Forum

Vous pouvez ici échanger et débattre avec les autres membres de ThéoDom sur différents sujets qui vous posent question. Vous pouvez aussi "amener" vos questions pour les dominicains ! AMEN !

  • veronique

    Je connais le problème posé à l'Eglise par les homosexuels et le "mariage pour tous", mais comment accompagner ces "jeunes mariés" qui restent attachés à leur foi d'enfance ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GautierB

      Je pense qu'il faut avant tout considérer ces personnes comme étant toujours porteurs de leur "sacerdoce de baptisé". C'est le point de départ et le fondement de leur vie chrétienne. Celle-ci peut continuer à se construire "malgré" un mariage homosexuel !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Noisette

    Il y a t-il un espoir pour un couple divorcé remarié de recevoir le sacrement de l'eucharistie

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • bleuen

    Je trouve un peu hypocrite de marier des personnes qui ont déjà été en couple et ont eu des enfants mais n'étaient pas mariés religieusement , comme si cette première union n'existait pas et n'avait rien produit
    et d'être si dur avec les divorcés qui voudraient revenir dans l'église car certains divorces sont indispensables pour sauver sa peau et celle de ses enfants
    Il me semble que notre église gagnerait à analyser au cas par cas
    de même annuler des mariages où il y a eu des enfants me parait grave pur les enfants
    l'église fonctionne comme si l'erreur était impossible pourtant le Christ a dit à la Samaritaine " va ne pèche plus" mais il ne lui a pas fait la morale sur ses errances antérieures

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Romanus

    validité et unilité du mariage

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Kod

    Pourquoi un fiancé agé de 95 ans peut il aisement se marier? Pour moi à cet âge il est censé ètre impuissant et l'impuissance est une cause de nullité du mariage, qu'en pensez-vous?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Frère Albert

      Bonjour,
      Merci pour votre question. En effet l'impuissance (pas de possibilité d'accomplir une acte sexuelle) est un empêchement dirimant, mais pas la stérilité. Normalement en ayant l'âge avancé nous ne pouvons pas présumer que la personne est impuissante par contre c'est presque sûr qu'elle soit stérile. En effet, si nous ne prouvons le contraire, nous présumons que dans chaque âge la personne est capable de faire une union corporelle.
      J’espère de répondre a votre question. Fraternellement.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fricha

    PERTE DE L'ETAT CLERICAL

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Lydie

    Je connais deux cas de personnes non baptises qui se sont mariées à l'église;. Elle sont divorcés. Elles se sont remariées civilement avec un chrétien qui les a converties.
    Et bien, elles ne peuvent pas se faire baptiser. Dans les deux cas que je connais (un homme, une femme) les personnes étaient pratiquantes et engagées dans l'église. Mais la nullité de mariage est difficile à faire reconnaître.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    je suis contente j'ai eu presque tout bon au test sans avoir écouté la vidéo, je suis assez calée sur le droit canon de l'Eglise concernant le mariage.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Gaston Bourdages

    Bonjour. C'est avec émotions que je vous partage une partie de mes douloureuses mais combien libératrices expériences de nullité de mariage. Je veux, dans un 1 er temps, remercier les gens d'Église qui m'y ont accompagné. Beaucoup de doigté et d'humanisme et surtout de respect, d'écoute, de disponibilité. Je m'y suis senti accompagné avec et malgré les aveux à y faire. Dieu j'avais aussi placé au centre de cette démarche. Je pense ici à mon ex-épouse et à ce qu'elle a vécu avec moi. Puisse Dieu me pardonner.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Merci pour votre témoignage. Notre prière vous accompagne

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Suzy

    " Yahwé Dieu dit: " Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie." Gn2, 18.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Suzy

    " Pour le coup, c'est l'os de mes os et la chair de ma chair!
    Celle-ci sera appelée " femme" car elle fut tirée de l'homme, celle-ci!" Gn2, 23.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Yves Delacroix

    L'Esprit de Dieu présent en notre esprit qui par ses énergies nous divinise.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Isabelle

    Tout en écoutant et regardant les deux vidéos sur le droit canonique du mariage et la procédure de nullité du mariage, je ne cessais de penser : c'est n'importe quoi.
    La fin de la seconde vidéo m'a fait comprendre: toute cette procédure est un accompagnement, un chemin, vers la vérité. Et ce n'est pas si loin de l'Evangile que ça peut paraître, mais il faut voir l'Evangile dans son ensemble, et la position de Jésus par rapport à SA religion à son époque, pour tout remettre dans le contexte actuel, dans la religion de l'Eglise et hors l'Eglise…
    Et la seule chose qui prime c'est l'Amour Miséricordieux. Le reste n'est que procédure, bouts de papiers, et rituels, comme la circoncision en son temps… Mais les hommes ont parfois besoin de ces "bouts de chandelle" pour continuer à Vivre, commencer ou recommencer à Vivre, en paix avec eux-même, leur Dieu, et les autres...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      Il y a du vrai dans tout ça Isabelle dans la mesure où les principes du mariage sont quand même juste je trouve. On s'accordera surtout sur la liberté , c'est important. Un mariage ne peut être contracté sans une véritable liberté des deux fiancés sinon où est le bonheur ? Après même au delà du mariage religieux, je trouve que même s'il est civil, le mariage est un acte pas seulement qu'on pose entre deux personnes mais devant des témoins, devant une communauté : quelque chose d'officiel devant parents, amis, voisins... L'intérêt donc d'y être prêts ms aussi d'en comprendre le sens à mon avis. quelque soit le sens qu'on y met, il y en a un.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • marieclaire

    bon je me lance
    j'ai 64 ans je suis veuve depuis bientôt 7 ans
    tout à commencer avec mon mari nous avions 18 ans tous les 2 et 4'ans de fiançailles pour apprendre à nous connaitre puis un mariage qui aura duré celons les thermes écrit 35 ans un mariage bâtit sous le regard de la vierge Marie puisque c'est grâce à Lourdes que notre histoire à démarrée .Notre foyer a été égayé par 3 beaux enfants et 7 petits enfants
    Aujourd'hui si mon mari est mort pour la société, il ne l'ai pas pour moi par la communions des saint nous vivons notre amour différemment certe mais nous le vivons
    et cette unions si différente soit elle est très forte et si forte que j'en suis rayonnante quand j'en parle certains frères si il font un tour sur Théo'dom pourrons que le
    confirmé
    j’espère que mon témoignage qui pourrais aussi rejoindre la première semaine celle du frère Timothée sur le sacrement pourra donner des exemple a la nouvelle génération comme quoi le mariage c'est beau il n'y a rien de plus beau mais c'est a deux qu'on le construit pour le rendre beau et être un model pour nos enfants
    aujourd'hui je me sens bien en moi et je remercie les frères qui m'aident chaque jour

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Suzy

      Merci Marie Claire pour ce beau témoignage.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Marie

    Un couple est référent par rapport à la Parole de Dieu: il doit continuer à procréer : donner la vie . Mais je trouve que du fait que Dieu est Amour (c'est le 1er.Commandement) Alors pourquoi les Chrétiens refusent que 2 hommes ou 2 Femmes puissent s'aimer ? (si leurs sentiments sont aussi forts et sincères tels que ce que Dieu nous a donné : l'AMOUR ) Pourquoi sont-ils contre l'adoption ? Est-il préférable de savoir que des enfants d'hétéros sont martyrisés, abandonnés et jetés dans la rue ou pire !!! ne seraient-ils pas mieux avec un couple d'homos(mais en accord avec Dieu) et ainsi ces enfants pourraient continuer à procréer eux aussi?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Doumé

      Excellente question Marie, je vais m'y essayer.
      Où avez-vous lu que l'église "refuse" à des personnes "de s'aimer" ? c'est le sacrement du mariage qui est réservé aux couples hétérosexuels, pas le droit de s'aimer.
      La discipline des sacrements est un gros sujet. Le schéma familial que l'église veut promouvoir aussi, et il exclut l'homoparentalité c'est vrai. C'est blessant évidemment pour celles et ceux qui se sentent rejetés.
      Il faut reconnaître que l'enseignement de l'église catholique est relayé et commenté par tout le monde. Mais bien qu'il puisse heurter, il s'agit bien d'un enseignement catholique ! Le droit civil peut être amélioré par la société civile, mais la société civile n'a pas le pouvoir de manipuler l'enseignement catholique. Je suis d'accord, dit comme ça c'est rigide mais cela n'interdit pas le dialogue.
      Ma réponse ne porte pas vraiment sur le fond de vos arguments et je reconnais la blessure de l'exclusion. Elle fait mal. Ma réponse porte sur la grande absente de notre société : la discipline. On l'admire dans les spiritualités très exotiques mais on la rejette pour nous-même, surtout quand elle nous contrarie.
      Et pour nos questions sur l'enseignement catholique – et particulièrement sur les sacrements de la communion et du mariage – on passe plus de temps à discuter de nos "mais si…" que du Messie.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
  • maminou

    le frère qui nous parle du couple ne sourit pas, ne nous regarde pas dans les yeux et n'a pas l'air très joyeux. Dans le couple, le fruit de l'amour c'est la JOIE.
    N.75 ans, 33 ans de vie de couple, veuve depuis 20 ans.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      C’est vrai que le fruit de l’amour c’est la joie... mais ne vous limitez pas à l’apparence. Il y a des sourires de façade qui sonnent faux. Comme l’a écrit une participante le frère se « met en retrait derrière le texte biblique ». Il s’agit d’une méditation qui a un caractère forcément moins dynamique qu’un enseignement ou une prédication ! TheoDom ce ne sont pas que les frères, ce sont aussi les utilisateurs qui nous apportent de la joie par les échanges qu’ils permettent sur le forum. Si le frère Thomas-Marie nous permet d’entrer en dialogue, il apporte, dans un sens, de la joie ! Joie de constater votre attachement à TheoDom et aussi au témoignage que vous portez sur votre expérience « concrète » du mariage et de cette manière particulière de le vivre qu’est le veuvage. Merci à vous

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • marieclaire

      ne vous fiez pas au apparence et surtout écouté ce qu'il dit
      pour bien connaitre le frère Thomas Marie il n'est pas du tout comme vous le décrivez
      bien au contraire moi aussi je suis veuve et je peut vous dire que c'est bien grâce à lui
      si je suis debout
      écoutez bien sa voix posée fermez les yeux et laissez vous imprégner de ceux qu'il dit
      et vous verrez vous changerez d'avis

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Malena

    Je trouve que l’Église fait preuve de bien peu d'amour quand elle rejette les personnes divorcées.Les divorcés sont des gens blessés dont le projet de vie s'est vu réduit à néant.Ils ont parfois du prendre cette décision dans des circonstances graves .Est ce qu'on en tient compte? Non..
    cela les empêche t il d'aimer le Christ? de vouloir se mettre au service de leur communauté?
    Regardez autour de vous: les divorcés que vous connaissez sont ils des personnes infâmes immorales et nocives?
    Quand on lit l’Évangile on voit que Jésus n'a rejeté personne, il n'était pas entouré de gens parfaits, et il les aimait tous.. Le chemin de vie n'est pas le même pour tous mais il reste encore beaucoup de pharisiens avec une bonne provision de pierres pour qui ne leur ressemble pas..C'est bien dommage..

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • catherine

    je suis en Afrique où la connexion est difficile.
    je ne peux absolument pas faire le 2ème exercice : on me dit que j'ai déjà fait le 1exercice et on ne me propose pas le 2ème.

    et il serait bon d'avoir accès aux corrections.

    merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • gau

      Oui, moi aussi j'aurais aimé voir les corrections !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mich

    Je n'avais pas terminé le texte à trous, car je ne pouvais prendre une réponse et accéder tout en bas aux pointillés de la dernière phrase. Désolée

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Quel appareil utilisez-vous pour répondre aux questions ? (Téléphone, tablette, ordinateur de bureau ?)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Matou

    On ne peut accéder aux questions à trou , et nous n'avons pas les réponses au premier test.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Pour accéder au texte à trous, il faut d’abord faire le premier jeu en entier. Ensuite, un bouton vous propose de passer à l’exercice suivant. Toutes les fois où nous le testons sur différents supports, tout fonctionne correctement. Le premier exercice reprend exactement le contenu de la vidéo d’enseignement (ce qui n’est pas le cas chaque semaine, vous l’aurez remarqué). Pour avoir la correction, vous pouvez la réécouter.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • catherine

      j'ai fait le 1er test et je n'ai jamais eu accès au 2nd. Toujours la réponse : "vous avez déjà fait fait cet exercice"....
      j'utilise un Mac.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Lydie

      Cela m'est arrivé deux fois que le texte à trou soit soumis à vide par une fausse manœuvre. Dans ce cas, on ne peut pas revenir sur l'exercice.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Monique

    Il est impossible d’avoir les réponses au test,
    C’est dommage Anny

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Vous pouvez accéder aux corrections des exercices dans votre tableau de bord dans le rectangle « récapitulatif ».

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • gene

    Je suis extrêmement déçue des textes proposées pour la célébration du mariage .Pour ma part ce texte devrait représenter le projet de vie du couple ,que trouve t il important la fidélité,le rayonnement du couple,le service,le pardon etc ...et de là on choisit un texte sur ce thème :bâtir sur le roc,le sel de la terre, ce que vs aurez fait au plus petit d'entre les miens,l'hymne de St Paul etc ...
    Pour moi les noces de Cana ne nous dise rien sur le mariage ,c'est juste le moment que le Christ a choisi pour son premier miracle

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • stephanie

      Au contraire, moi je les trouve géniaux ! Un peu de modernité quand même plutôt que ces textes 100 fois entendus par les gens qui ne viennent pas souvent à la messe

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Le but de cette vidéo n’est pas de donner une liste exhaustive des textes à proposer, mais de suggérer des textes possibles qui parlent spécifiquement du couple. Il est bien sûr possible de choisir d’autres textes. Si les vidéos ne sont pas proposées seules mais avec un forum, c’est précisément pour que vous puissiez enrichir ce qui peut manquer ou doit être approfondi dans une vidéo qui ne peut pas tout dire en 3 minutes. D’ailleurs, avez-vous remarqué le titre de ce forum ? Ce n’est pas « réagissez à ce qu’a dit le frère », mais « partagez les textes bibliques qui vous parlent du couple ». L’idée est donc bien que vous complétiez. D’ailleurs, c’est ce que vous faites par la liste que vous citez ! Mais pouvez-vous nous en dire plus: pourquoi vous auriez rentenu en priorité ceux que vous citez ? Il est intéressant d’en discuter pour découvrir la richesse de la Bible et la diversité de nos perceptions de ce qu’est le mariage

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Suzy

      Les noces de Cana ont une très grande place dans ma vie de couple. En cas de difficultés, je me réfère à ce texte afin que le Seigneur nous vienne en aide en comblant nos manquements. Belle providence divine.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • sylvie

    bonjour il 'est impossible de faire les test dommage

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • CCIL

      pour ma part, il y a eu plusieurs fois des erreurs de calculs pour mes points: exemple: j'ai obtenu 50 et on m'en compte 30 ...Ce n'est pas très grave mais çà fausse parfois le classement général!Sinon les vidéos et les tests sont très bien organisésCcil

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • MarieT

    Il serait utile de pouvoir refaire le test et s'en servir en tant qu'accompagnateur à la préparation au mariage.

    Un grand merci pour votre initiative

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • beraldie

    une réflexion concernant le mariage chrétien me taraude.
    je connais un homme qui a vécu maritalement avec une femme dont il a eu 2 enfants.
    Il a quitté cette femme pour refaire sa vie en se mariant à l'église .
    J'avoue être en situation de difficulté concernant ce cas précis.
    La première femme s'est éloignée du catholicisme à la suite du mariage de son ancien compagnon
    Quant à elle, elle a rejoint une communauté luthérienne.
    Le mariage un sacrement, oui certes, mais que doit on penser de cet homme ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GautierB

      Difficile de juger cet homme, surtout quand on se rappelle que les évangiles nous enseignent à ne pas juger son prochain !

      Alors que penser de ce mariage me direz-vous ? Je comprends que les conséquences que vous décrivez vous peinent.

      Voici mon humble avis, en espérant qu'il vous aide :
      1/ Il faudrait en savoir davantage pour se faire une opinion personnelle de la validité de ce mariage. Parmi les questions à se poser, on peut imaginer par exemple : le premier mariage était-il sacramentel ? les enfants sont-ils baptisés ? comme cet homme prend-il encore soin de sa femme et de ses enfants ? pourquoi est-il parti ?
      2/ Au-delà d'une opinion personnelle, faisons confiance à l'Eglise et à notre clergé. Si l'Eglise a approuvé ce mariage, c'est qu'elle devait avoir de bonnes raisons !
      3/ L'Eglise n'est pas constituée de gens parfaits ou de situations parfaites. La grâce de Dieu dépasse bon nombre de nos jugements. (Le saint patron de la Suisse a ainsi, par exemple, quitté sa femme et ses 10 enfants, avec autorisation de cette dernière, pour partir vivre en ermitage)
      4/ Enfin, continuons à faire preuve d'un accueil sans limite pour ces personnes, chargées leurs histoires et de leurs blessures, dans nos communautés. C'est ainsi que nous témoignons de l'amour de Dieu !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Barbacraie

    NSJC a dit Lui même que le mariage est indissoluble; Je pense que bien souvent les prêtres devraient refuser le mariage pour des gens qui, en réalité, sont contre l'indissolubilité. Mais la visibilité est brouillée du fait que des prêtres font des cérémonies religieuses pour des remariages...C'est d'ailleurs gravissime...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie-louise

      Les remariages célébrés par des prêtres sont de plusieurs sortes,veuf et veuve,homme ou femme marié divorcés mais qui ne s'étaient jamais mariés à l'église,homme ou femme non baptise divorcé qui rencontrent le Christ sont baptisés et dans l'église rencontre leur futur compagnon ou compagne,et enfin homme ou femme divorcé ayant fait une démarche de nullité de mariage,reconnue par l'Eglise et qui peuvent contacter une nouvelle union devant Dieu je ne vois pas la gravité dans tous ces cas là.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Mich

      Divorcés devant la nation si on ne s'est pas marié à l'église est absolument identique au divorce en s'étant unis devant Dieu.
      Si on considère que le couple uni se doit d'être fidèles l'un à l'autre et tout faire pour réussir ce couple.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • serpolet

      Je perçois comme un décalage entre l'esprit biblique et évangélique d'une part et "le droit canon" d'autre part.Une personne peut vivre en concubinage avec un conjoint,en changer et se PACSER,poursuivre avec un 3ième en se mariant civilement et après divorce civil se remarier religieusement sans problème avec son 4ième partenaire. La personne engagée en conscience religieusement avec un premier partenaire et abandonné par lui ne pourra pas se marier à l'Eglise.....heureusement que ce sont les époux qui se donnent le sacrement de mariage !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Barbacraie

      je ne parle pas de ça; mais des cas où l'un des deux mariés avait été déjà marié à l'Eglise

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Majo

    Merci pour ce très beau rappel des couples dans la bible.Dans ma vie c’est en prenant de la distance avec les propositions et les conseils écrits dans le livre de Vie qu’est la Bible que les divisions internes et les souffrances ont existees.En relisant ma vie ,je dirais qu’il faut sans cesse (quotidiennement)remettre l’union avec son mari sur l’ouvrage sous le regard de DIeu qui est Vie.(nous avons 45 ans de mariage).Metci THEODOM

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Sarahetjean

    Bonjour,
    Avec mon fiancé, nous nous préparons au mariage et sommes très heureux de pouvoir nous nourrir de ce programme. Nous avons, avec intérêt, découvert le tout premier commentaire de ce topic, sur la contraception et l’ouverture à la vie. Nous avons pris connaissance de la réponse que vous y avez apportée, mon père, mais malheureusement nous n’avons pas réussi à comprendre, pourriez vous nous éclairer peut être plus simplement ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • hub

    Bonjour, je cherche un texte accessible à des couples en préparation au mariage ne fréquentant plus l église que pour les grandes fêtes..? on pensez a La samaritaine ..Merci Cordialement

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • GautierB

    Bonjour,

    Discours de l'Eglise sur la sexualité : pas si clair que ça. Help please!

    --> L'Eglise promeut la chasteté, aussi bien dans le célibat que dans le mariage. La relation sexuelle doit être exclusivement "tournée vers la vie".

    --> Frère Nicolas Burle dans la première vidéo parle bien de cette "orientation vers la vie" mais, pour ne pas agiter les vives susceptibilités sur le sujet, n'évoque pas vraiment la chasteté comme cible en soi.

    --> Madame Pascale Dutilleul dans la deuxième vidéo nous dit que la relation sexuelle est bonne pour le couple car elle est indispensable à la durabilité et l'épanouissement de l'amour conjugal. Avant cela même, la relation sexuelle est voulue et aimée par Dieu.


    ==> Mais concrètement, quand on est un couple chrétien, qu'on a des enfants, que ceux-ci accaparent toutes les forces et toute l'énergie des conjoints dans leur temps libre, que le couple n'a que les miettes de temps qu'il lui reste pour prioritairement organiser les jours suivants et, éventuellement, parler de leur relation, et que par chance, un soir, ils ont l'occasion de s'aimer, sexuellement s'entend, mais qu'un troisième enfant paraît inenvisageable dans l'immédiat, que doivent-ils faire ? Refréner leur désir, au risque de blesser leur relation conjugale, ou recourir à un moyen technique de contraception ?

    Merci.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Merci GauthierB pour votre question importante.
      Tout d'abord une précision. La chasteté pour un couple ne signifie pas uniquement l'ouverture à la vie. Elle ne signifie pas l'absence de relations sexuelles (qu'on appelle continence), mais l'intégration de celles-ci dans la vie du couple, dans le respect de ce que sont les deux conjoints.
      Ensuite, une autre précision: les textes de l'Eglise mentionnent clairement qu'il appartient à l'exercice d'une "paternité et une maternité responsable" de ne pas avoir plus d'enfants que le couple n'a la possibilité d'en accueillir: St Paul VI le précise dans son encyclique Humanae Vitae sur le sujet: "la paternité responsable s'exerce en vertu soit d'une délibération pondérée et généreuse de faire croître une famille nombreuse, soit d'une décision - prise pour de graves motifs et respectueuse de la loi morale - d'éviter temporairement et également pour un temps indéterminé une nouvelle naissance" (Humanae Vitae n°10).
      La question que vous posez concerne l'opposition de l'Eglise (clairement exprimée dans ce texte de Paul VI précisément) au recours aux moyens artificiels de contraception. La justification au fondement de cette opposition vient du danger qui pourrait exister d'oublier un des piliers du mariage qu'est la fécondité en se fermant radicalement à cette perspective.
      En pratique, la question est évidemment complexe. C'est toujours le cas en morale: l'application d'une norme morale ne peut jamais être automatique. Le Pape François l'a fermement rappelé dans sa lettre Amoris Laetitia, s'appuyant sur la théologie morale de Saint Thomas d'Aquin. Je me permets de citer le passage dans son intégralité car il est très important: "Il est mesquin de se limiter seulement à considérer si l’agir d’une personne répond ou non à une loi ou à une norme générale, car cela ne suffit pas pour discerner et assurer une pleine fidélité à Dieu dans l’existence concrète d’un être humain. Je demande avec insistance que nous nous souvenions toujours d’un enseignement de saint Thomas d’Aquin, et que nous apprenions à l’intégrer dans le discernement pastoral : « Bien que dans les principes généraux, il y ait quelque nécessité, plus on aborde les choses particulières, plus on rencontre de défaillances […]. Dans le domaine de l’action, au contraire, la vérité ou la rectitude pratique n’est pas la même pour tous dans les applications particulières, mais uniquement dans les principes généraux ; et chez ceux pour lesquels la rectitude est identique dans leurs actions propres, elle n’est pas également connue de tous […]. Plus on entre dans les détails, plus les exceptions se multiplient ».Certes, les normes générales présentent un bien qu’on ne doit jamais ignorer ni négliger, mais dans leur formulation, elles ne peuvent pas embrasser dans l’absolu toutes les situations particulières. En même temps, il faut dire que, précisément pour cette raison, ce qui fait partie d’un discernement pratique face à une situation particulière ne peut être élevé à la catégorie d’une norme. Cela, non seulement donnerait lieu à une casuistique insupportable, mais mettrait en danger les valeurs qui doivent être soigneusement préservées." (Amoris Laetitia n°304).
      Pour la question de la contraception, il me semble que cela signifie deux choses. La première consiste à ne pas rejeter ce que dit l'Eglise par principe (entrer dans cette bienveillance dont parle le frère Nicolas dans sa vidéo et considérer ce qu'elle dit de ce sujet est grave et sérieux). Mais, en même temps, il convient de rentrer dans l'intelligence de la réflexion de l'Eglise sur ce sujet et voir comment l'appliquer à sa vie concrète, dans la situation dans laquelle on se trouve. On peut parfois vouloir vivre quelque chose, mais les circonstances ou la réalité de ce qu'on est ne le permet pas toujours. Dans ce cas, il convient, tout en gardant le souhait d'atteindre ce que nous demande l'Eglise, d'accepter de progresser par étapes.
      Sur toutes ces questions, pouvoir en discuter avec des personnes de confiance aide aussi à mieux voir comment agir

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • frère Jacques-Benoît

      Pour approfondir et même si tout cela est un peu long, je me permets de vous renvoyer aussi à la note des évêques de France au moment de la sortie du texte de Paul VI sur la contraception. Vous trouverez le texte intégrale en suivant ce lien: https://eglise.catholique.fr/wp-content/uploads/sites/2/2014/05/20080724note_pasto_humanae_vitae.pdf
      Je copie le numéro 16 de cette déclaration ci-dessous:
      « La contraception ne peut jamais être un bien. Elle est toujours un désordre, mais ce désordre n’est pas toujours coupable. Il arrive, en effet, que des époux se considèrent en face de véritables conflits de devoirs.
      Nul n’ignore les angoisses spirituelles où se débattent des époux sincères, notamment lorsque l’observance des rythmes naturels ne réussit pas « à donner une base suffisamment sûre à la régulation des naissances » (Humanae Vitae, 24).
      D’une part, ils sont conscients du devoir de respecter l’ouverture à la vie de tout acte conjugal ; ils estiment également en conscience devoir éviter ou reporter à plus tard une nouvelle naissance, et sont privés de la ressource de s’en remettre aux rythmes biologiques. D’autre part, ils ne voient pas, en ce qui les concerne, comment renoncer actuellement à l’expression physique de leur amour sans que soit menacée la stabilité de leur foyer11.
      A ce sujet, nous rappellerons simplement l’enseignement constant de la morale : quand on est dans une alternative de devoirs où, quelle que soit la décision prise, on ne peut éviter un mal, la sagesse traditionnelle prévoit de rechercher devant Dieu quel devoir, en l’occurrence, est majeur. Les époux se détermineront au terme d’une réflexion commune menée avec tout le soin que requiert la grandeur de leur vocation conjugale.
      Ils ne peuvent jamais oublier ni mépriser aucun des devoirs en conflit. Ils garderont donc leur cœur disponible à l’appel de Dieu, attentifs à toute possibilité nouvelle qui remettrait en cause leur choix ou leur comportement d’aujourd’hui. Sans jamais perdre de vue la mission que Dieu leur a confiée et qu’ils aiment humblement, ils entendront comme il convient et avec reconnaissance la parole que saint Augustin, en d’autres circonstances, adressait aux fidèles de son temps « Paix aux époux de bonne volonté!12 »
      Ils remarqueront d’ailleurs que le sentiment d’être écartelé entre des obligations contraires se rencontre, sous un aspect ou sous un autre, dans l’existence de presque tous les ménages; qu’il faille concilier le bien physique et moral d’un conjoint avec celui de l’autre, le bien des enfants avec celui des parents et même le bien de chacun des enfants avec celui des frères et sœurs, ou le devoir de l’engagement avec les exigences du foyer. Là aussi des options entre de graves devoirs s’imposent souvent.
      C’est en somme l’expérience douloureuse de la condition humaine : elle permet de mieux comprendre tant de drames analogues en de multiples domaines, médicaux, sociaux, syndicaux, économiques, politiques, internationaux... Chrétiens, nous n’ignorons pas que c’est notre monde tout entier qui, malgré sa participation à la résurrection du Christ, n’est pas encore délivré de la contradiction et de la mort. Seul le dernier avènement du Christ dans la gloire fera surgir « un ciel nouveau et une terre nouvelle » (Apoc. 21, 1) accordés de toutes parts à un homme qui aura enfin reçu le don plénier de l’unité intérieure.
      Que les époux cependant n’en concluent jamais qu’ils sont dispensés de tout effort : témoins de l’espérance, ils ont à combattre, avec la grâce de Dieu, le mal sous toutes ses formes, et à faire apparaître, dès maintenant, le commencement d’une création transfigurée (Jacques 1, 18). »
      Encore une fois un appel à l’obéissance à l’enseignement de l’Eglise, mais aussi au discernement par chacun...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • GautierB

      Merci beaucoup Frère de votre double réponse très complète et très éclairante, et donc du temps que vous y avez dédié.
      Coup de cœur pour la note n°16 de la conférence des évêques de France sur Humanae Vitae dont la sagesse et la lucidité résonnent tout particulièrement en moi.
      Merci de m'avoir donné ce pain !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mme

    À signaler une petite erreur qui s’est glissée dans le résumé ou corrigé de l’exercice (et dont voici une copie)

    La chasteté c'est d'abord :
    Votre réponse : Une mutilation physique
    Réponse juste

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frGregoireLhb

      en effet, vous l'avez bien perçu, il y a dû y avoir un problème ! merci de l'avoir signalé.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • ThéoDom

      Effectivement ce n'est pas la bonne réponse !! Pourtant, nous ne voyons pas s'afficher "réponse juste" pour "la mutilation" quand nous faisons le quizz. Répondez-vous au quizz sur ordinateur ? téléphone ? tablette... nous allons mener notre enquête. Merci pour votre vigilance !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Mme

      J’ai répondu sur tablette. Après la validation de l’exercice, j’ai eu la validation dont j’ai mis en copie la partie erronée....un bug logiciel?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    en revanche je voudrais votre avis ;un prêtre m'a un jour critiqué une jeune fille chrétienne qui était en couple avec un athée : il a le droit de donner son avis mais il lui a quand même dit que tous ses amis étaient de meilleurs chrétiens qu'elle parce qu'ils étaient en couple avec des chrétiens. C'est un jugement à l'emporte-pièce parce que les dits amis ne pratiquent même pas et ne vont jamais à la messe ; on n'est jamais parfait mais en tant que chrétien on n'a pas à être jugés aussi expéditivement je trouve. Je ne sais pas ce que vous en pensez, personnellement je répugne à être jugée uniquement sur mes valeurs chrétiennes. L'homme comporte une infinité de facettes différentes : on n'est pas dans des cases, chrétien, non-chrétien, tel métier ou tel autre, tel caractère ou tel autre. Ce qui fait marcher un couple dans un cas ne fonctionne pas pour un autre et vice versa . Qu'en pensez-vous ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    Je pense que l'Eglise a raison de proposer un discours différent du discours ambiant de la société. Le don de soi dans le cadre du mariage c'est beau mais je ne suis pas terriblement retorse personnellement par rapport aux couples qui vivent ensemble avant de se marier. Je serais plutôt retorse en ce qui concerne l'âge des conjoints, vivre ensemble à 19 ans me choquerait. Pour moi il est important de se construire par soi-même avant de se donner ou de se lancer dans une vie de couple. C'est une aventure sérieuse, quand même. Quand on vit ensemble à plus de vingt ans avec une vraie envie de construire quelque chose je trouve qu'il n'y a rien de répulsif là-dedans. Qu'en pensez-vous ? moi ce qui m'intéresse c'est l'intention qu'on met derrière un mariage,ou une vie commune. Moi c'est construire qqch de sérieux et s'y atteler qui compte pas les modalités qu'on y met.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • typhon

    Pardonnez moi ma franchise, mais j'aimerais que l'Eglise s'occupe de Dieu, et de la sexualité des religieux uniquement. Mais certainement pas de la sexualité des chrétiens.
    Quelle expérience l'église a t elle, Officiellement, de la sexualité ?
    On peut parler de ce que l'on connait, et c'est s'égarer que parler de ce que l'on ne connait pas, ou seulement en ... théorie.
    En faisant de la sexualité, durant tant d'années, une chose pendable, si ce n'était pour faire des enfants, l'Eglise a rempli les salles d'attente des psychiatres.
    Simple constat, sans aucune agressivité.
    Et personnellement, je me prononce sans hésiter pour le mariage des religieux.
    Car l'église catholique est bien la seule qui, à ma connaissance, interdise la mariage des prêtres, ce qui est juste contre nature.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Bonjour Typhon, vous avez en partie raison, je crois, de dire que l'on ne peut parler que de e que l'on connaît, ou alors on ne fait que de la théorie. C'est l'une des raisons pour laquelle, en plus des frères, cette saison de TheoDom propose d'entendre des témoignages de couple et avis de professionnels. D'ailleurs, cela montre aussi que l'Église, ce n'est pas seulement des religieux ou des prêtres, mais l'ensemble des baptisés : le discours de l'Église en matière de sexualité est aussi fondé sur l'expérience de vie de nombreux couples.

      Je crois aussi qu'un religieux, même s'il a promis de vivre la chasteté dans le célibat et ne connaît donc pas la vie conjugale, peut avoir un avis intéressant … comme vous en avez vous-même un sur le mariage des prêtres !

      Surtout, un-e religieux-se ou un prêtre a renoncé à avoir une relation affective et sexuelle, cela n'empêche pas qu'il reste un être humain, qui doit apprendre à évangéliser ses pulsions, ses désirs, ses affections et ses attachements, pas en les niant ou en les supprimant.

      Après, il est sûr qu'une certaine focalisation sur les questions sexuelles, et un discours trop moralisateur ou culpabilisant a pu et fait sans doute encore des dégâts, que vous pointez. Nous n'en sommes, je crois, qu'au début d'un renouvellement du discours et du regard porté sur le corps et la sexualité, et c'est l'affaire de tous les baptisés ! fr. Grégoire

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    Une simple l question ms pour laquelle tout le monde peut répondre je ss de plus en plus intriguée par l'idée dun salut eternel pour ceux qui croient. Ça me séduit c'est de toute façon au cœur de la foi ms je me demande de plus en plus si ça n'est pas à nuancer, la complexité de la condition humaine fait question je vois tant de gens qui ne croient pas à christ ms il me semble difficile de juger il y a tant de barrières parfois visibles géographiques par exemple et des barrières invisibles dues à l'intellect des gens cherchent sincèrement la vérité ms la quête les laisse indécis devant des statues. Depuis Vatican II même les non chrétiens ont de l'espoir d'être sauces s'ils pratiquent la justice. Ça me parait pas ajustée aux évangiles mais c'est une réponse argumentee par rapport à la complexité de l'humain dans son ensemble et intéressante justement car elle montre d'abord dans l'humain une personne véritable aimée de dieu ms avec ses particularismes ses propres difficultés ses façons de résister au mal ce qui unit les hommes c'est quand même l'amour du prochain on peut se battre théologiquement sur la réalité de la divinité de jésus sur des dogmes ms l'humain qui déroge aux valeurs humaines fondamentales celui la rompt avec dieu et l'humanité entière. Qu'en pensez-vous ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • GalySaya

    Toute ma gratitude pour cette vidéo
    en effet il est nécessaire (à mon sens) de bien réfléchir avant de se donner intimement et sexuellement parlant
    aujourd'hui tout va trop vite. on a l'impression que si on donne tout des le 1er instant ça sera bien. Moi la 1ere j'ai fait cette erreur.
    Après ( et ce n'est bien sûr que mon humble envie ) point besoin du mariage pour que la relation soit honnête et durable. Je pense que la construction de la famille est bien plus importante et durable que le mariage. Du moment que les 2 partenaires sont sur la même longueur d'ondes et on la même vision de stabilité

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      On ne conçoit pas la vie de couple de la même façon en étant chrétien ou en ne l'étant pas. La construction de la famille dépend où non du mariage en fonction aussi du symbole qu'on y rattache

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Bonjour GalySaya, je crois en effet, et il y a de nombreux exemples, la relation peut-être honnête et durable sans qu'il y ait mariage, heureusement d'ailleurs ! Le sacrement du mariage donne sans doute - je ne le sais pas personnellement, mais je connais des couples qui peuvent en témoigner -, force et courage dans les épreuves. Mais il nous place aussi sur un autre plan, ce que Fleur-de-Vanille pointe : dans le mariage chrétien, les époux se promettent l'un à l'autre et, ce faisant, le couple qu'ils forment donne à voir l'union du Christ-Époux et de l'Église-épouse. Pour le dire autrement, la signification chrétienne du mariage va au-delà de sa dimension naturelle : la vocation des époux est de manifester, dans leur quotidien, avec ses joies et ses épreuves, l'amour et la fidélité de Dieu, quelles que soient les infidélités de l'homme. Et en réponse, ils manifestent aussi la possibilité pour l'homme de répondre de manière durable et aimante à la proposition d'alliance de Dieu. Il est important et même primordial que les partenaires soient "sur la même longueur d'onde", le mariage chrétien approfondit cependant la perspective en donnant à l'union des époux un sens théologique : signe de l'alliance entre Dieu et l'humanité et moyen concret de cette alliance pour les époux, la famille qu'ils fondent, l'Église à laquelle ils appartiennent. fr. Grégoire

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Claclou

    On regarde les vidéos avec mon fiancé le dimanche soir :), merci c’est très intéressant :)! Il n’est pas catholique, moi si...donc on a pas forcément le même parcours ni les memes pensées. Mais avec ces vidéos, j’ai moins de mal à lui expliquer certaines choses! Merci !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      Il est protestant ton fiancé clac ou ou alors athée ? Car je ss intriguée d'avoir l'avis d'un couplé mixte athee catho ou catho protestant

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Annie

    En tant que célibataire, n'ayant pas toujours vécu en solo, j'accepte une présentation du mariage qui paraît très idéale. Elle est sans doute accessible à deux conditions au moins : si on est deux à le vouloir, et en usant des sacrements qu'offre l'Eglise. En effet, il n'est pas facile d'accepter ses blessures, et en plus il y a celles de l'autre. Que de pardon et d'amour pour vivre tout cela.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Lizbeth

    Je conseil aux jeunes de suivre les conseils de Saint Jean Paul 2 qui demande de s'abstenir et d'attendre le mariage

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Jean-Pierre

    Je suis peu réceptif à ce discours. D’accord sur la création d’ êtres sexués et de tout ce qui l’accompagne mais les innombrables commentaires religieux la plupart du temps faits par des célibataires, m’intéressent peu et sont pour moi des constructions cérébrales déconnectées de la vie.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GalySaya

      Je comprends votre point de vue. Sortez les termes religieux il reste la "morale" à en tirer
      ce que je retiens hors contexte religieux c'est que le désir et le plaisir sexuel doivent être vécus pleinement par 1 couple qui s'inscrit dans la durée.
      Je vois cette vidéo comme des paroles de sagesse qui expliquent que notre intimité on ne doit pas la donner comme on donnerait 1 fruit . L'acte sexuel doit être vu plus comme 1 moment " d'union sacrée " au sein du couple un symbole de leur amour qui relie le corps aux sentiments
      cela reste bien sûr ma vision des choses

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      Assez d'accord l'idée du couplé durable c'est plus eau qu'une sexualité hors cadre sérieux évidemment c'est mon avis en revanche je sais différencier deux jeunes adolescents qui ne sont pas mariés ms s'aiment de deux qui font ça juste pour s'amuser le mariage ne me semble pas un pré requis indispensable je ss plutôt intransigeante sur l'âge.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      Assez d'accord l'idée du couplé durable c'est plus eau qu'une sexualité hors cadre sérieux évidemment c'est mon avis en revanche je sais différencier deux jeunes adolescents qui ne sont pas mariés ms s'aiment de deux qui font ça juste pour s'amuser le mariage ne me semble pas un pré requis indispensable je ss plutôt intransigeante sur l'âge.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      Assez d'accord l'idée du couplé durable c'est plus eau qu'une sexualité hors cadre sérieux évidemment c'est mon avis en revanche je sais différencier deux jeunes adolescents qui ne sont pas mariés ms s'aiment de deux qui font ça juste pour s'amuser le mariage ne me semble pas un pré requis indispensable je ss plutôt intransigeante sur l'âge.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Foise

    Quand le desir feminin s'etiole a la menopause et que la relation sexuelle devient penible voire douloureuse , alors que le desir masculin subsiste et même s'acharne ( pour pallier l'angoisse de la vieillesse et de la mort ) , que dire quand il est possible de dialoguer , et que faire quand il est quasi impossible de dialoguer ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Molly

    La sexualité...aujourd'hui
    Difficile à aborder dans son sense.
    Difficile en parler dans une société corrompue et traysant les principes primaires du respect de soi-même et de l'autre.
    On s'appuis sur le "VIVRE le Moment " et en se rendant forts d'une Fausse Liberté qui fait plonger dans le pire esclavage...
    Je fais ce que je veut de mon corps!

    Et on oublie que si ..l'autre nous manque de respect, c'est que Moi...je ne me respect pas en premier .

    Molly

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GalySaya

      Je pense qu'il faut avant tout s'écouter soi même avant de céder aux désirs de l'autre et être attentif aussi à ses de ses exprimés
      vous avez raison en disant que si l'autre ne nous respecté pas c'est que nous même déjà nous ne nous respectons pas.
      Mais n'est ce pas la base du message de cette vidéo? SE respecter en respectant l'autre? s'écouter et exprimer clairement son désirs?
      personnellement si j'ai juste besoin d'un câlin mon chéri se contente de me prendre dans ses bras. Même si le désir physique se fait ressentir il respecte ma demande. La clé est dans le respect.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frGregoireLhb

      D'accord pour dire que le respect de soi joue pour que l'autre vous respecte. Mais je nuancerai cependant un peu : le récent mouvement #metoo a je crois montré que, malheureusement, il y a des gens qui n'ont pas appris à avoir un rapport chaste et respectueux à l'autre à partir du moment où cet-te autre a suscité son désir, indépendamment du respect que cet-te autre a de lui-même/d'elle-même. Et là, je suis assez d'accord avec vous : la culture ambiante et la société dans laquelle nous vivons n'aide pas forcément à une humanisation des pulsions. Cela étant dit, le fait que de telles attitudes soient beaucoup moins tolérées et même dénoncées est un signe extrêmement positif. Dénoncer et combattre la "culture du viol" fait sans doute partie d'un plus vaste combat contre une sexualisation outrancière des corps dans notre culture.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Molly

    L'Église veille à que ce qui a été créé pour la Gloire de Dieu et le salut de ses créatures.
    La vie est Sacré!

    Mais la nature humaine reste faible et plonge facilement dans des élans désordonnés de nos sensibilités ,oubliant ce qui est Sacré!

    Mary

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Molly

    PAIX.

    Je pense que la Chasteté conjugal rend la juste dimension de l'Amour entre l'homme et la femme
    Elle rend toute la magnificence de Dieu en cet acte d'union que a couronné le dernier geste de la création .
    Mary

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Prudence

    Avec le deuxième module,je reste dubitative...
    Évidemment.ll fruit de l amour est l’enfant.....mais il faut être lucide à une époque où les épidémies ne déciment plus les enfants si tous les catholiques suivaient l enseignement de l’eglise,ils auraient tous entre 6 et 14 enfants comme dans les siècles précédents.
    À quand le parlé vrai

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • AP

      Eh bien pas vraiment. l 'Eglise reconnait l'utilisation des phases fertiles et infertiles de la femme pour accueillir ou non une naissance.
      Je reconnais que cela est exigeant mais c'est le chemin où les personnes sont les plus unifiées : je peux entendre le désir de mon corps, je le confronte à ma volonté et à la réalité de mon couple.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • GautierB

      Bonjour Prudence,

      Regardez la belle et longue réponse qui m'a été donnée dans la section "L'Eglise et la sexualité : qu'en dites-vous ?".

      En espérant que ça vous aide.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Prudence

    Je regrette que la vidéo sur le mariage ne nous donne pas les origines.....origine du mariage...institution du mariage sacrement

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      Vous trouverez une petite histoire du mariage ici :

      https://croire.la-croix.com/Definitions/Sacrements/Mariage/Histoire-du-mariage

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
  • Molive

    Le Saint-Esprit est cette troisième personne de la Sainte Trinité qui nous donne la force dans la faiblesse. Il est le consolateur, celui à qui Jésus nous a confié. Il redonne la joie de vivre, aide à pardonner.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Alex

    Oui, je sais que l'Esprit-Saint m'aide, et très souvent orsque je suis au plus bas moralement. Après les larmes, il m'encourage, il le fait me souvenir de la fidélité de Dieu, et me redonne des forces pour poursuivre le chemin.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • P.Catherine

    Je crois qu'il est indispensable pour notre foi et notre vie a poursuivresur la terre

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • P.Catherine

    Je pense qu'il est indispensable pour voir claire sur notre vie et notre foi

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Adèle

    J'aimerais connaitre et approfondir les versets qui parlent des couples dans la bible.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • manu H

    Merci les Doms : on attend le 2ème module avec impatience !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Il est là !!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Laeti

    Je trouve que les jeunes ne comprennent pas ce que l'église nous demande de vivre. En fait ils ont l'impression que c'est l'impossible à vivre

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GalySaya

      Les jeunes ne le comprennent pas parce qu'ils voient les adultes faire le contraire de ce discours.
      Mais déjà leur expliquer que le respect est primordial ( respect de soi = ne pas se donner à n'importe qui, qu'ils soient garçon ou fille les jeunes ont tendance à ne pas se respecter eux mêmes).
      Ils peuvent entendre ce discours si nous le leur donnons dans la bienveillance et surtout en leur faisant voir les adultes qui se respectent et leur disant que c'est possible pour eux aussi.
      Prendre le temps. Les écouter, les écouter évoquer leurs craintes, leurs croyances etc ....
      c'est long mais possible de leur faire entendre tout ça et même nous ne sommes pas obligés du poser la dimension religieuse ( selon le cadre ou cette écoute se fait )

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Tomatos

      Bonjour,

      J'ai 23 ans et personnellement, le discours de l'Église m'a rapidement parlé.
      Le fait de se préserver pour un autre que l'on veut chérir est beau ; et qui plus est, se préserver de ce qui est le sommum de l'intimité possible entre un homme et une femme, mais c'est encore plus beau !

      Après c'est certes apparaitre un peu à contre courant avec les amis du lycée, de la Fac... Ça peut être difficile parfois, mais si l'on est solide dans ce que l'on veut vivre comme vie, c'est faisable même au XXIème siècle.

      Et je suis d'accord avec GalySaya, la dimension religieuse n'est pas nécessaire pour raisonner un jeune sur ce thème.

      Aussi, il faut déconstruire cet univers du plaisir instantané qui est omniprésent dans notre société, pour le bonheur durable auquel le Christ nous invite.


      Donc quand bien même ça peut être un message compliqué à transmettre au vu de notre société actuelle, c'est faisable et à faire !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fr Matthieu

      Je crois que Tomatos donne une belle réponse et un beau témoignage d'espoir à propos du message de l'Evangile : se donner dans un amour total, bien incarné, mais dans le respect du mystère de l'autre.

      Ne peut-on pas espérer / décrypter dans la tristesse des jeunes que nous cotoyons un désespoir face à ce qu'ils expérimentent d'un amour prêt-à-consommer ? Je ne peux pas croire que sous les semblants de revendication, les jeunes ne soient plus dupes que qui que ce soit et qu'ils n'espèrent pas un autre lendemain, plus radieux.

      J'aime voir dans l'idéal désabusé de nos contemporains un désir profond de beauté, un appel désespéré à une beauté à laquelle ils aimeraient croire, sans l'oser vraiment. Mais c'est peut-être bien de cela qu'il s'agit avant tout : leur proposer non un règlement moralisateur, mais une expérience esthétique et comblante. "Et Dieu vit que cela était très bon !"

      C'est peut-être à nous d'être les joyeux témoins d'un mode de vie plus enthousiasmant ! Il faut savoir proposer simplement, revenir à l'essentiel, à l'aspiration du beau !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Laeti

    Je le trouve difficile à defendre et à expliquer aux jeunes

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mateusz

    Bonjour, merci pour cette première vidéo, je me prépare au mariage avec ma fiancée qui aura lieu en août prochain devant Dieu et pour moi c'est l'engagement le plus important. Je vais être sincère, j'accorde peu d'importance au civil cependant ma fiancée accorde une grande importance à ce mariage qui aura lieu en décembre (donc 8mois avant). Certes c'est un engagement de fidélité, d'aide mais en quoi ce civil va changer nos vies de fiancés? Au nom de la loi, le mariage civil implique une vie commune mais si je respecte les évangiles ? j'ai à l'esprit un passage de la Genèse reprit par Saint Matthieu: "C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair" Matthieu parle du Mariage devant Dieu. Que pensez vous de cette vie commune après le mariage civil? C'est obligatoire mais avec des limites? Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Fr MM

      Bonjour,
      Je comprends votre dilemme, mais je crois qu'il n'y a ici rien de grave; il s'agit surtout d'une question de timing, et il n'existe pas de réponse toute faite.
      Je vous conseille d'abord d'en discuter sérieusement avec ceux qui vous préparent au mariage... ils sauront sans doute vous écouter et vous conseiller.
      Enfin, il me semble que la seule solution valable est celle que vous aurez prise ensemble, votre fiancé et vous-même. Qu'il s'agisse d'une décision commune et non d'une résignation de la part de l'un ou de l'autre. Après tout, c'est aussi cela le mariage, avancer ensemble en adaptant son allure!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • GautierB

      D'après mes souvenirs de ma préparation au mariage, le mariage civil est primordial car il est le lieu de l'engagement durable d'un homme et d'une femme devant toute la société, devant tous les autres hommes et femmes de leurs temps. Avec le mariage civil, l'homme et la femme se promettent de construire ensemble un foyer en vue du bien commun et du développement de la société toute entière. Le mariage civil apparaît ainsi comme la première brique, fondamentale, de l'élaboration d'une famille. Au final, ce but s'inscrit bien dans le dessein que Dieu a pour nous dans le quotidien de nos vies.

      Ainsi, pour qu'un mariage civil soit valide, il faut que les portes de la salle où il est conclu soient ouvertes afin que tout un chacun puisse constater l'engagement pris par les époux, et un mariage religieux ne peut avoir lieu tant que le mariage civil n'a pas été célébré.

      En espérant vous avoir aidé !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    On parle du sacrément il y a beaucoup de mariages naturels entre différentes religions ou avec des personnes non baptisées aujourd'hui. Une simple question pourquoi l'église accepte t elle de donner une bénédiction à ces couples mixtes. Cela m'étonnerait que l'église soit simplement fataliste au vu de situations de plus en plus courantes qu'est ce que l'église met derrière ces mariages naturels

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Fr MM

      Il faut savoir que le "mariage" existait bien avant l'Église. Reconnu comme sacrement vers le 11-12 siècles, le mariage est d'abord une réalité humaine. Par exemple et pour schématiser, dans le monde grec-romain, le mariage est un engagement entre 2 parties qui repose sur l'acte juridique du consentement.
      Avec le temps cette réalité naturelle fut assumée et christianisée. Le mariage sera reconnu comme sacrement à partir du moment où il n'est plus uniquement un lien, ni même un signe (de l'union du Christ à l'Église selon St Paul, Ep 5, 21-33) mais aussi comme source de grâce et moyen de salut pour les époux.
      Comme vous le voyez, l'Église assume pleinement cette réalité naturelle, union d'un homme et d'une femme, au point qu'elle considère que, lorsque 2 personnes mariées civilement deviennent catholiques, leur mariage est d'office un mariage sacramentel.

      Je précise que dans le jargon de l’Église, un mariage mixte est un mariage entre une partie catholique et l'autre chrétienne non catholique. Dans ce cas un mariage sacramentel est possible sous certaines conditions.
      Si l’Église accepte de bénir d'autres mariages, c'est qu'elle y reconnaît l'oeuvre de Dieu et et qu'elle reconnait aussi la valeur des consentements échangés lors du mariage Civil. Cependant, l'Église ne peut accorder de mariage sacramentel à tous ceux qui se présentent à elle, mais elle accueille avec bienveillance ces couples en les confiants à Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Doumé

    Dommage que cette session commence sans humour et sur un mode didactique. Les montages des sessions précédentes sous forme de questions/réponses et les sujets exposés sous forme de controverses donnaient vie aux vidéos avec rythme et avec le sourire. Là on sent qu'on n'est pas venu pour rigoler. La gravité du sacrement oui, mais les sessions précédentes n'abordaient pas des sujets moins graves il me semble, et pour autant elles étaient partagées avec humour. Je voulais inviter ma fiancée à suivre avec moi cette nouvelle session mais je la connais, elle va décrocher dès les premières minutes !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • ThéoDom

      Bonjour Doumé, merci pour votre message qui montre que vous suivez bien ThéoDom: ça fait plaisir ! Je vous rassure, nous n'avons pas changé notre optique: aborder des sujets sérieux "sans trop se prendre la tête". Le style de chaque vidéo est évidemment différent et touche différemment ceux qui les regardent. Si nous n'avons pas de vidéos "Disputatio" cette saison, c'est pour répondre au souhait de certains utilisateurs qui souhaitaient un ancrage plus "pratique" et plus de témoignages liés aux vidéos d'enseignement. Cela nous a paru adapté pour le thème du mariage: il aurait été un peu étrange de n'avoir que des vidéos de religieux qui parlent du mariage. A vous de voir quelles vidéos pourra correspondre à ce qu'attend votre fiancée. Mais attendez de voir les suivantes: il en reste encore 8 à découvrir !! A bientôt et merci pour votre réaction !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Doumé

      Allez on continue… je lui raconterai ;-)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • manu H

      Doumé a raison sur l'humour (même s'il y en a un peu avec les extraits vidéo : inénarrable Dom Patillo !). Par contre, Théodom a su tenir compte des avis des sessions précédentes, en incluant des témoignages autres que de religieux : merci !
      Je pense en fait que, dans ce 1er module, on sent que frère Timothée n'est pas à l'aise devant la caméra... je dis cela en connaissance de cause puisque je viens de supprimer un teaser présentant mon recueil de poésie : 3 amis m'ont dit successivement (et sans concertation) : <<supprime-le, tu dessers le message que tu veux transmettre>>... Allez Timothée, plus d'enthousiasme et on va y arriver, tous les 2 !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Merci à tous pour vos retours. De saisons en saisons, nous les prenons en compte. TheoDom n'a que 10 mois, il nous faut prendre vos conseils pour bien évoluer !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Michel

    45 ans de mariage...déjà! Avons choisi de nous marier à l'Église et avons évolué ensemble. Ce qui nest pas le cas pour la majorité des mariages à mon avis. Il faut que les époux comprennent mieux la grandeur du sacrement si ils veulent s'engager en Église. La noce, une journée... le mariage toute une vie... à découvrir et à dévorer à deux, non pour se limiter mais pour "être plus".

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    Une question à propos d'un mariage uniquement naturel : qu'en pense Dieu? pourquoi l'Eglise accepte-t-elle des mariages entre personnes baptisées et non baptisées ? je remarque de jour en jour des cas de figures très différents : non baptisés de bonne volonté ou alors pas vraiment, conjoint(e) croyant(e) qui hésite pour l'Eglise parce que le sacrement n'a de sens que pour un seul des deux. Je me demande pourquoi ce qui était inacceptable il y a ne serait-ce que cent ans (les mariages avec disparité de culte) est toléré aujourd'hui ? tant mieux, tout de même, l'amour est un attribut de Dieu le plus beau que nous ayons. Mais qu'est-ce qui a été si déterminant ? paradoxalement, l'Eglise conserve une posture sur certains domaines de la morale sur lesquels elle ne déroge pas mais le mariage dispars là elle a mis des choses en oeuvre pour que ce soit accepté.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Zoé Marie Joseph

    Bonjour. Merci pour cet enseignement.
    Je suis mariée uniquement à la mairie et aspirant au mariage religieux.
    Quelles sont les conseils que vous pouvez donner pour mieux vivre ma vocation en attendant le sacrément de mariage.

    Merci et bon dimanche des missions

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Bonjour, merci pour votre message. Comme le rappelle la vidéo du frère Timothée, le mariage est une réalité naturelle. Une première chose est donc de vous dire que le mariage à la mairie est un engagement très important avec votre mari. C'est un engagement que Dieu ne regarde pas avec mépris en se disant que le seul mariage qui compte est le mariage religieux. Vous pouvez le remercier parce qu'Il vous donne d'avoir pris cet engagement important pour aimer et être aimée. Pour cheminer vers le sacrement de mariage, la première chose à avoir en tête c'est que le mariage n'est pas un sacrement que l'on reçoit seul(e). Il faut donc que votre mari accepte de cheminer avec vous. Ensuite, vous pouvez prendre contact avec votre paroisse ou un prêtre (ou des chrétiens auxquels vous faites confiance) pour échanger sur votre situation. Le chemin vers le sacrement du mariage est un chemin qui peut prendre plus ou moins de temps en fonction de notre parcours et de qui nous sommes, de qui est la personne avec laquelle nous nous marions. Mais votre mariage à la mairie et votre désir de mariage sont déjà de beaux signes pour lesquels nous pouvons rendre grâce à Dieu !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • manu H

      Bravo !
      Pour nous, c'est aussi le cas : nous sommes mariés (dans le pays de mon épouse) en 1997 - 3 enfants de 21, 18 et 10 ans sont venus composer notre famille.
      C'est après la lecture de Amoris laetitia que j'ai demandé à Chantha (au resto ;-) ) si elle acceptait de m'épouser... une seconde fois !!! Elle a dit oui (ouf !).
      C'était prévu l'été dernier, les invitations envoyées ; mais la maladie en a décidé autrement : dépression pour moi, puis opération quasi-vitale au cerveau pour elle....... Maintenant, on se prépare pour début juillet 2019 !
      Que le Seigneur bénisse tous les époux !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • MANOU

      Bonjour Manu H
      Puisse Dieu vous accorder la paix du Cœur et la guérison totale et qu'il achève en vous son plan de bonheur et d'amour.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • L.Alizé

    Comment concevoir un mariage religieux si l’un des deux est athée mais accepte « pour faire plaisir à l’autre »? La grâce du sacrement agit-elle en l’absence de réciprocité ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Frère Albert

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire. Le sacrement de mariage est un unique sacrement ou nous avons besoin deux personnes pour qu'il y aura le sacrement. Et pour cette raison, pour que le mariage soit "sacramentel" nous avons besoin que les deux époux soient baptisés. Si l'une de deux partie est baptisée nous parlons d'un mariage naturel. Par contre, si la partie non-baptisée décidé de recevoir le sacrément du baptême plus tard, le mariage devient "automatiquement" sacramentel.
      J’espère de répondre a votre question.
      Bonne dimanche a vous !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • L.Alizé

      Merci pour votre réponse. Dans notre cas nous sommes baptisés tous les deux mais mon conjoint n’est pas croyant et rejette l’existence de Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      Coucou Alizé juste une question sans indiscrétion comment tu arrives à vivre ta foi seule dans ton couplé ? Ça m'intéresse je ss dans ce cas je vis très bien les choses ms ça m'intrigue car jai rencontre peu de couples dans ce cas.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • L.Alizé

      Ça dépend des moments. Parfois j’ai un gros pincement au cœur quand je vois des familles aller à la messe. Noël typiquement. La prière en couple me manque. Mais la situation est aussi un formidable moteur pour la mission même en dehors du couple !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Vroni

    Bonjour, Merci beaucoup pour cet enseignement sur le Mariage Chrétien.
    Voici ma question : vous citez 3 piliers du Mariage Chrétien : liberté, fidélité et fécondité. Pourquoi ne parlez-vous pas de l'indissolubilité ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • mathilde

      Bonjour Vroni, ils disent justement dans la vidéo que la fidélité a en fait deux versants : la fidélité à une seule personne et l'indissolubilité, c'est à dire la fidélité dans le temps.
      Bonne journée à vous !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Vroni

      Bonsoir Mathilde,
      Merci pour votre réponse. Effectivement je n'avais pas encore regardé le témoignage. Et je l'ai vu à l'instant.
      Bonne soirée

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • ThéoDom

      Merci Vroni pour votre attention et Mathilde pour votre réponse. Il existe plusieurs manières de présenter les piliers du mariage. Certains en retiennent 3, d'autres 4. Le frère Timothée a retenu la version 3, en indiquant que le pilier de l'indissolubilité est compris dans celui de la fidélité. Tout dépend de la manière de présenter les choses: mais le plus important c'est de savoir que ces piliers existent et d'essayer de les vivre !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Catherine

    Bonjour,
    J'ai 52 ans, et suis célibataire. N'étant pas célibataire par choix, la question du mariage est un sujet qui m'a toujours beaucoup intéressée. Je voudrais remercier ici les frères dominicains d'avoir eu cette excellente idée de consacrer tout un thème à cette question.
    Le mariage étant si malmené aujourd'hui, il est important d'avoir des repères sur celui-ci. Merci également pour le témoignage de ce couple basé sur la réalité de ce qu'il vit au quotidien, et de ce que représente le mariage pour eux. Là aussi, c'est une belle idée! Bon dimanche à tous.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Angela

    Bon Dimanche. Jai 52 ans, et vit avec autour de moi beaucoup de mariés à l,Eglise. Mon conseil à tous, c,est d,abord de creer, de nourrir, d,enrichir, de fructifier l,amour, la conplicité entre epoux avant tout engagement. Ce n,est pas un essayage, ce n,est pas un jeu. Quand la base de l,amour est solide, le quotidien se gerera dans la Verité à laquelle nous aspirons tous. Le sacrement de mariage est tellement beau, parce qu,il conduit dignement au partage du corps et du sang du Christ. Ne nous en separons plus. C,est pourquoi vaudrait mieux faire un durable examen de conscience avant de s,y engager. Sinon, quelque soit l,etat dans lequel vous vous trouvez, Dieu est miséricorde, restons à son service et oeuvrons en vue de la sainteté dans la pureté et la Verité de vie.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Manicou

      Mariés depuis 60 ans nous pouvons dire que le sacrement de mariage est le pilier de notre couple, même si nous ne sommes pas très mystiques. La vie de couple n'est pas un long fleuve tranquille et d'avoir pris un jour l'engagement de tout faire pour avancer, ne peut se réaliser qu'en puisant force et confiance dans le sacrement sur la route, nous ne sommes pas deux, mais trois... Christ est avec nous. Être dans une équipe de foyers chrétiens nous a aussi portés et nous sommes heureux du chemin parcouru Nicole

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • manu H

      Angela,
      je ne sais pas s'il faut <<faire un durable examen de conscience avant>>, mais justement j'ai aimé la fraîcheur de ce qu'a dit Céline dans la vidéo : <<on était inconscients>> quand ils se sont engagés !
      Oui, je pense que cela aide, oblige à remettre son couple, sa famille, chacun des époux sous le regard bienveillant et protecteur de Dieu et ne pas s'illusionner sur le fait qu'avec nos seules petites forces (ou un examen de conscience approfondi) nous pourrions tenir !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Olivier

    Bonjour,
    il manque dans votre présentation un aspect essentiel du mariage. On peut s'aimer l'un l'autre sans être mariés, on peut mettre aussi Dieu on centre de notre relation sans être mariés. Si le mariage est un sacrement c'est parce qu'il doit être un signe de l'Amour de Dieu non seulement entre les époux, non seulement auprès de nos enfants mais nous devons aussi enflammer le monde de cet Amour. C'est ainsi que nous vivrons l'Alliance d Christ avec le monde.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • jean michel

    Pourquoi le mariage est-il un sacrement ?
    Dans cette 1ere présentation, il aurait dû être dit qu'il s'agit d'un consentement MUTUEL,
    alors qu'à la mairie il s'agit un "consentement" en réponse à l'interrogation de l'officier public... et non du conjoint. De là, le sens du mariage change aussi...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • manu H

      Euh, c'est sûr là ? Les époux ne répondent pas à une question du prêtre ?! Amenez un Dom pour préciser, svp.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • jean michel

      Le célébrant donne sa bénédiction en constatant le consentement mutuel qu'il vient de constater, en français dit que cela est bien.
      Le "oui-oui" et "oui-oui" identiques, illustré dans cette présentation est erroné, les époux se répondent à l'église et répondent à l'officier à la mairie. Sens différent même si les 2 mariages ont leur sens.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • jean michel

      Pour être encore plus clair si possible, le "voulez vous prendre pour époux" de l'officier à la mairie n'est pas le "veux-tu être ma femme" de... du conjoint ! et non pas du prêtre, à l'église.
      Fond différent, sens différent, même si il y a des siècles et des siècles les 2 mariages pouvaient avoir un "sens unique". Donc les propos de notre Dom dans la 1ère rubrique sont trop raccourcis et donc entachés d'erreur.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • jean michel

      pas de commentaire rectificatif, c'est dommage... "Si on compare l'échange des consentements entre les futurs époux dans un mariage civil ou un mariage religieux, on ne voit pas beaucoup de différences." Pas d'échange de consentements à la maire, c'est une différence justement intéressante, car le seul consentement entre époux à l'église revêt un sens et un engagement particulier et unique, ancré dans les 4 piliers.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Cathdemarseille

    Bonjour à tous
    Je suis divorcée
    J'ai 36 ans et je vis avec ma fille.
    Je viens de demander une demande de nullité du sacrement...
    Car le mien de mariage n'a pas fonctionné.
    Donc Dieu n'a probablement pas agit dans ce mariage
    Tant mieux si cela aide certains.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Bonjour, merci pour votre témoignage. Il vient aussi nous redire que ce chemin du couple n'est pas dépourvu de souffrances et parfois d'échecs. La quatrième semaine de notre saison abordera spécialement les procédures de nullité de mariage. Je crois que Dieu n'est absent à aucune des réalités que nous vivons. Au-delà de la validité ou non d'un sacrement, Il est avec nous à chaque instant pour nous aider à être toujours debout. Courage à vous

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Isabelle

      Annuler un mariage dans lequel est né(e) un(e) enfant.
      Quel signal cela envoie à l'enfant? Lui/elle est le fruit de cette union qui n'en était finalement pas une?!... alors il est quoi? Un avatar? Une erreur humaine?
      A l'heure où on (l'Eglise, au moins une partie) se soucie tant du bien être des enfants à venir dans des "vrais couples", j'ai du mal à comprendre cette possibilité de nullité du mariage. "Ce que Dieu a uni..." ainsi donc ce ne serait pas Dieu qui a uni?
      Ne serait-il pas plus vrai (moins hypocrites) de reconnaître le divorce et d'accepter de remarier des divorcé(e)s?... enfin , certains disent qu'il vaut mieux être en retard avec l'église qu'en avance contre elle..
      quand je vois une personne qui fait une procédure longue pour obtenir la nullité de son mariage, pour pouvoir se remarier avec une autre personne, pour finalement se séparer à nouveau quelques années après, je comprends mieux pourquoi il est écrit quelque part qu'il n'y a aucun intérêt à se marier.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Faouvoisins

    Le Peres de l’Eglise parlaient des trois autels où Dieu se donne :
    l’autel de l’eglise
    Le table familiale
    Le lit conjugal...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Faouvoisins

    Le Peres de l’Eglise parlaient des trois autels où Dieu se donne :
    l’autel de l’eglise
    Le table familiale
    Le lit conjugal...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Faouvoisins

    En tous cas dans l’ union sexuelle les Époux SE DONNENT l’Esprit saint ! Excusez du peu ! Cela sort du « moi-je » ambiant ! On peut aussi offrir cette union conjugale pour tous ceux qui sont célibataires par choix par la vie (religieux religieuses prêtres pape abandonnés célibataires forcés) : je peux vous dire que c’est puissant et que cela porte du fruit ! Pareil pour l’union sexuelle qui peut être vécue comme une corvée ou comme une offrande à l’autre : je te donne mon corps... je t´offre ce plaisir ... mais moi ma libido n’est pas top mais je m’offre à toi pour toi et pour la gloire de Dieu... et le salut du monde... bon... c’est sûr ça change TOUT vu comme ça

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Faouvoisins

      Et j’ai oublié les veufs et veuves si souvent malheureusement oubliés et seuls...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Faouvoisins

    Bon... si je pousse plus loin Ste catherine de sienne-tertiary dominicaine et non relieuse - à entendu le Christ lui dire : marie-toi avec moi ! Ça va loin mais moi cela me parle !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Faouvoisins

    Mariée depuis 25 ans a L’église je reconnais que Dieu m’aide chaque jour par l’Amour dont Il me comble. Avec cet amour reçu notamment dans la messe quotidienne je peux aimer mon mari mes enfants les autres de l’Amour même de Jésus Christ. Comme dit St. Paul : ce n’est plus moi qui vit mais le Christ qui vit en moi. Et Ste catherine de sienne nous dit de la part du Christ : fais toi capacité Je me ferai torrent.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mimi

    Se marier à l Église c est reconnaître que j ai besoin de Dieu incarne en Jesus Christ pour aimer toujours !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Annie

    Un sacrement que les époux se donnent en s'appuyant sur l'aide de Dieu au quotidien.
    Car c'est au quotidien qu'il faut chacun chercher à entretenir la flamme, avec l'aide de Dieu! Et nos vies deviennent riches, de rencontres, de projets, d'engagements... Chacun peut y grandir en humanité et spiritualité...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Fille-de-dieu

    Matthieu 19:6
    Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni."

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Alix

    L'homme n'est pas créé pour rester seul..

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • madomado

    oui, je fais appel à l'esprit saint à tout moment et dans toutes les situations pour moi, pour mes proches, pour la communauté. C'est mon guide.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • la Vie Zoé

    le mariage est un sacrement établie par Dieu, et le sacrement du mariage il faut comprendre que cette grâce nous est faite pour les autres et non pour nous.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Natacha

    La Bible est 100% Parole de Dieu, 100% écrit par des hommes sous l'inspiration du Saint Esprit pour les croyants mais elle est comme tous les livres pour les non croyants. Comme Jésus Christ, Il est Dieu pour nous croyant et non pour les autres.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Gigi

    Le mariage est un sacrement qui nous permet concretement de faire la volonté de Dieu de participer dans son plan de vie pour nous.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • PAT

    La mariage c'est une alliance faite avec Dieu et pour Dieu devant les hommes.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • PAT

    Ce que Dieu a unit que l'homme ne le sépare pas.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • PAT

    Dieu créa l'homme et la femme et il vit que cela était bon. Il n'est pas bon que l'homme soit seul.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • PAT

    L'homme quittera son père et sa mère, s'attachera à sa femme et tout deux ne feront qu'une seule chaire.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Cecilek

    Puisque c'est un sacrement que l'on se donne l'un à l'autre, comment en vivre après plus de vingt ans de mariage ? Comment le nourrir ? Comment faire pour qu'il est du sens ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • PAT

      Le mariage est sacré et unit deux êtres choisis et voulus par Dieu pour l'éternité. Moi j'en aurai 34 ans de mariage et j'ai appris moi et mon épouse à cheminer avec Dieu tout au long de notre vie. Seul nous n'y arriverons pas. Nous sommes alors engagés à faire des sessions comme Mariage-Rencontre ou Cana qui a fait grandir notre couple et de ce fait garder toujours cette flamme de l'Amour toujours allumée jusqu'à maintenant malgré les tempêtes ou difficultés de la vie. Nous avons pris les armes de feu que le St. Esprit nous donne dans la prière en couple afin de nous fortifier et de marcher sans peur. Il y a aussi un temps pour de "relaxer" en couple et faisant des sorties ensemble, partageant avec d'autres couples autour d'un repas et surtout exprimer quotidiennement notre tendresse l'un envers l'autre. Pour donner du sel à tout cela, c'est toujours garder notre regard tourner vers notre Créateur à tous. Croire toujours en son Amour pour moi et pour nous et le bénir en tout temps. Aller à l'Adoration, participer à l'Éucharistie le plus souvent possible donne d'avantage plus de saveur à notre vie à deux. Et enfin croire et faire confiance à cet Amour Divin qui surpasse tout, qui est infini et que nous devrions tous y gouter afin de rester et de garder en vie la flamme de l'Amour en soi.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Cecilek

    Puisque c'est un sacrement que l'on se donne l'un à l'autre, comment en vivre après plus de vingt ans de mariage ? Comment le nourrir ? Comment faire pour qu'il est du sens ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Faouvoisins

      1 en priant pour toi et ton couple afin que Dieu renouvelle la force du sacrement de mariage et vous donne un cœur de fiancés
      2 en priant si possible un notre Père et je vous salue Marie en couple : simple mais puissant et cela quotidiennement y compris au tel si séparation géo !
      4 on offre nos difficultés quotidiennes pour l´autre par Amour... : on se sent porté spirituellement par l’autre cela renforce les liens et si tu es seule à prier ta prière vaut double : pour lui et pour toi...
      3 en se retrouvant en priorité seul face à soi-même pour se ressourcer dans la solitude et le silence SANS CULPABILITÉ aucune : Je recharge mes batteries de femme, d’homme.
      4 en se retrouvant une fois par mois min à l´extérieur dîner dehors ballade visite ... TOUS LES DEUX uniquement sans les enfants:pour grandir ils ont besoin de voir leur parents amoureux plus que de se sentir aimés. C’est un moine qui m’a dit cela !.. ils nous aiment inconditionnellement de fait et nous aussi ... normalement hein !!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      garder une part d'intimité pour soi seul c'est important aussi j'imagine

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • manu H

      eeeh, voilà un bon p'tit guide de l'amour conjugal durable, Faouvoisins !
      ;-°))

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Aurélie

    Bonjour, nous allons nous marier dans quelques mois, mais civilement seulement: mon ami n'étant pas croyant, Dieu ne représente rien pour lui. Je ne trouve donc pas de sens à nous engager devant le seigneur s'il s'agit de mon engagement à moi seule. Ma compréhension du sacrement du mariage est avant tout un engagement d'un homme et d'une femme ensemble devant Dieu, et seulement en retour de Dieu avec eux. La notion de sacrement est, selon ma compréhension, limitée à ce cadre de foi. Si l'un des deux ne crois pas en Dieu, que signifie donc ce sacrement? J'imagine qu'il y a beaucoup de cas différents: le fait d'accepter ou de choisir de se marier à l'église même si l'on ne croit pas peut être un acte d'amour en lui même, et donc très beau également et une démarche vers Dieu. Par contre, j'ai du mal à comprendre le sens des mariages à l'église par tradition, pour le "folklore". Dans ces cas là, peut-on toujours parler de sacrement? Un sacrement est-il toujours lié à la foi? Dieu est présent, avec ou sans sacrement. Il me semble donc qu'un sacrement n'a de sens que dans la démarche de foi de l'Homme vers Dieu et non comme un super grigri que donnerait un prêtre pour nous aider à passer des étapes difficiles. Par ailleurs, le choix de l'engagement dans la vie de couple et l'amour que l'on choisit d'y vivre est selon moi un acte sacré en lui même, que l'on y ajoute le cadre du sacrement de l'église ou non.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      L'Eglise considère que pour un baptisé le mariage à la mairie n'est pas vraiment complet mais pour un non baptisé c'est un mariage tout à fait valable et reconnu que le mariage civil. Cependant Aurélie vous avez raison, l'Eglise prend en compte les bonnes volontés et elle vous dirait sans doute que c'est bien de faire un mariage qui ait du sens pour les deux : le civil met tout le monde d'accord. Je suis dans le même cas, mon futur mari n'est pas baptisé mais l'Eglise accepte de nous donner une bénédiction après une longue préparation au mariage . L'Eglise cherche à savoir ce que l'on met derrière ce sacrement : un mariage sacramentel est vide de sens si c'est juste pour cause que les deux sont baptisés. Il faut la foi pour que ça soit sacramentel. N'empêche, un mariage comme le vôtre ou le mien a du sens s'il est vécu en profondeur dans le respect, l'amour, le partage aussi, même s'il est naturel. L'Eglise est contente quand le conjoint non croyant n'est pas un obstacle ou même participe. Je ne sais pas si c'est votre cas mais en tout cas si vous vous mariez c'est que vous avez senti que cette aventure grisante et sérieuse était tout à fait envisageable. Si vous décidez de vous marier à l'Eglise plus tard, ce sera possible je pense; si un des deux est baptisé.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • matilda

    Merci aux frères dominicains . J'ai réalisé combien était grande mon ignorance et j'ai beaucoup appris grâce à cette session.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Bohemond

    Il faudrait expliquer la signification du mot elohim, pluriel du mot eloha qui a été plusieurs siècles après traduit en dieu mot singulier.

    Hors dans l'ancien testament des elohim, il y en a plusieurs pas uniquement Yahweh. Mais Astarte Camos, Milcom ...
    Génèse 10:
    Tels sont les fils de Cham selon leurs familles, selon leurs langues, dans leurs divers pays, dans leurs nations. 21 Et des fils naquirent aussi à Sem, qui est le père de tous les fils d’Héber et le frère aîné de Japheth. 22 Fils de Sem : Élam, Assur, Arpacsad, Lud et Aram. 23 Fils de Sem : Élam, Assur, Arpacsad, Lud et Aram. 24 Et Arpacsad engendra Sélah, et Sélah engendra Héber. 25 Et Héber eut deux fils ; le nom de l’un était Péleg, parce que de son temps la terre était partagée ; et le nom de son frère était Joktan. 26 Et Joktan engendra Almodad, Séleph, Hatsarmaveth, Jérach, 27 Hadoram, Uzal, Dikla, 28 Obal, Abimaël, Schéba, 29 Ophir, Havila et Jobab. Tous ceux-là sont fils de Joktan ; 30 et le pays où ils habitèrent fut la montagne d’Orient, à partir de Mésa, dans la direction de Séphar. 31 Tels sont les fils de Sem selon leurs familles, selon leurs langues, dans leurs divers pays, selon leurs nations. 32 Telles sont les familles des fils de Noé selon leurs générations, dans leurs nations. Et c’est d’eux que sont sorties les nations qui se sont dispersées sur la terre après le déluge.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Bohemond

    Le Deutéronome 12 -2-3-4 qui résume ce qu'est l'Ancien Testament. Un véritable livre de guerre. D'une guerre, violente que la théologie et les idéologies régnantes ont voulu transformer en une fausse histoire d'envoie d'un sauveur divinisé. Cela a été imposé, grâce à la fourberie de ceux possédant la connaissance et le savoir. Cela en est devenu un instrument de pouvoir, de contrôle et de domination d"une grande partie de l'humanité.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • sylvie

    Merci de m'avoir permis d'"entrer" dans l'Apocalypse d'une façon si vivante. 88 ans de vie sans avoir pris la peine,ou parce qu'on ne me l'a pas proposé...c'est étonnant mais chaque fois que je l'ai tenté j'ai senti comme un recul et je n'y ai vu que comme des problèmes à résoudre alors que ce n'était pas cela qui m'était demandé....mais bien plutôt un peu d'humilité pour approcher le symbole. C'était magnifique!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • yvonne

    D'où vient la mort et qui l'a créée ? Dieu est le Dieu de Vie, il ne peut engendrer que la Vie. Il est en même temps créateur de toute chose, il est le seul créateur, alors d'où vient la mort ?...
    J'aurais bien aimé que quelqu'un accepte de tenter de répondre à ma question: serait-il possible "d'amener un dominicain" ? Merci !
    Bien sûr, cela ne changera rien à notre condition de mortels, ni au mal qui sévit un peu partout dans le monde et en chacun de nous, mais cela vaut tout de même la peine de se pencher sur ce sujet. D'autant que le Livre de l'Apocalypse nous invite vraiment à nous poser ce genre de questions, même s'il vient aussi (et peut-être avant tout!) nous appeler à la conversion !...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • malou

    Je viens juste partager avec vous, les Dominicains. Je ne sais pas vraiment par où commencer. Je dois vous dire merci pour cette formation, j'ai appris en peu de temps beaucoup, j'ai pris le temps de revenir à mon rythme sur un certain nombre de choses, en relisant les textes bibliques et en visionnant vos vidéos. le coté disons ludique me plait assez.
    Par contre, le fait des réponses qui ne corresponde pas à celles que nous avons proposé laisse une certaine frustration et surtout le fait de ne pas pouvoir s'entrainer comme on le souhaiterait. Je ne suis pas une super utilisatrice de l'ordinateur, plusieurs fois j'ai envoyé des messages que je n'ai pas retrouvé donc que vous n'avez reçu. Parlons maintenant de l'Apocalypse, grande découverte, je suis retraitée, je crois que j'ai pour longtemps à bien comprendre et surtout retenir, les aller-retour dans l'A.-T. sont si important. J'aimerais pouvoir bien mémoriser. J'ai ressorti ma collection "Commentaires c/° Centurion". Les quizz, textes à trous et autres questions sont motivant dommage de ne pouvoir relire le corrigé, et de ne pouvoir s'entrainer à son rythme, afin de mesurer ses propres avancées, est ce possible pour la prochaine saison, surtout que je crois que je n'aurais pas terminé avec ce livre de l'Apocalypse . Les notes attribués ne sont pas importantes pour moi, mais gênantes pour le collège qui portent le nom d'un vénérer chez moi.
    J'ai du boulot avec ce livre, je vous en remercie et attends fermement la prochaine saison.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • Detty

    Un grand merci Frère Pierre pour ces éclaircissements. Cela m'a donné envie d'aller plus loin. Je vais me plonger dans les livres que vous avez conseillé pour aller plus loin. Et on verra bien. Sinon, je n'ai pas pu faire le dernier test. Mes résultats affichent zéro contrairement au résultat réel affiché . Voilà encore merci. Soyez béni.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Xphoros

    Merci fr. Pierre pour cet exposé qui donne une vision relativement claire et synthétique de ce livre plein de mystères !
    Une remarque sur les derniers chapitres ; vous dites (vers 2'05 dans la première vidéo) : "Les seuls dont il soit vraiment précisé qu'ils sont torturés nuit et jour pour des siècles et des siècles dans l'étang de feu sont justement le dragon et les bêtes."
    C'est en Ap 20,10, en effet, mais à la fin du même chapitre (v.12-15), on évoque aussi l'ensemble des morts "jugés selon leurs actes", "et si quelqu’un ne se trouvait pas inscrit dans le livre de la vie, il était précipité dans l’étang de feu." Et au chapitre suivant (21,8) : "Quant aux lâches, perfides, êtres abominables, meurtriers, débauchés, sorciers, idolâtres et tous les menteurs, la part qui leur revient, c’est l’étang embrasé de feu et de soufre, qui est la seconde mort."
    Suggérez-vous que cette seconde mort est un simple anéantissement, sans la torture éternelle qui serait réservée aux êtres surnaturels ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié