait "femme" et non "mère" car elle aurait compris le grand honneur d'être mère de Dieu. Et quand un jour une personne dit à Jésus "heureuse la femme qui t'a enfanté", il répond "heureux plutôt ceux qui font la volonté de Dieu". Il préserve ainsi sa mère d'une vaine gloire. C'est après sa mort que sa mère sera hautement glorifiée et que sa grande vénération commencera. "Tous les âges la diront bien heureuse" avait-elle prophétisé.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Bernadette

    Je me pose souvent des questions sur la formation liturgique des présidents d'assemblée... on nous fait réciter des "Je vous salue Marie" au cours de l'Eucharistie, on nous fait répéter "Loué soit Jésus-Christ" jusqu'à ce qu'on leur réponde par un cri "à Jamais", alors qu'on vient d'acclamer "Louange à toi, Seigneur Jésus" après la proclamation de l'Evangile..ou encore: "Acclamons CETTE Parole de Dieu" en nous montrant le lectionnaire...
    Détails??? oui et non! cela agace et me fait perdre le fil de l'Eucharistie et me déconcentre sur l'essentiel...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • ben

    la morale a pour but de nous donner des points de repère, elle éclaire notre agir , elle peut nous guider dans une prise de décision, la morale ne revêt pas nécessairement une portée jugeante mais nous permet de nous décentrer de nos réactions parfois un peu trop émotionnelles.pour moi, la morale est utile car elle me donne a prendre en compte d'autres avis que les miens, même si parfois elle me parait utilisée a des fins enfermantes dans des positions sans compromis. sans la morale, la société serait menacée dans son respect des libertés individuelles .cela peut paraitre paradoxal?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • mamie francoise

    Depuis quelques temps dans ma paroisse, les prières de l'Offertoire (Tu es béni, Dieu de l'univers....) ne sont plus dites à voix haute, avec les répons de l'assemblée (Beni soit Dieu..) . On a de la musique et la quête...mais pour moi ça prive tout ce passage de sens, où on offre sa vie (le travail des hommes) en même temps que le pain et le vin.
    En plus ce sont les paroles de Jésus le jeudi saint, et celles des familles juives au début de repas du vendredi.
    pourquoi ces prières sont elles devenues silencieuses et dites par le seul célébrant?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • ragondin

    Dieu, maître du temps et de l'Histoire....et en même temps, l'Homme est parfaitement libre de ses choix....QUID ?
    Paul aux Romains,je crois ? :" Dieu a enfermé les juifs dans la désobéissance pour que les païens aient accès au Salut " QUID de la liberté des Juifs ?
    MERCI de nous éclairer sur ce point .
    Arnaud

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Ukimbaleza

    Bonjour je vis en couplé je ne suis pas marié d'après le catéchisme que j'avais appris en Afrique quand on est pas marié on ne peut pas se communier du coup je vais toujours à l'église mais je ne me permets pas de me communier c'est une souffrance. Je voulais savoir pourquoi peut-on faire les restes de sacrements mais être privés du sacrément de l'eucharistie ? Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Catherine de Sienne

      Je connais des couples non mariés qui communient.
      Si vous êtes baptisé et avez fait votre profession de foi, c'est bon.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • K.Ni'AnCa

      Salut. Je pense qu'il est préférable que tu en discute avec l'un des prêtres de ta paroisse qui pourrait te faire avoir une dérogation. D'un autre côté pourquoi ne te maries tu pas religieusement une fois pour toutes?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ictus

      Je ne savais pas qu'il n'y avait pas le droit de communier quand on n'était pas marié. Je pensais que c'était seulement pour les couples divorcés et dans le cas où ils ne demandent pas l'annulation du mariage religieux. Faut-il être un Saint pour pouvoir communier ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Paul

    Très bonne vidéo. Merci !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • cam

    Bonjour,

    Je voulais savoir si tout le monde était appelé à la sainteté ou bien seulement les baptisés?
    Merci beaucoup !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Danielle

      Bonjour Cam, un Père nous avais enseigné que nous étions/ nous sommes tous appelé à la Sainteté . Les bons comme les mauvais.
      Le baptême, par l'eau vive nous lave de nos péchés originels mais en premier lieu nous purifie ( pour certains le baptême se fait dès la naissance pour "entrer dans le Royaume de Dieu"...à méditer!...de plus un bébé ou enfant est innocent....

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ukimbaleza

      Bonjour à mon avis tout le monde est appelé à la sainteté sauf que c'est tout un parcours qui commence par dire oui à cet appel c'est de là que tout commence car on devient baptisé après notre oui à l'appel du seigneur. J'espère vous avoir bien répondu ? Cordialement

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • cam

      Merci pour votre réponse !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • DELORME

      Dans l'Evangile lu ce matin à la messe, Jésus nous dit "J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cet enclos. Celles-là aussi il faut que je les conduise." . Je suppose qu'il parle de ceux qui n'ont pas été baptisés que ce soit ou non de leur faute. La bonté de Dieu est telle qu'il attend toujours le repentir même des plus grands malfaiteurs.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Marie

    La Morale est necaissaire dans la vie, ca nous aide a rester humain envers chacun.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Rakham

    À propos de l'exercice sur la liturgie, la correction du test ne correspond pas à ce que j'ai mis comme réponse. Quid ?
    Je réponds par exemple que le mot Église signifie une assemblée ... et on me dit que j'ai dit qu'il s'agissait d'un bâtiment et que ma réponse était bonne. Curieux !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • audedlf

    Bonjour Frères,
    Je suis une catho un peu tradi et je me demande pourquoi la messe d’après le concile Vatican II est (souvent) étrange. Pourquoi n'a ton pas tout simplement repris les textes de la messe latine traduits en français ? Les prières sont bien plus belles, bien plus respectueuse et dans la continuité de l'histoire de l’église ?

    Merci d'avance

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour
      Merci pour votre question.
      Les prières en question sont bien dans la continuité de l'histoire de l'Église, puisqu'elles sont, pour une très large majorité, la traduction des prières de l'ancien missel. Les collectes et les préfaces, le canon romain (prière eucharistique 1), les paroles du prêtre (dialogues avec l'assemblée, secrète, etc.), textes du gloria, du credo et du pater, tout cela est traduit de l'ancien missel. Avec quelques adaptations, bien sûr.
      La traduction pose toujours la question de l'adaptation. "Traduttore tradittore" (qui traduit trahit) dit le proverbe, avec les questions voire polémiques que l'opération suscite : la récente "nouvelle traduction" du Notre Pềre en donne l'exemple, ainsi que le projet, pour l'instant suspendu, de retraduction du missel français.
      Mais la question de fond lors de la publication des livres de la liturgie rénovée, c'était plutôt de retrouver l'âme de la liturgie, en la débarrassant de nombreux ajouts qui avaient fini par obscurcir le rite, via des répétitions et un empilement de gestes et de paroles dont le sens avait fini par être perdu. Par ailleurs, la liturgie, et le missel, sont en perpétuelle évolution : la forme de la messe dite tridentine avait en fait aussi bougé à plusieurs reprises depuis le concile de Trente.
      J'ajoute qu'on peut se réjouir du motu proprio de Benoît XVI (de 2007), qui indique qu'une fécondation mutuelle des deux formes de l'unique rite romain est possible et souhaitable !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • un pèlerin

      Bonjour,

      désolé, je n'ai pas de question, enfin peut etre une mais elle est personnelle et touche à la réconciliation.

      mais surtout je voulais exprimer un Merci pour votre travail d'évangélisation.
      je trouve les vidéos sincères, bien pensées, honnétes ,avec de l'humour pour annoncer un message d'Amour( car enfin le fond il est là).

      j'ai passé la 60 aine , et à vous écouter parfois j'ai l'impression d'avoir 30 ans en vous écoutant
      J'ai montré la 1ere vidéo à ma fille et à ma femme, elles ont trouvé que c'était bien, me voilà rassuré...!
      J'avoue "me régaler"( bien sur il y a aussi le site des Bernardins lectio divina etc...je pense qu'il faut écouter et regarder avec le coeur et l'intelligence; croire et comprendre ,"ora, canta,stude"depuis 2000 ans, il y aura toujours des questions, et malgré ce toujours des témoins convaincus, étonnants.
      Sincèrement Merci, et bonne Semaine Sainte en attendant Paques.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Clarinette

    Bonjour,
    Quel sens donner au couple mythique d'Adam et Eve ? Représentent-ils chacun d'entre nous ? Car, bien évidemment, il ne s'agit pas du premier homme et de la première femme qui seraient à l'origine de la naissance de l'humanité. Je sais bien que même l'Eglise ne les conçoit pas ainsi. D'abord parce que l'histoire de l'humanité repose sur des découvertes qui ne valident pas cette conception et puis parce que les frères et soeurs nés de cette union ne pouvaient pas à leur tour s'unir pour poursuivre la survie de l'espèce. Que dit l'Eglise à ce sujet ? Je pose cette question car, suite aux premières découvertes archéologiques et paléontologiques, l'Eglise ou une partie de l'Eglise a condamné pour hérésie certains philosophes ou chercheurs. Pour exemple, Lucilio Vanini a été brûlé vif à Toulouse en 1619. Je n'évoque pas cette question en vue de condamner l'Eglise. Au contraire, connaissant le travail sur elle-même qu'elle a effectué tout au long des siècles, et par respect pour ses efforts en vue d'aller dans le sens de la vérité des choses, il me semble important de savoir comment elle s'exprime à ce sujet. Merci par avance.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Macguil

    La liturgie est à la fois l'expression et le garant du caractère sacré de l'Église.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Ourson

    La saison en cours comprend combien d'initiations ? Les 5 premières vidéos ? Ou bien y en a-t-il d'autres ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      D'autres arrivent à partir du 22 avril !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • M.Yassine

    Bonjour,
    La morale kantienne est-elle compatible avec le christianisme? Si elle ne l'est pas, sur quels points sont-ils en conflit?
    Merci, et bon Carême

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • theresespc

    quelles sont les différences entre les "dogmes" et la "doctrine"?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Catherine de Sienne

      Un Dogme est une 'chose....' que l'on ne peut pas changer !

      Exemple : le Dogme de l'Immaculée Conception.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • François

    Baptême

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Ourson

    Je rencontre un problème : comment valider l'exercice "glisser foi et raison" ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Cavallerizzo

      J'ai connu le même problème. Je viens de comprendre qu'il faut placer l'ensemble des propositions sous les trois intitulés pour que le bouton "valider ma réponse apparaisse" ; j'ai fait beaucoup d'erreurs mais au moins j'ai pu valider !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Vivino

      J.ai le même problème.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Ourson

    Que la Vierge mourut me semble une certitude, j'ai donc du mal à classer cette affirmation dans "opinion théologique". Je confonds sûrement certitude et dogme !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Antoinette

    Qui est Jésus Christ

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Ourson

      Pour moi -et comme le dit l'apôtre Simon-Pierre-, Jésus est le Fils même de Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • joceline

      Jesus Christ est le fils de Dieu qui a fait la volonté du Père. Celui qui s´est donné sur la croix par amour, pour nous sauver. Il nous apprend l´amour et toute réponse à nos inquietudes et nos souffrances il repond par le mot amour.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • jojo

    Le péché originel n’existe pas puisque la genèse est une invention. La généalogie des patriarches 5 1 se rattache à 2 4 afin de combler l’intervalle entre la création et le déluge cf 11 10. Que de ballivernes. J’ai du mal à réciter le début du credo et je dis seulement une Eglise Une,Catholique et Apostolique. Je saute le saint

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour
      Derrière votre réaction se trouve la question du statut du texte biblique. Ce n'est pas une chronique historique d'événements passés. En ce sens-là, oui, le récit de la Genèse est une invention, et le point que vous mentionnez sur les généalogies le confirme suffisamment.
      Mais pour les chrétiens, il est plus que cela : toute la Bible est reçue comme un texte "inspiré" par Dieu. Dans la Bible, c'est vraiment Dieu qui se révèle et s'adresse à nous. La récit de la Genèse n'est donc pas à lire comme récit de ce qui s'est passé, mais comme un texte qui éclaire ce qu'est la nature de l'homme et sa relation à Dieu. La création, oeuvre de Dieu, est bonne, et l'homme est bon, Dieu l'affirme très clairement (et heureusement que nous avons le texte de la Genèse pour nous en souvenir !). Cependant l'homme commet aussi le mal (constat quotidien). La notion de péché originel cherche à articuler ces deux points, et la nécessité du salut que Dieu nous donne en Jésus. Très tôt dans l'histoire de l'Église la théologie s'est intéressée à la question de la liberté de l'homme et a élaboré cette notion de péché originel (notamment avec St Augustin, mais il n'est pas le seul). Cette réflexion a ensuite été incorporée à l'enseignement commun de l'Église. La permanence de cet enseignement dans la tradition de l'Église est une autre marque d'assurance quant à son statut : les catholiques croient en effet que la Révélation de Dieu passe aussi par la Tradition.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
  • Vévéronique

    je ne crois pas du tout en un purgatoire qui n'apparaît nulle part dans la bible.. Pour moi, on accepte Jésus comme sauveur personnel de nos péchés et il est notre avocat auprès du père et sinon, c'est l'éternité hors de la présence de Dieu, l'enfer

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour

      Le terme purgatoire n'apparaît pas dans la Bible, comme de nombreux autres concepts théologiques ou articles de foi (par exemple, pas de mention de la "Trinité" dans la Bible, pourtant c'est un point central de la foi des chrétiens)
      Mais certains textes bibliques ont été reçus comme pointant vers la notion du purgatoire, et servent de base à l'élaboration dogmatique et théologique sur cette notion. Par exemple : 1Corinthiens 3,13-15 : "l’ouvrage de chacun sera mis en pleine lumière. En effet, le jour du jugement le manifestera, car cette révélation se fera par le feu, et c’est le feu qui permettra d’apprécier la qualité de l’ouvrage de chacun. Si quelqu’un a construit un ouvrage qui résiste, il recevra un salaire ; si l’ouvrage est entièrement brûlé, il en subira le préjudice. Lui-même sera sauvé, mais comme au travers du feu." Cette mention du feu purificateur qui permet à la personne de paraître devant Dieu après le Jugement a très tôt été comprise comme un événement de "purification", ou une peine à purger, qui a donné naissance au purgatoire.
      L'autre texte biblique classique cité a propos du purgatoire est 1Pierre 1,7 : "vous exultez de joie, même s’il faut que vous soyez affligés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d’épreuves ; elles vérifieront la valeur de votre foi qui a bien plus de prix que l’or – cet or voué à disparaître et pourtant vérifié par le feu –, afin que votre foi reçoive louange, gloire et honneur quand se révélera Jésus Christ."

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Sacristain

    Bonjour,
    L'avis d'un "religieux" l'emporte-t-il sur celui d'un "laïc" sous prétexte qu'il à donné sa vie (terrestre dans un premier temps) au Christ ? Je veux dire par là qu'en cas de divergence d'opinion sur un sujet, le religieux peut-il se retrancher systématiquement derrière "sa foi" en occultant le bienfondé de l'opinion de l'autre (le laïc)... Cela n'est-il pas tout simplement un péché d'orgueil ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour

      Vous posez en fait la question du "bien fondé" de l'opinion en théologie. Déjà, ce qui est chouette, c'est de reconnaître qu'il y a de la place pour de l'opinion en théologie. Elle laisse un espace au doute, au débat et à la divergence d'opinions, en restant dans les limites du dogme. Le dogme donne des limites, entre ce qui est catholique et ce qui ne l'est plus, mais il faut chercher à la formuler, à le reformuler, à l'expliciter en fonction des cultures, du temps et du lieu : la théologie fait cela, nous sommes tous des chercheurs. Mais pour pouvoir chercher, il faut s'alimenter à la source : Dieu lui-même (avec une vie spirituelle, comme tout baptisé) et les médiations du savoir, car la théologie est une discipline scientifique, qui a sa place à l'Université. En cela, elle n'est pas qu'une matière d'opinion. Il y a des critères, des règles. Par exemple, connaître comment la tradition a évolué et s'est développée sur tel ou tel point de foi, avec quels contre-arguments des hérésies ont été contrées, tout cela est important pour que la théologie ne soit pas que matière d'opinion.
      La contribution de ce site est d'éclairer justement les énoncés du dogme par une démarche théologique que chacun puisse recevoir à son niveau. Cela ne supprime par les questionnements que chacun peut porter, y compris les frères dominicains qui sont ici !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • cfpsurf

    Le terme même de "théologie" me pose problème : est-ce une science ? ou plutôt la "connaissance" de Dieu ? Je préfère la deuxième définition, car Dieu ne peut pas s'étudier comme on étudie la philosophie ou les mathématiques... La foi, pour moi, ne consiste pas en une science qu'on étudie, mais en une rencontre personnelle avec Dieu, son Fils Jésus, et le Saint-Esprit, Dieu un et trin. Le terme "Foi" n'a jamais voulu dire connaissance théorique, mais bien plutôt "confiance". Bien entendu, quand on aime quelqu'un, on désire ardemment mieux le connaître, ce qu'il a écrit, ce qu'il pense, ce qu'il veut, etc, mais pour moi, ce n'est pas le principal, et la foi ne peut se résumer à cela. Jésus a d'ailleurs assez vilipendé les Scribes et les Pharisiens de son époque (qui connaissaient pourtant évidemment la Torah et les Prophètes par cœur !), car je comprends qu'il leur manquait en fait l'essentiel : cette relation d'amour avec Dieu : c'est cela, pour moi, avoir la foi. Trop de théologiens renouent avec cette ancienne tradition des Scribes du temps de Jésus (parfois en toute absence d'humilité, d'ailleurs : le discernement est alors assez facile à faire...) ; je rajouterai (pardonnez-moi cette cruauté) que nombre d'hérésies (toutes ?) dans l'histoire de l'Eglise ont été développées par des "théologiens" (ou auto-proclamés tels) !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • philarz

    Comment faire pour discuter avec un dominicain ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • philarz

    Bonsoir,
    Peut-on croire que tous les êtres humains qui ne sont pas chrétiens iront en enfer ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour,
      Ce ne serait pas... très chrétien de croire cela !
      J'imagine que votre question vient en partie de la formule "hors de l'Église pas de salut !"
      Cette formule est malheureusement incomplète, et comme telle, inexacte. Il faudrait dire : "hors de l'Église, pas de salut certain et reconnu", qui serait déjà beaucoup plus juste. C'est à dire que :
      - certes l'Église est un lieu où le salut nous est donné de manière certaine par les sacrements. La grâce de Dieu est réellement donnée à vivre dans la vie de l'Église, et l'Église est donc un moyen de salut certain.
      - mais en même temps Dieu sauve qui il veut, sa liberté n'est pas limitée par les frontières de l'Église ! Ne serait-il pas particulièrement injuste que, par exemple, les indiens de l'Amérique pré-colombienne, qui n'ont pas pu connaître le Christ, et donc n'ont pas pu exercer leur liberté pour choisir de le suivre, soient exclus automatiquement de la vie éternelle dans le Royaume de Dieu, alors qu'ils ont pu mener une vie droite et juste ?

      Il nous faut donc croire que Dieu peut sauver qui il veut, et que au moment de paraître devant son Créateur et Sauveur, chaque homme demeure libre d'accepter ce salut qui lui est offert.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • philarz

      Merci mon frère pour cet éclairage.
      Ma conviction est que celui qui a fait essentiellement le mal dans sa vie terrestre, connaîtra le purgatoire jusqu'à ce qu'il regrette sincèrement son passé et qu ' ensuite, il aille au Royaume des cieux.
      Partagez vous mon avis ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Il est très difficile de répondre de manière définitive à votre question. Le problème est que la notion de purgatoire suppose un progrès dans le temps, un changement d'état, une conversion progressive du coeur. Or comment envisager un processus dynamique dans un état d'éternité où le temps ne s'écoule pas ? Cette remarque vaut aussi bien pour la vision béatifique, c'est à dire le paradis, qui est contemplation de Dieu : il subsiste une différence ontologique radicale entre Créateur et créatures. Nous ne pourrons jamais connaître totalement Dieu, même dans la vie éternelle. Donc il faut envisager que, dans la vie éternelle, nous "progresserons" dans la connaissance de Dieu. Encore une fois, voilà une idée de changement dynamique, que notre esprit a du mal à articuler avec la notion d'éternité sans changement, puisque le changement suppose le temps.
      Bref, peut-être qu'on peut envisager le purgatoire comme le travail de purification de la grâce de Dieu en nous pour que le "oui" que nous voulons lui dire soit vraiment un "oui" (et sans très bien voir encore comment cela va se passer). C'est en tout cas une perspective plus large (et plus positive) que la seule dimension de "regret" des fautes que vous mentionnez, l'enjeu est bien la liberté de l'homme, pour qu'il puisse se projeter dans un avenir (éternel !) avec Dieu, et pas seulement un regard sur le passé terrestre. Mais les 2 sont bien sûr liés : ce que nous faisons ici-bas conditionne déjà l'exercice de notre liberté.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • philarz

      Merci mon frère.
      Pouvez vous me dire ce qu ' est le jugement ?
      À partir de quand peut on dire que l, on juge quelqu, un ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ictus

      Dommage que la date à laquelle sont postés les messages ne soit pas affichée.

      "celui qui a fait essentiellement le mal dans sa vie terrestre, connaîtra le purgatoire"

      Dans ce cas l'enfer serait vide ? Celui qui fait le mal ne veut pas aller au Paradis, il ne veut pas entendre parler de Dieu qui lui dit sans cesse de se convertir et de faire le bien.

      "À partir de quand peut on dire que l'on juge quelqu, un ?"

      Je suppose que vous voulez dire "juger" dans le sens spirituel mais nous ne pouvons jamais dire avec certitude si une personne ira au paradis ou en enfer car nous nous ne la connaissons pas en profondeur. Dieu seul sonde les reins et les coeurs. Les apparences sont parfois trompeuses. Dieu nous commande d'aimer, même nos ennemis et parfois ils deviendront nos amis !
      Merci au frère Marie-Augustin d'avoir participé à la discussion. Cela donne plus de sens à ce site.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • philarz

      Bonjour Ictus,
      Merci pour votre réponse mais je pense comme notre frère Augustin que le purgatoire aussi cruel qu il puisse paraître, n ' est pas une punition divine mais une épreuve qui vise à purifier l ' homme de ses péchés passés et le tourne vers Christ avec une foi plus grande.
      Au plaisir de vous relire Ictus !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ictus

      "le purgatoire aussi cruel qu il puisse paraître, n ' est pas une punition divine mais une épreuve qui vise à purifier l ' homme de ses péchés passés et le tourne vers Christ avec une foi plus grande."

      On est d'accord et je précise que je ne suis qu'un pauvre pécheur.
      Jésus par sa mort sur la croix a réconcilié toute l'humanité pécheresse avec Dieu. Il a obtenu par ce sacrifice d'une valeur infinie le pardon des péchés que toute l'humanité a commis et qu'elle pourra encore commettre dans les temps à venir. L'hypothèse est donc que si après la mort nous nous voyons tels que nous sommes et que nous détestons Dieu alors nous choisissons d'aller à l'endroit le plus éloigné de lui et c'est l'enfer sans retour possible.
      Si après la mort nous nous estimons indigne de Dieu mais attiré par son amour, alors nous lui demandons de nous préparer à la rencontre à laquelle nous aspirons de tout notre coeur et nous allons au purgatoire.
      Si durant notre vie terrestre la grâce du Seigneur nous a déjà préparé à cette merveilleuse rencontre, nous pouvons, après la mort, aller directement au Paradis.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • philarz

      Merci ictus pour votre réponse avec laquelle je suis entièrement d'accord...
      Je reste persuadé que l' Éternel peut nous faire vivre le purgatoire au cours de notre vie terrestre donc avant la mort.
      Mort que nous ne con naîtront plus à partir de notre coversion en Christ puisque le Seigneur nous a rachetés avec son sacrifice à la croix !!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Vincent

      Bonjour, je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, le sacrifice de Jésus n'est pas le sang demandé par le Père pour la réparation de nos péchés, on nage en plein paganisme.. Dieu est amour, un simple sourire de Son Fils aurait suffit à notre rachat total. Son sacrifice est simplement une pure folie d'amour complètement gratuite, juste pour nous dire "Voyez, comme je vous aime ! Jusque là, jusqu'à cette extrémité !" C'est vrai que c'est de la folie quand on y pense.. Pour ce qui est du purgatoire, d'après Ste Thérèse, il serait pour ceux qui veulent la justice ils ont donc la justice et vont au purgatoire, ceux qui veulent la miséricorde, ils ont la miséricorde et vont au ciel, comme le bon laron qui est allé directement au paradis d'après l'Ecriture.. Après bien sûr, seul Dieu pèse les coeurs..

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Doumé

      Bonsoir, concernant cette atemporalité du paradis en opposition avec le déroulement de notre vie ou éventuellement du purgatoire, avez-vous des conseils de lectures ?
      Partant, avez vous également des conseils de lectures (cultures, philosophies et spiritualités) où le temps et l'espace seraient présentés comme des entraves à une dimension plus absolue de la vie ?
      PS : en fait on est jeudi soir et je viens de prier le chapelet des mystères lumineux, du coup le quatrième mystère de la transfiguration conditionne certainement ma question ;-)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • leelou

    bonjour

    j'aurai aimer avoir les solutions de l’exercice sur la théologie quand bien sur tous les personnes inscrites l' auront fait

    c'est pour me permettre de voir ou je me suis trompée sur exercice 1 la troisième image
    et exercice 2 la totalité puisque je n'ai pas eu le temps sur mon téléphone (car problème de validation de l'exercice 1 sur mon pc) non résolu malgré plusieurs tentative. j'ai tenté le tel mais mon écran n'était pas assez large et n'est pas vu la minuterie donc zéro
    dommage pour mon collège

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • tieno

    Les dogmes sont une expression humaine de la foi, donc un langage situé dans un contexte, une histoire et qui sont au service de la foi pour la faire comprendre aux contemporains de leur rédaction. Pour moi, leur expression est toujours à "actualiser" (non adapter) pour qu'ils puissent être des éducateurs de la foi, bien plus que des impératifs qui seraient figés .

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • delph

    Au sujet de la dernière session : "pourquoi faire de la théologie?" Pourriez-vous détailler les réponses au 1er exercice sur : ce qui relève de la foi et/ou de la raison, svp?
    Merci d'avance
    delphine

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Vincent

    Pourquoi tout mon être crie, exige-t-il la loi du talion, une forme de justice (alors que je me sais pécheur, c'est dingue)? Est-ce que cela vient de ma nature ou d'un de ses accident, ou est-ce seulement une conséquence du péché originel ? Car enfin, j'ai normalement été lavé de tout ça à mon baptême et pourtant je suis blessé lorsque je subit un mal de la part d'autrui alors que je voudrai aimer quand même. Or le fait même d'être blessé m'indique de facto un point d'orgueil en moi, que je ne suis pas complètement dans le don et tout amour. Mais ces qualité n'appartiennent-elles pas qu'à Dieu ? Donc on peut conclure qu'humainement il est impossible de pardonner, pourquoi alors Jésus nous le demande-t-il ? Et si la grâce du pardon ne vient que de Lui, pourquoi en est-il avare ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Ictus

      Vous ne savez pas ce que vous demandez. Dieu sait ce qui est bon pour vous. Acceptez de prendre chaque jour ce que Dieu veut vous offrir, c'est le bon chemin. Votre désir d'avoir plus est une prière qui sera exaucée le moment venu...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Recevoir le sacrement de réconciliation serait pour vous d'une grande aide. Le Seigneur vous bénisse !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Vincent

      ... pas très réactifs les dominicains sur ce forum...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Poupok

      Oublier le mal que l'on nous a fait ce n'est pas un vrai pardon à mon sens, cependant ne pas poser un voile dessus pour l'oublier, mais prendre véritablement conscience de ce mal et décider de prendre sur nous et de pardonner malgré tout à la personne qui nous a offensé, là il y a un vrai pardon parce que là c'est une véritable conversion que nous faisons dans la mesure où l'on fait le choix de renoncer à cette part d’orgueil qui est en effet en nous depuis le péché originel, mais dans différentes mesures par la suite en fonction de nos histoires respectives et de l'attention que nous avons portée à cultiver la vertu pour ne pas la laisser faire obstacle à la grâce qui ne demande qu'à nous habiter.
      Suivre le Christ c'est se convertir et poser des actes de renoncement, et pour cela il faut bien que nous ayons des choses auxquelles renoncer, n'est-ce pas ? Comme notre orgueil :)
      Alors évidement cela ne se fait pas tout seul, et il ne faut pas oublier les armes dont nous disposons pour nous aider à nous convertir (conversion qui n'a pas lieu qu'une fois, si non c'est pas drôle !) : la prière, l'eucharistie, la confession, la Parole de Dieu...

      PS : Si Dieu était avare de la grâce du pardon, il n'aurait pas voulu disposer de ministres (nos chers prêtres) capables de l'accorder à tout moment, dès que ne nous en avons besoin pour reprendre la route ;)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Christelle

    Snif ! Aujourd'hui, je n'ai pas eu ma dose de ThéoDom... Je suis en manque... La prochaine session sera-t-elle au printemps ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Ictus

    Il n'y a pas eu un nouveau forum créé sur la dernière partie "Pourquoi réfléchir sur la foi".
    J'ai trouvé que la démonstration sur l'existence de Dieu n'était pas correcte dans la 3e partie "Approfondir". En 1 minute 30 je pense qu'on pouvait faire mieux car cela me semble relativement simple !
    Dieu ne se cache pas car il se laisse trouver donc celui qui ne le cherche pas pourra toujours se convaincre qu'il n'existe pas même s'il sera relativement facile de le faire douter sur ce point puisqu'il ne parviendra jamais à comprendre ce qu'il vit.
    Par contre celui qui cherche Dieu, trouve, et il sera intimement persuadé de son existence même s'il sait qu'il ne pourra le démontrer à personne puisque cela n'est pas la volonté de Dieu et qu'il n'est que sa petite créature.
    Il y a des exceptions car c'est toujours Dieu le maître de tout. Ainsi des personnes qui ne cherchaient pas Dieu l'ont trouvé par accident et d'autres qui l'ont cherché toute leur vie ont eu l'impression de ne pas l'avoir rencontré.
    Ensuite la foi grandit si on la fait vivre par ses actes. Les premières intuitions peuvent être très faibles. Il me semble évident que des Saints qui ont des apparitions régulièrement doivent avoir une foi qui se rapproche énormément de la certitude.
    Voilà mon corrigé pour le Frère Pierre !!!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Cedric

      La réflexion de Ictus me rappelle beaucoup de discussions en séminaires de philosophie... et je crois n'avoir jamais entendu une "démonstration" de l'existence de Dieu convaincante. Je me souviens d'un cours de théologie fondamentale où le professeur a exprimé ses doutes sur les cours de théologie suivis sans la foi: selon lui, la foi était un préalable aux études de théologie. Cette approche me paraît signifier que l'expérience de Dieu est première et ne peut pas être remplacée par la démarche théorique, cette dernière ne pouvant qu'approfondir la première. Cette approche rejoint de nombreuses théories philosophiques (notamment la phénoménologie de Husserl ou de la grande sainte Edith Stein) qui pose comme fondamental et irremplaçable le vécu propre. Il n'y a pas là de démonstration ou de preuve, mais la conviction de quelque chose et dans le cadre de la foi, la conviction de l'existence de Quelqu'Un.
      En outre, l'idée de dire que Dieu "se cache" (c'est-à-dire "ne s'impose pas") pour préserver la liberté entière de l'humain me semble entachée d'un problème théologique, celui des anges déchus. Les anges sont créés et vivent en présence de Dieu; or, certains ont volontairement détourné leur regard de Dieu et ont chu. Cela me semble être un indice sérieux pour dire que le libre-arbitre reste entier même en présence de Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ictus

      "En outre, l'idée de dire que Dieu "se cache" (c'est-à-dire "ne s'impose pas") pour préserver la liberté entière de l'humain me semble entachée d'un problème théologique..."

      C'était effectivement, il me semble aussi, un mauvais départ pour le Frère Pierre. Ce n'est pas pour respecter la liberté humaine que l'existence de Dieu n'est pas démontrable mais pour en sauver le plus grand nombre. "Pardonne leur car ils ne savent pas ce qu'ils font". De plus la foi n'est pas une garantie du salut : la prière du pharisien qui se justifie lui-même ne plaît pas à Dieu. Et personnellement, j'accepte aussi le contre exemple des anges déchus.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • PYREE

      il n'y a pas d' amour sans liberté.Le risque est de choisir le non-amour;mais le Christ n'a t-il pas parlé de celui qui dit non et qui fait oui et inversement celui qui dit oui et qui fait non .
      Tout est possible nous sommes sauvés par grâce

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • yvonne

    Pourquoi dit-on: "Marie, mère de Dieu" ?
    Pourquoi ne dit-on pas plutôt : "Marie, mère de Jésus, le Christ, qui est Dieu" ?
    Le raccourci 'Marie, mère de Dieu" la situe, à mon sens, en tant que Mère de Dieu, le Père !
    Et cela n'est, toujours à mon sens, guère possible, car cela situerait Marie "avant" Dieu, le Père, le Créateur !!! un peu comme si Dieu, le Père, était venu par elle !
    Il y a longtemps que cette question m'agite... et je n'y trouve pas d'issue...!
    Merci de m'aider (vous vous doutez bien que je n'attends pas une réponse toute faite et bien ficelée, mais une ouverture pour m'aider à conduire plus loin ma réflexion...)

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Bonjour. C'est un débat important qui a agité l'Église dans les premiers siècles, pas étonnant que la question vous agite aussi. C'est une question qui regarde à la fois la théologie trinitaire (Dieu en lui-même dans son unité et la distinction des Personnes, l'action de Dieu-Trinité dans l'histoire du Salut) et la christologie (que peut-on dire du Christ). En effet, on ne peut pas dire que Marie soit mère du Père ou mère de l'Esprit Saint, il faut comprendre dans "Dieu" ici : la "Personne du Fils". Ensuite, ce titre "mère de Dieu" sert à signifier que Jésus est bien Fils de Dieu, dès sa conception, et non devenu Fils de Dieu pus tard, par exemple au baptême. L'important, derrière ce titre, est sans doute de signaler l'union réelle de l'humanité et de la divinité en Jésus Christ; C'est une "explication de texte", un "commentaire de "Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous" du prologue de l'Évangile selon Jean. En fait, tout ce qui concerne Marie se rattache à Jésus : ce qu'on dit d'elle permet de mieux comprendre ce qu'on peut dire de Jésus Christ. En invoquant Marie comme "Mère de Dieu", on confesse le mystère de l'incarnation du Fils dans la chair humaine. Une réelle union sans mélange entre Dieu le Fils et l'humanité. Donc, votre remarque est tout à fait juste : il faut comprendre "Mère de Jésus Christ, Fils de Dieu et donc Dieu". "Mère de Dieu" est une formulation brève de la foi, et qui demande explication

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Christelle

      Réponse du site open-bible.fr

      Jean 19, 26 : Marie, Mère de Dieu ? Comment est-ce-possible ?
      Bonjour à tous,

      Nous allons nous pencher sur la question suivante : Pourquoi peut-on dire que Marie est Mère de Dieu ? Comment est-ce possible ?

      Alors tout d’abord, rappelons que Dieu en tant que tel n’a pas de mère, Il est éternel, nul n’est avant Lui, c’est Lui le créateur de toutes choses comme le souligne l’Ecriture : « Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu. Tout fut par Lui et sans Lui, rien ne fut ». Donc Dieu a tout créé, y compris la Vierge Marie ! Elle n’était pas là avant Dieu.
      Néanmoins, même si Marie fut créée par Dieu, on peut quand même dire qu’elle est Mère de Dieu !! Alors pourquoi ?

      Eh bien tout simplement parce qu’elle a mis au monde Jésus ! Or Jésus est à la fois pleinement homme et pleinement Dieu. Marie est donc mère de Jésus qui est Dieu, donc conséquence logique : Marie est mère de Dieu !

      Et d’ailleurs la Parole de Dieu et le Catéchisme de l’Eglise Catholique confirment cela :
      - En effet, de nombreuses fois, elle est appelée dans les Évangiles : « La mère de Jésus ». On pense également à la scène de la Visitation, avant même la naissance de Jésus, où Élisabeth, lorsqu'elle voit Marie s'écrie de manière prophétique: « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » C’est bel et bien l’Esprit Saint qui proclame par la bouche d’Elisabeth que Marie est mère du Seigneur, mère de Dieu !
      - Le Catéchisme à son tour déclare que l’enfant conçu du Saint Esprit dans le sein de Marie et qui est devenu vraiment son Fils selon la chair, n’est autre que le Fils éternel du Père, la deuxième Personne de la Sainte Trinité, je cite : « L'Eglise confesse donc que Marie est vraiment Mère de Dieu. »

      En résumé : Marie est donc fille de Dieu parce que Dieu est son Créateur, son Père. Mais inversement, elle est aussi Mère de Dieu, parce qu’elle est la mère de Jésus qui est Dieu.
      Bonne journée !

      Ressources bibliques
      - Jean 1, 1-3 : « AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. »
      - Luc 1, 43 : « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? »

      - Catéchisme de l'Eglise Catholique:
      495 : "Appelée dans les Évangiles " la mère de Jésus " (Jn 2, 1 ; 19, 25 ; cf. Mt 13, 55), Marie est acclamée, sous l’impulsion de l’Esprit, dès avant la naissance de son fils, comme " la mère de mon Seigneur " (Lc 1, 43). En effet, Celui qu’elle a conçu comme homme du Saint-Esprit et qui est devenu vraiment son Fils selon la chair, n’est autre que le Fils éternel du Père, la deuxième Personne de la Sainte Trinité. L’Église confesse que Marie est vraiment Mère de Dieu (Theotokos) (cf. DS 251).

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • joceline

      Spontanement sans réfléchir je dirai que Jesus est Dieu et que la divinite est trinité: Dieu le père, Dieu le fils et Dieu le Saint esprit. Just eune ouverture pour vos reflexions

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Christelle

    Bien sûr, j'ai fait quelques erreurs. N'ayant pas vu les résultats à cet exercice, j'en viens à faire des déductions :

    Si la foi et la raison ensemble ne peuvent comprendre notre foi (ma réponse), seule la foi peut comprendre notre foi ?

    Si la foi et la raison ensemble ne peuvent "guider notre intelligence" (ma réponse), seule la raison peut guider notre intelligence ?

    Si la raison ne peut "avoir de fausses images de Dieu" (ma réponse), la foi et la raison ensemble peuvent avoir de fausses images de Dieu ?

    Qu'en pensez-vous ? Par avance, merci !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mimosane

    Les dogmes sont bien établis par l'église et donc par un humain!
    Simone Weil avait dit cette phrase qui me reste et me tourmente l'esprit:
    Ce n'est pas Dieu qui parle mais se sont les hommes qui parlent à sa place!
    Comment encore croire ??
    Merci pour votre réponse

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • PYREE

      Cherchez et vous trouverez,frappez et on vous ouvrira,demandez et vous recevrez;Lorsqu'on cherche Dieu avec sincérité on finit par le trouver dans notre quotidien:comme une brise légère.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Catherine de Sienne

      Parler à la place d'un autre, c'est aussi penser à sa place.
      C'est-à-dire n'avoir aucun respect de ce que cet autre
      pense réellement et puisse l'exprimer par sa propre parole.

      Certes, Dieu ne parle pas. Mais il respecte ce qu'il a créée
      simultanément au corps de l'homme : la parole. Et cette parole
      est 'validée' par l'Esprit Saint, ou ne l'est pas.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Boubou

    Bonjour,
    J'ai suivi la première session et j'attends la suivante avec plus d'impatience que pour mes séries préférées. Merci pour cette initiative et la qualité pédagogique et ludique des présentations. Je fais partie du collège St Thomas d'Aquin. Nous venons de passer en tête. Comment a été choisi l'attribution dans les collèges? Autre question: nous recevons nos points mais nous ne savons pas sur quel maximum. serait-ce possible de le savoir?
    Dans certains des quizz, il n'est pas précisé que plusieurs réponses sont possibles. Pouvez-vous expliquer brièvement la règle.
    Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Elisabeth Marie

    La liturgie est passionnante à découvrir car c'est un patrimoine qui est vivant. Elle relit les chrétiens dans sa grande diversité. C'est toutes les formes du coeur de l'Eglise. Messe, offices différents temps de prière dans une journée. Elle atteint son zénith à la messe.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Georges

    Les dogmes ne sont pas d'abord des choses qu'on est obligé de croire mais surtout des lumiéres qui nous aident à mieux croire et à avancer sur le chemin de la foi.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Elisabeth Marie

    Le dogme nous permet de comprendre avec notre intelligence les objets de foi. Et de vivre en chrétien éclairé et audacieux. Il apparaît à certains comme une restriction. Newman y voyait une force.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • leelou

    bonjour à tous, je rencontre un problème, sur le dernier cours, je n'arrive pas à faire valider le premier exercice et donc je n'ai pas accès au deuxième. quand je regarde mon tableau de bord il indique que je n'ai pas encore fait l'exercice, ce qui je gène c'est que je ne peux pas valider de point et pénalise mon collège, avez vous aussi ce problème ?
    j'ai envoyé un mail à théodom mais je n'ai as eu de réponse.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Cavallerizzo

      il faut placer toutes les propositions avant de pouvoir valider

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Lucie

    Je trouve que mettre "le pape ne peut pas se tromper" dans les dogmes (je suppose car je me suis trompé et pas vu le corrigé) n'est pas juste. Le pape, si et seulement si, parle au nom de l'Eglise est infaillible mais s'il parle en son nom, il ne l'est pas. Ceci choc beaucoup de non croyant (la question qui revient "Pourquoi, le pape, tout à coup - après son élection- ne peut plus se tromper?). Attention à notre langage !!!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • FrançoisD

      Je n'ai pas vu le corrigé et je ne suis pas sûr qu'il fallait mettre cet énoncé comme dogme. Voici d'ailleurs ce que dit le dogme exactement (constitution Pastor aeternus): "le Pontife romain, lorsqu’il parle ex cathedra, c’est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu’une doctrine sur la foi ou les mœurs doit être tenue par toute l’Église, jouit, par l’assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu’elle définit la doctrine sur la foi et les mœurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l’Église."
      Il est vrai que cet énoncé est trop long pour l'exercice en question. Peut-être les dominicains ont-ils voulu faire plus simple (mais moins précis). Et de toute façon, je ne suis pas sûr que les non-croyants se satisferont de la réponse "parce qu'il jouit de l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre".

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • JeMaC

    Bonsoir , Module "Réfléchir sur la Foi " , j'ai aussi quelques difficultés, comme beaucoup, pour l'exercice -test N°2 : en fait il faut déplacer toutes les phrases proposées sous l'une des 3 images . Chaque image peut être complétées par plusieurs phrases . Ensuite arive l'intitulé de validation. Et on poursuit l'exercice suivant.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • dimajo

    Beaucoup de Catholiques disent qu'ils ont la foi et se passent volontiers de participer à l'Eucharistie alors que la messe et le sommet de la Vie Chrétienne, or on ne peut se passer de participer à l'Eucharistie puisque ce sacrement a été voulu par Dieu; Pourquoi les chrétiens réagissent-ils ainsi?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Demaregr

    Bonjour,
    connaissez vous un livre expliquant dans le détail ce que l'on doit dire à la messe à chaque étape (nous rendons gloire à dieu, louange à toi seigneur,....) ?
    j'ai le missel 2018 mais il n'est pas assez détaillé pour moi qui suis un recommençant

    d'avance merci

    gregory, 38 ans