Les dogmes de l'Eglise

Avoir une attitude dogmatique c'est dans le langage courant, ne pas être ouvert à la discussion. Pourtant c'est important d'échanger sur les dogmes: pour mieux les comprendre et pour voir ce qui peut faire encore débat autour de ces formulations de la foi

  • fleur-de-vanille

    bonjour je suis pas forcément très dans le sujet quoique... mais j'aimerais simplement avoir l'avis de qqu : je connais une personne non baptisée et non chrétienne qui est bien malade et je ne sais pas ce qu'elle va devenir... sa vie est plutôt en danger. Quand une personne non baptisée décède comment voir la mort ? comment en parler ? et surtout peut-on espérer encore que cette personne aille vers le Bon Dieu ? ce n'est pas quelqu'un de mauvais simplement elle n'a pas la foi en Christ, seulement dans les valeurs de l'Evangile. Mais pas dans la personne du Christ. La Bible étant assez claire sur le sort des paiens non convertis, je me demande quand même comment faire quand il y a effectivement un paien dans nos connaissances

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Imelda

    Ceci n'est peut être pas le lieu mais je pense que les commentaires sont modérées donc vous est libres de ne pas publié,
    Dia dhuit, Connor,
    Quel plaisir d'entendre un compatriote, le frère Connor, je suis irlandaise, vivant en France depuis long temps et 'cliente' de Retraite dans la ville depuis plusieurs années.

    Un de mes regrets dans ma foi, c'est que je n' arrive pas à partager avec ma famille en Irlande tous ce que j'apprends sur des sites tel que le votre, ou en paroisse. l’Église irlandaise a traversé tellement de drames et de scandales que pour moi le dialogue et devenu quasi impossible.
    Voilà, ça fait du bien de dire cela à quequ'un qui connait le lieu. Bienvenu en France Connor, regards Imelda Morice

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Azalée

    Bonjour à tous, j'ai une question sur Marie : comment peut-on dire qu'elle a dit "oui" librement alors qu'elle a été préparée dès sa conception (préservée du péché originel) ? J'y vois là une forme de prédestination : alors certes elle aurait théoriquement pu dire non, mais être préservée du péché originel a façonné son caractère de telle sorte qu'elle ne pouvait dire que oui... non ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Ictus

      Le grand danger quand on est l'Immaculée Conception c'est de se trouver belle. Dieu a pris soin de sa mère en la préservant de la gloire du monde pendant toute sa vie terrestre. Il lui fallait énormément d'humilité dans sa situation. Elle est restée discrète toute sa vie sans faire de miracle en public ni de grandes prédications. Les honneurs étaient pour son fils qui ne risquait rien à cause de sa nature divine. De plus son fils l’exhortait à conserver un très haut degré d'humilité. C'est pour cela qu'on peut penser qu'il lui parlait sévèrement. Il l'appelait "femme" et non "mère" car elle aurait compris le grand honneur d'être mère de Dieu. Et quand un jour une personne dit à Jésus "heureuse la femme qui t'a enfanté", il répond "heureux plutôt ceux qui font la volonté de Dieu". Il préserve ainsi sa mère d'une vaine gloire. C'est après sa mort que sa mère sera hautement glorifiée et que sa grande vénération commencera. "Tous les âges la diront bien heureuse" avait-elle prophétisé.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Ukimbaleza

    Bonjour je vis en couplé je ne suis pas marié d'après le catéchisme que j'avais appris en Afrique quand on est pas marié on ne peut pas se communier du coup je vais toujours à l'église mais je ne me permets pas de me communier c'est une souffrance. Je voulais savoir pourquoi peut-on faire les restes de sacrements mais être privés du sacrément de l'eucharistie ? Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Catherine de Sienne

      Je connais des couples non mariés qui communient.
      Si vous êtes baptisé et avez fait votre profession de foi, c'est bon.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • K.Ni'AnCa

      Salut. Je pense qu'il est préférable que tu en discute avec l'un des prêtres de ta paroisse qui pourrait te faire avoir une dérogation. D'un autre côté pourquoi ne te maries tu pas religieusement une fois pour toutes?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ictus

      Je ne savais pas qu'il n'y avait pas le droit de communier quand on n'était pas marié. Je pensais que c'était seulement pour les couples divorcés et dans le cas où ils ne demandent pas l'annulation du mariage religieux. Faut-il être un Saint pour pouvoir communier ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • theresespc

    quelles sont les différences entre les "dogmes" et la "doctrine"?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Catherine de Sienne

      Un Dogme est une 'chose....' que l'on ne peut pas changer !

      Exemple : le Dogme de l'Immaculée Conception.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Ourson

    Que la Vierge mourut me semble une certitude, j'ai donc du mal à classer cette affirmation dans "opinion théologique". Je confonds sûrement certitude et dogme !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Antoinette

    Qui est Jésus Christ

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Ourson

      Pour moi -et comme le dit l'apôtre Simon-Pierre-, Jésus est le Fils même de Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • joceline

      Jesus Christ est le fils de Dieu qui a fait la volonté du Père. Celui qui s´est donné sur la croix par amour, pour nous sauver. Il nous apprend l´amour et toute réponse à nos inquietudes et nos souffrances il repond par le mot amour.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • tieno

    Les dogmes sont une expression humaine de la foi, donc un langage situé dans un contexte, une histoire et qui sont au service de la foi pour la faire comprendre aux contemporains de leur rédaction. Pour moi, leur expression est toujours à "actualiser" (non adapter) pour qu'ils puissent être des éducateurs de la foi, bien plus que des impératifs qui seraient figés .

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • yvonne

    Pourquoi dit-on: "Marie, mère de Dieu" ?
    Pourquoi ne dit-on pas plutôt : "Marie, mère de Jésus, le Christ, qui est Dieu" ?
    Le raccourci 'Marie, mère de Dieu" la situe, à mon sens, en tant que Mère de Dieu, le Père !
    Et cela n'est, toujours à mon sens, guère possible, car cela situerait Marie "avant" Dieu, le Père, le Créateur !!! un peu comme si Dieu, le Père, était venu par elle !
    Il y a longtemps que cette question m'agite... et je n'y trouve pas d'issue...!
    Merci de m'aider (vous vous doutez bien que je n'attends pas une réponse toute faite et bien ficelée, mais une ouverture pour m'aider à conduire plus loin ma réflexion...)

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Bonjour. C'est un débat important qui a agité l'Église dans les premiers siècles, pas étonnant que la question vous agite aussi. C'est une question qui regarde à la fois la théologie trinitaire (Dieu en lui-même dans son unité et la distinction des Personnes, l'action de Dieu-Trinité dans l'histoire du Salut) et la christologie (que peut-on dire du Christ). En effet, on ne peut pas dire que Marie soit mère du Père ou mère de l'Esprit Saint, il faut comprendre dans "Dieu" ici : la "Personne du Fils". Ensuite, ce titre "mère de Dieu" sert à signifier que Jésus est bien Fils de Dieu, dès sa conception, et non devenu Fils de Dieu pus tard, par exemple au baptême. L'important, derrière ce titre, est sans doute de signaler l'union réelle de l'humanité et de la divinité en Jésus Christ; C'est une "explication de texte", un "commentaire de "Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous" du prologue de l'Évangile selon Jean. En fait, tout ce qui concerne Marie se rattache à Jésus : ce qu'on dit d'elle permet de mieux comprendre ce qu'on peut dire de Jésus Christ. En invoquant Marie comme "Mère de Dieu", on confesse le mystère de l'incarnation du Fils dans la chair humaine. Une réelle union sans mélange entre Dieu le Fils et l'humanité. Donc, votre remarque est tout à fait juste : il faut comprendre "Mère de Jésus Christ, Fils de Dieu et donc Dieu". "Mère de Dieu" est une formulation brève de la foi, et qui demande explication

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Christelle

      Réponse du site open-bible.fr

      Jean 19, 26 : Marie, Mère de Dieu ? Comment est-ce-possible ?
      Bonjour à tous,

      Nous allons nous pencher sur la question suivante : Pourquoi peut-on dire que Marie est Mère de Dieu ? Comment est-ce possible ?

      Alors tout d’abord, rappelons que Dieu en tant que tel n’a pas de mère, Il est éternel, nul n’est avant Lui, c’est Lui le créateur de toutes choses comme le souligne l’Ecriture : « Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu. Tout fut par Lui et sans Lui, rien ne fut ». Donc Dieu a tout créé, y compris la Vierge Marie ! Elle n’était pas là avant Dieu.
      Néanmoins, même si Marie fut créée par Dieu, on peut quand même dire qu’elle est Mère de Dieu !! Alors pourquoi ?

      Eh bien tout simplement parce qu’elle a mis au monde Jésus ! Or Jésus est à la fois pleinement homme et pleinement Dieu. Marie est donc mère de Jésus qui est Dieu, donc conséquence logique : Marie est mère de Dieu !

      Et d’ailleurs la Parole de Dieu et le Catéchisme de l’Eglise Catholique confirment cela :
      - En effet, de nombreuses fois, elle est appelée dans les Évangiles : « La mère de Jésus ». On pense également à la scène de la Visitation, avant même la naissance de Jésus, où Élisabeth, lorsqu'elle voit Marie s'écrie de manière prophétique: « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » C’est bel et bien l’Esprit Saint qui proclame par la bouche d’Elisabeth que Marie est mère du Seigneur, mère de Dieu !
      - Le Catéchisme à son tour déclare que l’enfant conçu du Saint Esprit dans le sein de Marie et qui est devenu vraiment son Fils selon la chair, n’est autre que le Fils éternel du Père, la deuxième Personne de la Sainte Trinité, je cite : « L'Eglise confesse donc que Marie est vraiment Mère de Dieu. »

      En résumé : Marie est donc fille de Dieu parce que Dieu est son Créateur, son Père. Mais inversement, elle est aussi Mère de Dieu, parce qu’elle est la mère de Jésus qui est Dieu.
      Bonne journée !

      Ressources bibliques
      - Jean 1, 1-3 : « AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. »
      - Luc 1, 43 : « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? »

      - Catéchisme de l'Eglise Catholique:
      495 : "Appelée dans les Évangiles " la mère de Jésus " (Jn 2, 1 ; 19, 25 ; cf. Mt 13, 55), Marie est acclamée, sous l’impulsion de l’Esprit, dès avant la naissance de son fils, comme " la mère de mon Seigneur " (Lc 1, 43). En effet, Celui qu’elle a conçu comme homme du Saint-Esprit et qui est devenu vraiment son Fils selon la chair, n’est autre que le Fils éternel du Père, la deuxième Personne de la Sainte Trinité. L’Église confesse que Marie est vraiment Mère de Dieu (Theotokos) (cf. DS 251).

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • joceline

      Spontanement sans réfléchir je dirai que Jesus est Dieu et que la divinite est trinité: Dieu le père, Dieu le fils et Dieu le Saint esprit. Just eune ouverture pour vos reflexions

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mimosane

    Les dogmes sont bien établis par l'église et donc par un humain!
    Simone Weil avait dit cette phrase qui me reste et me tourmente l'esprit:
    Ce n'est pas Dieu qui parle mais se sont les hommes qui parlent à sa place!
    Comment encore croire ??
    Merci pour votre réponse

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • PYREE

      Cherchez et vous trouverez,frappez et on vous ouvrira,demandez et vous recevrez;Lorsqu'on cherche Dieu avec sincérité on finit par le trouver dans notre quotidien:comme une brise légère.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Catherine de Sienne

      Parler à la place d'un autre, c'est aussi penser à sa place.
      C'est-à-dire n'avoir aucun respect de ce que cet autre
      pense réellement et puisse l'exprimer par sa propre parole.

      Certes, Dieu ne parle pas. Mais il respecte ce qu'il a créée
      simultanément au corps de l'homme : la parole. Et cette parole
      est 'validée' par l'Esprit Saint, ou ne l'est pas.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Georges

    Les dogmes ne sont pas d'abord des choses qu'on est obligé de croire mais surtout des lumiéres qui nous aident à mieux croire et à avancer sur le chemin de la foi.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Elisabeth Marie

    Le dogme nous permet de comprendre avec notre intelligence les objets de foi. Et de vivre en chrétien éclairé et audacieux. Il apparaît à certains comme une restriction. Newman y voyait une force.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Lucie

    Je trouve que mettre "le pape ne peut pas se tromper" dans les dogmes (je suppose car je me suis trompé et pas vu le corrigé) n'est pas juste. Le pape, si et seulement si, parle au nom de l'Eglise est infaillible mais s'il parle en son nom, il ne l'est pas. Ceci choc beaucoup de non croyant (la question qui revient "Pourquoi, le pape, tout à coup - après son élection- ne peut plus se tromper?). Attention à notre langage !!!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • FrançoisD

      Je n'ai pas vu le corrigé et je ne suis pas sûr qu'il fallait mettre cet énoncé comme dogme. Voici d'ailleurs ce que dit le dogme exactement (constitution Pastor aeternus): "le Pontife romain, lorsqu’il parle ex cathedra, c’est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu’une doctrine sur la foi ou les mœurs doit être tenue par toute l’Église, jouit, par l’assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu’elle définit la doctrine sur la foi et les mœurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l’Église."
      Il est vrai que cet énoncé est trop long pour l'exercice en question. Peut-être les dominicains ont-ils voulu faire plus simple (mais moins précis). Et de toute façon, je ne suis pas sûr que les non-croyants se satisferont de la réponse "parce qu'il jouit de l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre".

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • celisa

    Moi aussi je me trouve perdu avec les dogmes. Se pendent en lisant tous vous commentaires je me trouve moins seule dans ma recherche de la foi d'adulte

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Georges

      Keep cool, croyez ce que vous pouvez. Le reste viendra plus tard, l'Esprit Saint est ( extrêmement ) patient avec nous ! Mais essayez d'approfondir votre foi.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Regarder

    Les indulgences : Y croire ou pas n'est pas ma question. Mais on dit qu'une indulgence est valable pour effacer x jours en purgatoire. Or, quand on meurt, on entre dans l'éternité. L'horloge s'arrête en ce moment-là. Ainsi, plus d'heure, de jour, de semaine ou d'année. C'est un temps infini. Comment faire le rapport entre le temps que les indulgences donnent et l'éternité ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie-Thérèse

      Bonjour,
      Les indulgences, cela date, et je suis de ton avis qu'au purgatoire, le temps ne se compte pas en jours. Pour ma part, je crois à la parole du Christ qui dit : "qui croit en moi vivra, même s'il est mort" Cela me fait penser au bon larron à qui Jésus a dit "ce soir, tu seras avec moi au paradis" ; il a tout simplement cru en Lui.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • yvonne

      Oui, le bon larron a tout simplement cru en Jésus, comme vous le dites. Et Jésus lui répond "ce soir, tu seras avec moi au paradis"...et non pas "ce soir, tu seras au purgatoire"
      Ce qui m'interroge sur cette question du "purgatoire".

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • marieclaire

    Christiane ne vous inquiétez pas moi aussi j'ai demandé à ce qu'on revienne sur les dogmes je pense que les frères en tiendront compte

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Christiane

      Un immense merci, Marie-Claire, cela réchauffe le coeur de voir que je ne suis pas la seule á étre quelque peu déconcertée par tous ces commentaires á propos des dogmes et surtout par les réponses des fréres.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Christiane

    Dans ce forum , il y a tant de questions, doutes, affirmations plus ou moins bien expliquées que, pour ma part, je ne m'y retrouve pas du tout. Les réponses des religieux ne sont pas assez claires, concises, cela me donne l'impression qu'eux mémes ne sont pas convaincus de ce qu'ils disent.
    Tout cela m'embrouille complétement, j'avoue que pour moi ce n'est pas du tout concluant.
    Aucun religieux n'a réellement bien expliqué quels sont les dogmes, un par un, de maniére á ce que l'on puisse assimiler, tout reste un peu dans le vague.
    C'est mon humble avis et ce que je ressens.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Bonjour Christiane, en effet, beaucoup de questions, d'affirmations et de doutes, en fait … de la théologie ! Suivant les domaines et là où on se situe, cela peut être source de réconfort - on découvre, on comprend quelque chose de nouveau - ou déstabilisant, voire peut-être inquiétant : du point de vue spirituel, cela peut d'ailleurs être l'occasion de se reconnaître tel que l'on est devant le mystère de Dieu : petitesse de mon intelligence, faiblesse de ma foi. Saint Augustin, dans son traité Sur la Trinité - une somme prodigieuse d'intelligence au service de la foi - passe sans cesse de la louange à Dieu pour ce qu'il comprend à la supplication pour ce qu'il ne comprend pas, et finit par dire quelque chose comme : "Seigneur, pardonne-moi d'avoir balbutié si mal tant de mots de ton mystère. Tout ce que je comprends, c'est que je ne comprends pas" … et son livre est aujourd'hui encore une des principales sources de la théologie pour réfléchir sur ce mystère de la Trinité.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Après, je ne sais pas où se situe exactement votre trouble, c'est donc difficile de vous répondre. Une aide peut-être de faire la distinction entre catéchisme et théologie : le catéchisme présente les dogmes, sans proposer de réflexion théologique ni de perspective historique (comment est-on arrivé à cette définition-là, à ce dogme-là ?), la théologie dogmatique, elle, part de ces définitions-là pour tenter 1. de comprendre comment on est arrivé à cet état de la foi (hier) 2. déterminer comment on peut le comprendre et le formuler pour notre temps (aujourd'hui) 3. comment on peut aller un peu plus loin dans l'intelligence de la foi (demain). Et cela se fait avec … des questions, des essais, des doutes.
      Les dogmes (l'incarnation, la mort et la résurrection de Jésus, l'immaculée conception … ), c'est comme une "grammaire" pour penser la foi, ou des repères sur notre chemin pour avancer en sachant comment faire pour parler à peu près correctement, pour avancer dans la bonne direction.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Val

      je suis d'accord avec vous christiane, je reste un peu sur ma faim moi aussi: les dogmes n'ont pas été expliqués( en plus selon le frère , on est obligés d'y croire si on se dit catholique:"non négociable!"a-t-il dit;cette exclamation m'a un peu choquée); il n'y a pas eu non plus de définition de la morale, on ne savait pas de quoi on parlait exactement...
      espérons que ces critiques qui se veulent constructives amèneront des améliorations à Théodom qui est ,ceci dit ,une excellente initiative!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Je suis désolé si les réponses des frères ne vous semblent pas convaincantes, et peut-être la mienne de même … ! Nous avons reçu la foi comme un trésor, nous avons eu la chance de faire des études de théologie pour la penser, et nous essayons, avec notre pauvre intelligence, d'en dire quelque chose dans la fidélité à l'Église. Notre foi est elle-aussi parcourue de doutes, de questions, de tentatives pour essayer de la dire de la manière la moins inadéquate possible.
      Quant à expliquer tous les dogmes un par un … travail immense ! la 1° saison est là surtout pour se situer à un niveau préalable, comme une intro à ce qui va venir ensuite : qu'es-ce que la théologie, comment on en fait, à partir de quoi ? Ensuite nous aborderons, peu à peu, les dogmes et les autres enseignements de l'Église.
      La dernière chose que je peux vous conseiller, c'est de remettre dans la prière votre gêne et ce ressenti que vous exprimez : dites-les au Seigneur. Ensuite, à sa lumière, tâcher de comprendre d'où vient cette insatisfaction, ce brouillard que vous dites. Enfin, déterminer avec le Seigneur ce qu'il convient de faire pour la suite. Vous vous êtes inscrite à TheoDom, c'est qu'il y a un désir ou un besoin de formation ou d'intelligence de la foi ? Ce désir-là est bel et bon, il doit être honoré ! Mais TheoDom, dans la manière qu'il a de fonctionner (nous sommes encore en rodage !), ne vous convient peut-être pas. Peut-être la prochaine saison conviendra-t-elle plus, peut-être pas … !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Réponse à "val" sur le "non-négociable" : Ah, c'est le problème du format adapté sur TheoDom, difficile de faire dans la "nuance" et la "précision". Le "non-négociable" du fr. Conor visait surtout à dire : un dogme défini par l'Église, c'est un fondement pour aller plus loin. Que notre foi personnelle puisse avoir du mal avec tel ou tel dogme, par exemple l'immaculée conception, ça arrive, et souvent. Mais ce que "non-négociable" voulait dire, de manière provocatrice, c'est : vous avez du mal avec cette définition ? ne la jetez pas à la poubelle, essayez de la comprendre ! C'est une petite partie du trésor que vous transmet l'Église dans ce qu'elle comprend de la révélation de Dieu. On peut en revanche tout à fait "négocier" les formules que l'on prend, les manières d'expliquer le mystère en question. Par exemple, c'est un dogme que Jésus nous sauve par son incarnation, sa mort et sa résurrection : si vous refusez cela, vous n'êtes plus dans la foi chrétienne, ce qui ne veut pas dire qu'on n'a pas le droit de dire et d'exprimer des doutes : "je ne comprends pas", "ce n'est pas raisonnable d'y croire", "comment ça se fait". Au contraire, reconnaître ses doutes et ses questions, et les dire, c'est déjà une manière d'avancer dans l'intelligence de la foi. c'es tle point de départ pour aller plus loin : non pas en éliminant ce qui nous gêne, mais en creusant ce qui nous gêne. Et dans ce travail de l'intelligence qui demande l'aide de la grâce, on peut tout à fait "négocier" ou "discuter" on peut discuter sur les différentes images ou les différents vocabulaires à employer pour en rendre compte : la croix, par exemple, sacrifice ou offrande, rachat ou libération, etc … ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • frGregoireLhb

      Sur la morale, je vous invite à revoir la 1° vidéo du f. Jacques-Benoît, il me semble qu'il donne des pistes intéressantes pour savoir de quoi il s'agit. La morale, c'est l'enseignement de l'Église, à la suite du Christ, pour précisément suivre le Christ vers là où il nous mène. Ce qu'il est bon de faire ou d'éviter pour vivre notre vocation : être saint comme Dieu est saint. Ce qui ne se fait pas à la force du poignet ou en un clin d'œil. Thomas d'Aquin qu'il évoque dans sa vidéo propose 3 principes : 1. la vie morale, c'est le chemin pour le bonheur avec et en Dieu, la "béatitude" dans l'éternité, aimer et connaître Dieu, mais qui se réalise dès ici-bas même imparfaitement. 2. Première aide qui nous est donnée : la loi morale 3. Deuxième aide nécessaire : la grâce. Et tout cela s'inscrit dans une histoire, notre histoire individuelle et collective, dans les circonstances concrètes de notre vie : "aimer son prochain", c'est très large et général, ça ne me dit pas comment faire dans telle ou telle situation bien particulière. C'est ici que la conscience, éclairée par l'enseignement de l'Église, et la volonté personnelle, soutenue par la grâce, permettent de déterminer ce qu'il convient de faire et donne la force de l'accomplir.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • marieclaire

      Merci Frère Grégoire de cett explications sur les dogmes même si ce n'est pas moi qui l'ai posé j'en prends l'explication

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Patricia

    Les dogmes sont à mieux comprendre par tout Chrétien avec l’intelligence et la foi,ce qui ne veut pas qu’on doute !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mdo

    Bizarre! Je n'ai n'ai pas pu voir le corrigé du test...J'aurais aimé savoir si j'avais fait erreur ou pas! Il y a une anomalie!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • genevieve

      MOI NON PLUS

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christla

      moi non plus ! Je n'ai pas non plus trouvé le quizz Christla

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Danielle

    Dieu n'existe pas, Il "est" ; le mot "croire" en français, comprend une auréole d'interrogation, de "pas connu" qui associe foi et raison ; merci ; amitié, Danielle

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Majo

    Bonjour,
    Je vais revoir l'ensemble des dogmes, c'est un peu loin et tout au
    long de ma vie ( 83 ans) je me suis rattachée au Credo (puis à sa
    traduction française- mais mon enfance était en latin)
    L'Eglise a crée des dogmes sous l'inspiration divine - et si j'ai la Foi,
    c'est Dieu qui me l'a donnée par mon baptême. Mais il peut se manifester aux incroyants. Vivre selon la Foi, être proche des autres,
    louer et remercier la Sainte Trinité, cela tient aussi du dogme
    Majo

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie-Thérèse

      Bonjour,

      Je suis dans le même cas. L'Eglise a créé des dogmes et c'est ce qu'il convenait de croire en tant que chrétien avec l'aide de la foi qui est une grâce de Dieu.
      M.Th.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • PYREE

      Si nous avons été baptisés enfant c'est le choix des parents,nous devons y adhérer en toute liberté:comme un retournement du coeur ,une conversion

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Nicmout

    Prouver l'existence de Dieu ? Non, ce n'est pas possible. Car le croyant ne SAIT pas que Dieu existe, il CROIT que Dieu existe. De même que l'athée ne SAIT pas que Dieu n'existe pas, il CROIT que Dieu n'existe pas.
    S'il ne peut y avoir de preuves de l'existence de Dieu, il y a des indices forts. Des Indices Pensables, comme dirait le dessinateur Brunor qui en a fait une BD fort interessante....

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie-Thérèse

      Avoir la foi, n'est-ce pas aussi de ressentir Dieu à l'oeuvre en nous ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • PYREE

      Pour moi avoir la foi,c'est prendre conscience que quelqu'un s'occupe de nous,c'est aussi faire l'expérience du Pardon de Dieu,qui me fait comprendre la croix du Christ.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Ourson

      Pour moi, avoir la foi c'est faire confiance, établir avec Dieu une relation qui doit s'approfondir au fil du temps et l'aimer en retour, de plus en plus profondément.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Nicmout

    Quelqu'un a dit que les dogmes, c'est comme les théorèmes en mathématique : on a longuement réfléchit puis après une longue démonstration souvent complexe, on arrive au seul résultat possible, qu'on peut résumer plus facilement en une seule phrase.
    Les dogmes sont peu nombreux dans l'église. Il y en a bien moins que dans la société d'aujourd'hui qui affirme avec force des postulats par ailleurs jamais démontrés. Bref, des tabous !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Ti Bou

    Je me refuse à me considérer comme ultime aune de ce que je crois (ce qui me paraît être la posture du Protestantisme) tout comme je n'ai pas l'outrecuidance de penser que mes connaissances suffisent à me forger un avis éclairé sur les vérités de foi. J'ai donc un besoin vital que ma mère l'Eglise me dise : " cela, c'est juste!" - " cela, c'est vrai !"

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Nasbinals

      Ma mère l église peux se tromper
      C'est ce l histoire nous dit!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Ti Bou

    Je me refuse à me considérer comme ultime aune de ce que je crois (ce qui me paraît être la posture du Protestantisme) tout comme je n'ai pas l'outrecuidance de penser que mes connaissances suffisent à me forger un avis éclairé sur les vérités de foi. J'ai donc un besoin vital que ma mère l'Eglise me dise : " cela, c'est juste!" - " cela, c'est vrai !"

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • michel

    Pas toujours facile de différencier dogme et opinion théologique.

    Je retiens que les dogmes charpentent notre vie chrétienne, permettent de ne pas nous égarer. La Tradition dans la maturation de la réflexion sur Jésus, l'Esprit et le Père a permis l'expression ecclésiale de la foi dans le Credo.

    Il faut rester ouvert à la recherche de l'Eglise et pouvoir exprimer notre foi aujourd'hui en respectant les dogmes.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Aline

    Le dogme est important et la base de notre foi, mais l'agir est aussi important, et les deux sont très liés.
    Comment arriver à concilier les deux alors que humainement nous avons des dispositions qui nous poussent ou vers l'un ou vers l'autre.
    N'est-il pas vrais qu'il est écrit, "j'ai la foi, mais St Jacques nous dit:
    Montre moi ta foi sans les œuvres ?" cela ne paraît pas possible. Alors faut-il commencer par croire ou par agir?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Nasbinals

      C est un peu comme l on se demande qui est premier de l oeuf ou de la poule.
      Agir et croire marchent d un même pas.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Marie-Thérèse

      Sans les oeuvres, il n'y a pas de foi. Avec la foi en J.Christ, on vient naturellement à agir, pour commencer là où vous vous trouvez.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Christelle

    Personne, nature, substance, essence, existence, quelles différences ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Oh la la, la question que vous posez en contient en fait des dizaines d'autres ! Chacun de ces concepts a connu une maturation longue, et parfois mouvementée, notamment dans les premiers siècles de l'histoire de l'Église. C'est que ces notions (notamment nature, substance, essence et existence) sont des termes de métaphysique, hérités de la pensée grecque (Platon et Aristote, notamment), avec de surcroît des problèmes au moment de leur importation dans le monde latin ("hypostase" signifie plutôt personne en grec, mais traduit littéralement en latin, le mot a donné sub(=hypo)+stance(=stase), or personne et substance, ce n'est pas tout à fait pareil !)
      Approche très très très rapide :
      Je suis. = j'existe, c'est l'être en tant qu'existence
      Je suis un être humain. = c'est toujours l'être, mais il s'agit de ma nature, qui en plus, dans le cas présent, est la nature humaine (car je suis une personne)
      Je suis content, je suis français, je suis gros = encore l'être, mais réalisé dans des "accidents" qui "s'accrochent" sur la substance de ce que je suis.
      Ces questions deviennent évidemment cruciales quand on parle des personnes divines. Une façon d'approcher cela est par la christologie et la théologie trinitaire, qui seront sans doute au programme d'une prochaine saison de ThéoDom.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Christelle

      Merci pour votre message. Vivement les vidéos de ThéoDom !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
  • Jean-Marc

    Une question à propos de l'immaculée conception:
    Bernadette Sobiros entend "la jeune fille" dire: Que soy era imaculada concepcio

    Qui pourrait m'expliquer le signification du mot "era" ou "soy era" dans cette parole?

    Si un béarnais (occitan) pouvait me répondre, merci par avance

    NB: Je parle occitan mais je ne connais pas les nuances du Béarnais.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour
      "Que soy" signifie "je suis"
      et
      "era" est l'article défini féminin, c'est à dire "la" en français

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Jean-Marc

      Merci beaucoup.
      Effectivement j'avais oublié la variance phonétique du l et du R qui existe parfois on occitan

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      En 1858, Bernadette Soubirous, fillette pauvre et peu éduquée ignore que l’Eglise vient de proclamer le dogme de l’Immaculée Conception. Marie lui dit de dire aux autorités de l'Eglise « Que sòi era Immaculada Concepcion », c’est-à-dire "Que je suis l'Immaculée Conception", justement afin de s'identifier à eux d'une manière que Bernadette n'aurait pu imaginer ou inventer.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • mamiejeanne

    bonjour, je suis toujours en panne avec ma question : qui pourrait m'expliquer le dogme la résurrection de la chair ? qui pourrait m'aider à y croire ? Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour

      Votre question est... très vaste ! Elle fera très probablement l'objet d'une prochaine saison ThéoDom. Je vais juste essayer de donner quelques éléments :
      - nous avons été créés êtres de chair, et Dieu a dit de cela que c'était "très bon". Dieu ne reprend pas ses dons, il faut donc que notre dimension incarnée et charnelle demeure dans la vie éternelle, d'une certaine manière.
      - en évoquant le récit de la Création pour répondre à votre question, je glisse aussi cette idée que toute réflexion sur la vie éternelle et la résurrection doit s'accompagner d'une réflexion sur la création, et sur l'anthropologie (ce que la théologie dit de la nature humaine).
      - la résurrection de la chair, ce n'est pas qu'une question physique (dans quel état corporel ressuscitons-nous ?) mais plus large. Quand Jésus ressuscite (la Résurrection du Christ est aussi un bon point de départ pour penser notre résurrection), on voit qu'il est à la fois le même et différent : tout le monde ne le reconnaît pas tout de suite. Pour se faire reconnaître, il utilise aussi des éléments de la relation qu'il avait avec chacun durant sa vie (le nom de Marie-Madeleine, la fraction du pain pour les disciples d'Emmaüs, etc.). Cela nous indique notre résurrection aura aussi une dimension relationnelle : nous sommes qui nous sommes aussi en vertu de ce que nous vécu, et des relations développées. En sommes, la résurrection de la chair, c'est celle de la "chair habitée" ou vécue, pas juste la "chair-viande".

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Textes à méditer, bonne lecture !

      JEAN-PAUL II - AUDIENCE GÉNÉRALE - Mercredi 4 Novembre 1998
      (Parties 3 et 4, plus particulièrement)
      https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/audiences/1998/documents/hf_jp-ii_aud_04111998.html

      QU'EST-CE QU'UN CORPS GLORIEUX ?
      http://www.prierenfamille.com/index.php?option=com_content&view=article&id=155

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • mamiejeanne

      Merci beaucoup ; je vais faire fonctionner foi et raison et continuer à avancer

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Georges

      Je me posais la même question il y a quque temps. La réponse que j'ai trouvée ( tout seul) : Dieu nous a créés, il est capable de nous recréés (corps compris), bien vu.! Non?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Georges

      Je me posais la même question il y a quque temps. La réponse que j'ai trouvée : Dieu nous a créés, il est tout à fait capable de nous recréés (particulierement avec notre corps de chair). Bien trouvée. ? Non.?
      Georges

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Monique

    Est on obliger de croire à l’Immaculee Conception ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Manoe

      Pourquoi ne pas y croire ?
      Le dogme de ''Immaculée conception'' est récent : il date de 1850 environ. Il signifie que Marie a été préservée du pêché originel.
      Et par ailleurs l'ange Gabriel, envoyé auprès de Marie, lui dit ''rien n'est impossible à Dieu'' -Evangile selon St Luc chapitre 1 verset 37

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour

      L'Immaculée Conception est un élément de foi qui a connu une longue histoire. C'est d'abord pendant de longs siècles une "opinion théologique" parmi d'autres. Certains théologiens (un grand nombre) y croient, avec à l'appui un solide dossier biblique et une certaine permanence de la tradition en ce sens ; d'autres n'y croient pas, avec des arguments théologiques. Saint Thomas d'Aquin par exemple, grand théologien dominicain du 13e siècle, n'y croyait pas.
      Cependant, il y avait dans l'Église un consensus suffisamment fort et permanent pour que, à un moment du XIXe siècle, on définisse l'Immaculée Conception comme un dogme. C'est à dire que cela fait désormais partie du "paquet des vérités à croire" pour les fidèles catholiques.

      À noter que les apparitions mariales, elles, ne font pas partie des vérités à croire. Quand une apparition mariale est reconnue, elle est simplement proposée à la dévotion des fidèles. Cependant, lorsque la Vierge Marie est apparue à Lourdes en disant "je suis l'Immaculée Conception" quelques années après la définition de ce dogme par l'Église, cela a joué le rôle d'une puissante confirmation.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Jean-Marc

      Je vous avoue que ça me gène cette concordance de dates. Le dogme est défini en 1854 et l'apparition de la vierge qui confie à Bernadette, être l'immaculée conception en 1858.
      Pas vous?
      J'aimerais beaucoup avoir votre avis, svp

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Aucune obligation, mais Marie étant Mère du Christ, Mère de Dieu et Mère de l' Église, on ressent comme une évidence...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Jean-Marc, pourquoi cela vous gêne-t-il ? Vous trouvez que cela tombe trop bien ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Georges

      On n'est pas obligé de croire ! Mais le mot dogme aujourd'hui est presque devenu un gros mot !! Quand un dogme est defini, c'est que l'Esprit Saint a soufflé dans les voiles de l'église, c'est une lumiére qui nous est donnée pour mieux croire. C'est ma façon de voir...Non ?

      En tout cas, c'est apaisant.!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Vincent-cinquante-neuf

    Je ne veux pas être "dogmatique" (au sens étroit), ni mal "inspiré".
    J'aimerais tant "faire la preuve par neuf" que Dieu existe !
    Platon lui même, avec sa caverne, a-t-il été bien inspiré ?
    "Si tu ne veux souffrir aucune contradiction, comment pourrais-tu devenir l'ami de Jésus Christ ?" (IJC).

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Emma

    Pareil pour moi... je ne vois pas si ma réponse est bonne !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Giso

    Formidable que ce cours ! Mais quel dommage de pouvoir savoir si ce qu'on a répondu est correct car le mot RESULTAT n'apparaît pas comme pour la première séance où tout s'était bien passé! grosse déception! S'il vous plaît, essayez de corriger cela car je me rends compte que je ne suis pas la seule à avoir connu cette difficulté cette fois. merci. Marie-Georges

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Marie-Thérèse

      J'ai la même difficulté et je trouve également cela décevant. Ce serait très apprécié si cette situation pouvait être corrigée. Merci à l'avance. Mariette

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • sonia

    je n'ai pas eu le résulta de mon exercice est ce normale

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Lama

    Je n'arrive pas à valider l'exercice sur les dogmes.

    Un grand merci pour cette formation.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Francois

    bonjour, j'aimerai savoir ce qu'on appelle l'infaillibilité du pape est-ce un dogme ou est-ce une reconnaissance faite au pape pour dire les dogmes?
    merci d'avance pour votre réponse

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Gus

      Bonjour, l'infaillibilité du pape est un dogme, établi par le Concile Vatican I (19e siècle). Le pape est infailible seulement quand il parle "ex cathedra" sur sujets de morale ou réligion.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Barbacraie

      A cette époque, certains ont été en désaccord avec l'infaillibilité pontificale ; ce sont les vieux catholiques, qui ont purement et simplement quitté l'Eglise catholique. La confession n'existe plus, etc

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Isabelle

    Je voudrais connaître les bonnes réponses au test, mon total était de 140 (Catherine de Sienne).

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Anne

      Bonjour normalement les bonnes réponses sont écrites en dessous, en petit.
      Moi non plus je n'ai pas vu au début.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • MonAnge

    Bonjour, je ne comprends rien sur les dogmes, d'après ce que j'ai cru comprendre, les dogmes ont été décidés par les hommes, donc finalement vu qu'il y a de très nombreux dogmes, cela viendrait à dire que Jésus ne nous a presque rien appris, seulement, la prière et aimer son prochain , le pardon, pas sûr, car je devrais pardonner à une personne qui m'a fait beaucoup de mal en tant que chrétienne, mais je ne le peux pas car je dis à Dieu "pardonne-moi" et Dieu me pardonne, donc si cette personne ne me demande pas pardon, je ne peux lui pardonner, comme Dieu ne me pardonnera pas si je ne lui demande pas pardon. Est-ce un dogme ou la vérité de Jésus ? - Un prêtre m'a dit que tous mes péchés sont mortels et que j'irai donc en enfer, après ma mort ; est-ce un dogme ou est ce Jésus ? (je lui demandais de me donner un exemple de péché mortel). Merci si un frère ou une autre personne peut me répondre. Je suis allée voir les deux sujets le même jour.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marc

      Bonjour, il y a beaucoup de questions dans votre intervention. Juste quelques éléments de réponse rapide pour le début. Il y a une quarantaine de dogmes, ce sont des énoncés qui disent surtout qui est Dieu et ce qu’il a fait, plutôt que de nous dire ce que nous devons faire. Ils servent à clarifier notre idée sur Dieu et à assurer la cohérence de notre foi. N’ayez pas peur des prêtres qui vous promettent d’aller en enfer, jusqu’à preuve du contraire c’est Dieu et lui seul qui en décidera...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Anne

      Bonjour Monange (quelle chance de parler à mon ange ;-) ) Je crois en un Dieu de Misericorde, c'est à dire de pardon, d'amour. je crois que Dieu en effet préfère quand on ne pèche pas mais rien ne lui fait plus plaisir que nos demandes de pardons. La preuve il laisse 99 brebis pour aller chercher celle qui est un peu perdu. Et il se réjouit bien plus pour cette brebis qui était perdue et qui est retrouvée que pour les 99 qui ne s'étaient pas perdus.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      je me pose la question de ce pardon: j'ai du mal à imaginer qu'un criminel qui demande pardon à Dieu aille au paradis mais je trouve ça super pour lui que le pardon existe. Mais pourquoi Dieu ne peut pas pardonner l'incroyance qui parfois n'est pas une mauvaise volonté mais simplement des fois une erreur d'appréciation, le choix de la mauvaise religion qui pour autant ne lui empêche pas d'avoir un cœur ? c'est un peu surréaliste je trouve

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • mamiejeanne

    Merci bravo les dominicains pour la clarté (et vous êtes de bons comédiens, je veux dire de théâtre, c bien joué et présenté) ; j'amène ma question, merci d'amener un dominicain : pour moi le plus dur dans la foi (dogme) est : je crois en la résurrection de la chair ; je reste sur ce sujet à un niveau immature ou enfantin : quand comment où ? où sont-ils les milliards partis depuis la nuit (ou lumière) des temps ? je choisis de croire, mais cette question me taraude.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Yvette

    En fait, en lisant les commentaires sur le forum, je trouve beaucoup de réponses à mes questions. Je ne suis pas une habituée des forums. Avec toutes mes excuses.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Yvette

    Existe-t-il un site internet où je peux étudier plus en profondeur le sujet des dogmes? Merci de votre réponse.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fr Pierre

      Oui, il existe de plus en plus de site qui en propose comme
      - le Cetad : http://cetad.catholique.fr/cours-en-ligne
      - le Mooc des catéchistes : https://www.paris.catholique.fr/-le-mooc-des-catechistes
      - le Sinod : https://www.sinod.fr/

      Sinon pour les plus ambitieux, une formation universitaire en ligne :
      - Domuni : http://www.domuni.eu/fr

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • grazy

      merci beaucoup fr Pierre ,

      très peu au courant des dogmes , avec votre aide je vais pouvoir m 'éclairer un peu plus .

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Yvette

    J'ai fait beaucoup d'erreurs cette fois-ci dans les exercices sur les dogmes. Que s'est il passé??? Manque de concentration peut être. Il faut que je reprenne ça.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • La luz

    Est ce que quelqu'un peut m'expliquer : Quels sont les dogmes de l'Eglise Catholique svp?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Thomas de Vio

      Bonjour " La luz" les dogmes de l'Eglise Catholique il n'y a pas vraiment de liste officielle mais on peut souligner deux ou trois :
      en 325 : Concile de Nicée I - Fils « vrai Dieu de vrai Dieu, engendré et non créé, consubstantiel au Père ».
      en 381 : Concile de Constantinople I - « Saint-Esprit consubstantiel au Père » - Credo de Nicée-Constantinople.
      en 431 : Concile d'Éphèse - « Marie, Mère de Dieu».
      en 451 : Concile de Chalcédoine - « La double nature de Jésus » c'est-à-dire deux natures en une personne.
      en 1854 : « Immaculée Conception de Marie ». Il signifie que Marie, mère de Jésus de Nazareth, fut conçue sans le péché originel.
      Et enfin en 1950 : « Assomption de Marie », signifie que Marie, est montée au ciel avec son corps. Un des rares dogmes qui n'a aucune base scripturaire bien que partagé (sous le nom de Dormition) par les églises orthodoxes.
      Pour faire simple enfin le plus simple possible un dogme est une vérité de foi, contenue dans la Révélation divine, ou en lien étroit avec celle-ci.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Nathalie

    Peut-on être sauvé si on n'a pas la Foi?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • fr Matthieu

      Tout dépend si on refuse la foi, ou si c'est sincèrement (je n'ose dire "de bonne foi"), qu'on n'a pas la foi. Dans ce dernier cas, le concile Vatican II est porteur d'une belle espérance qui revient à laisser Dieu libre de sauver, au-delà tous les moyens 'usuels' que l'Eglise enseigne avec sagesse et certitude : (Gaudium et Spes, #22) "Certes, pour un chrétien, c’est une nécessité et un devoir de combattre le mal au prix de nombreuses tribulations et de subir la mort. Mais, associé au mystère pascal, devenant conforme au Christ dans la mort, fortifié par l’espérance, il va au-devant de la résurrection. Et cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ, mais bien pour tous les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal."

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Nathalie

      Merci beaucoup pour cette réponse très précise.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      merci je crois avoir posé la même question plus haut, heureuse, je trouve la réponse. J'ai toujours pensé qu'on pouvait ne pas croire en Dieu parce que l'intellect met une barrière, mais qu'au fond de son cœur, on répond à un Dieu qu'on ne peut pas nommer.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Magali

    Un grand merci pour ces enseignements...
    J'attends avec impatience le prochain !!
    Bien à vous

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Gen

    J'aurai juste voulu connaître les bonnes réponses

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • GEN

      Je n'ai pas donné cette réponse; d'ailleurs je n'ai rien formulé encore!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Colonne "dogme" : 1° L'Assomption de la Vierge - 2° Le Christ reviendra dans la gloire - 3°Dieu : 3 Personnes et 1 nature

      Colonne "opinions théologiques": 1° Les animaux ressusciteront - 2° Les enfants morts sans baptême vont aux Limbes - 3° La Vierge est morte - 4° Dieu serait devenu homme même si l'homme n'avait pas péché

      Colonne "pas très catholique" : 1° Dieu a créé le Fils - 2° Le pape ne peut pas faire d'erreurs - 3° Réincarnation après la mort

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Patrick Honoré

    Comment exprimer ce que je pense des dogmes à l'intérieur de l'église catholique ?
    La première des choses qui me vient à l'esprit, Dieu est éternel. L'homme sur terre est de passage et ce passage est d'une durée relativement limité. Il ne permet pas d'approfondir tous les connaissances auxquelles nous sommes affronter. Les dogmes, étudiés par les Péres de l'église catholique font partis des connaissances que j'accepte. Pourtant j'ai du mal à accepter "la résurrection de la chair...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Benoît

    Chers Frères,

    Qu'est ce que l'infaillibilité pontificale ? son fondement ? son domaine ?

    Fraternellement,

    Benoît

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • JeanXXIII

      "Le Pontife romain, lorsqu'il parle ex cathedra, c'est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les moeurs doit être tenue par toute l'Église, jouit, par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les moeurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l'Église."

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Christelle

    Réflexion du jour : une question se pose à moi à la fin des exercices : qu’est-ce qui différencie les opinions théologiques de certaines opinions pas très catholiques ?
    En effet, si l’on affirme « La Vierge est morte », on paraît aller contre le dogme de l’Assomption ? Dogme promulgué par Pie XII en 1950 : « Nous proclamons, déclarons et définissons que c'est un dogme divinement révélé que Marie, l'Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste ». Certes, « La Vierge est morte », c’est une opinion théologique, mais avouez qu’elle n’est pas très catholique, puisqu’elle est contraire au dogme…
    J’ai trouvé très originale l’opinion théologique « Dieu serait devenu homme si l’homme n’avait pas péché. » Cette hypothèse ne porte pas à conséquence, et finalement, on sait bien que Emmanuel, c’est Dieu est avec nous. Alors, il est réjouissant de savoir que quelles que soient les circonstances, Dieu veut être proche de nous…

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Christelle

      Quant à l’affirmation « Le Pape ne peut faire d’erreurs. » placée dans la colonne « Pas très catholique », elle me pose problème car si l’on parle de l'infaillibilité pontificale, on parle bien d’« un dogme selon lequel le pape ne peut se tromper dans son pouvoir ordinaire et extraordinaire lorsqu'il s'exprime ex cathedra en matière de foi et de morale. » Mais était-ce bien sous-entendu ? La phrase n’est pas terminée, donc les circonstances pourraient être extérieures… CQFD ?
      Pour terminer, l’affirmation suivante « Dieu le Père a créé le Fils. », ne m’a pas semblé au début si incroyable que ça, mais il est vrai, après réflexion, que dans le credo, on dit « vrai Dieu issu du vrai Dieu, engendré et non créé, d'une même substance que le Père ». Alors oui, là j’avoue, je me suis complètement trompée en mettant cette phrase dans la colonne « opinion théologique » !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fr C

      Bonjour Christelle! En fait, le Pape a veillé à ne pas trancher la question de la mort de la Vierge Marie. Certaines traditions (surtout dans l'occident) ont dit qu'elle a été assumée au ciel avant sa mort, et d'autres (surtout dans l'orient) ont parlé d'une assumption juste après sa mort. En disant tout simplement, 'à la fin du cours de sa vie terrestre', le Pape évite cette question, pour affirmer simplement qu'elle a été 'élevée en âme et en corps à la gloire céleste'. L'Assomption est un dogme défini, la mort de la Vierge n'est qu'une opinion.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fr C

      Et pour l'infaillibilité du Pape, elle ne s'étend pas à tous les actes du Pape, mais à certains actes limitativement définis. Alors le Pape peut faire des erreurs, et même beaucoup, mais il ne peut pas, selon ce dogme, se tromper dans les rares situations, par exemple, où 'remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine, en matière de foi ou de morale, doit être admise par toute l'Église'.

      Merci d'avoir participé, et bonne continuation!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Val

    j'aimerais savoir pour quelle raison l'assomption de Marie est un dogme ? franchement pour moi ce n'est pas quelque chose à laquelle je crois et qui est vraiment secondaire pour la foi , de même que l'immaculée conception: nos frères protestants ou orthodoxes croient-ils en ces "dogmes"? j'aimerais le savoir, je n'en suis pas si sûre... pourtant ils sont aussi chrétiens que nous!!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • JeanXXIII

      Bonjour Val.
      En admettant que ce soit une opinion théologique, quel est ton avis concernant Marie en fin de vie terrestre ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Val

      pour moi Marie est auprès de Dieu comme nous l'espérons pour tous nos défunts ;

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • smaman

    j'ai beau faire l'exercice n°1,il ne s'enregistre pas et je n'ai pas l'exercice n°2. Je ne comprends pas pourquoi. Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fanfan

    les dogmes sont-ils nécessaires pour croire?
    Pour moi non l'évangile et les paroles du Christ sont largement suffisantes

    N’a-t-il parfois une manipulation théologique pour asservir les fidèles??
    par ex le pape de l'époque avait-il raison lorsqu'il condamnait Copernic qui disait que la terre tournait autour du soleil? Est-il vraiment infaillible,

    cordialement François

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Gisèle

      A mon sens,le message du Christ qui nous demande de nous aimer les uns les autres avec une application pratique en Mat 25 me paraît plus importants que tout dogme ....

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Minnie

      Exactement

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Jean-Baptiste

      Le "symbole de la foi", que nous récitons à la messe et qui contient l'ensemble des principaux dogmes, est une manière synthétique, rationnelle et organisée de dire ce que la Bible dit de manière narrative au travers d'histoires, de poèmes ou de lettres. Il ne s'agit pas de dé-former ou re-formuler les paroles du Christ, mais au contraire de les rendre explicites de manière synthétique. C'est le propre d'un symbole.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • JeanXXIII

      Bonjour François. J'ai répondu à Benoît concernant l'infaillibilité pontificale. Les dogmes sont des éléments de foi que nous partageons avec d'autres et définissent une foi commune avec une communauté de foi. Ils sont ainsi une partie de ce que nous croyons en plus des opinions théologiques que chacun d'entre nous est libre d'avoir.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Val

      je suis tout à fait d'accord ! "tu aimeras le seigneur ton Dieu et ton prochain comme toi-même " tout est dit et tout découle de cette parole,Jésus l'a bien rappelé .

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Jean

    Un dogme que j'ai du mal à admettre est celui de Péché originel.
    Voila un "héritage" qui me semble totalement inacceptable

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • philippe

      cher ami internaute
      Le péché dit originel n'est pas un dogme.
      c'est une construction pure et simple de l'église catholique.
      vous ne trouverez jamais ce terme dans la bible.
      Je peux vous en dire+ une autre foi.
      Philippe-focato33

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Patfaucher

    Toujours intéressant ce parcours Theodom,ah les dogmes...je ne pense pas qu'ils doivent être un frein,il faut savoir en faire bon usage l'important
    Étant l'Amour et notre proximité avec le Christ qui est notre exemple
    Pour ma part très attaché à deus théologiens : Paul Tillich et Thellard de Chardin qui continuent à m'aider
    Patrick Faucher

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Joyeuse

    Si le fait que le Christ est ressuscité est un dogme pourquoi avons nous dans nos église un christ éternellement en croix et pas un Christ ressuscité, lumineux, apportant l'espérance ! Moi qui vit avec un fils malade psychique, avec en plus de multiples problèmes de santé (neuropathie douloureuse entre autre), je sais que le Christ a aussi souffert ! Mais ce dont j'ai besoin de savoir qu'il y a eu Pâques ! Et j'imagine que pour tous ceux qui souffrent de la faim, de la guerre, de maladie, qui fuient leur pays ce doit être un peu pareil....Quand je vais dans une église et que je vois ce Christ en croix, ça me sape juste un peu plus le moral !
    bien cordialement

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marc

      Nous avons besoin des 2, et malheureusement (du moins dans nos régions) les représentations iconographiques sont un peu en déséquilibre (encore que dans les édifices les plus récent on essaie d'y pallier), je vous le concède, mais notre connaissance nous permet d'aller plus loin que les représentations. Montrer le Christ en gloire (pour nous dire, voici ce qui peut vous attendre) est aussi important que de voir le Christ souffrant (Dieu est vraiment descendu dans notre monde et dans notre chair, il sait ce que souffrir veut dire et ne se content pas de rayonner d'en haut).

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Minnie

      Je suis de votre avis.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Minnie

      Je pense que la prépondérance des représentations en croix date du Moyen Âge, ou même avant, en tout cas des périodes où le peuple vivait dans une grande misère
      d.abord sous l’oppression des seigneurs, plus tard des bourgeois,...
      L’église a joué un grand rôle pour empêcher les révoltes et garder le peuple dans la soumission.
      Et le fait de montrer le Christ en croix, était un moyen de leur faire accepter leur condition .
      D.où l’expression : chacun doit porter sa croix.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Minnie

      D’accord avec vous, frère Marc, avec seulement une petite nuance.
      Je pense que La Croix seule suffirait , sans la représentation du Crucifié , qui dans certains cas est du plus mauvais goût et fait peur aux enfants.
      J’ai un jour entendu un non croyant qui se trouvait derrière moi dans une église à une occasion particulière, dire à son voisin, excusez- moi, je rapporte ses paroles : «  c’est quoi ce Macchabee suspendu au plafond? »
      Donc voilà l’image que peut donner notre religion!....

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Thecle

      Digression à partir de La croix, je comprends votre réaction bien légitime. Cadet, Il y a de magnifiques sculptures anciennes du Christ en croix certes, mais avec un visage rayonnant. Il y en a une à Lerins et une autre en Espagne... Et sûrement d'autres. De mémoire, citant Catherine de Sienne ce ne sont pas les clous qui ont fixé le Xt en croix mais l'amour. Eh oui , croix et victoire de la résurrection.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Bulle

    Dans le jeu "glisser-déposer", à la troisième colonne où il fallait mentionner les déclarations à proscrire, j'ai glissé : "Dieu serait devenu homme si l'homme n'avait pas péché". Pourquoi votre proposition apparaît-elle en rouge dans cette colonne ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
    • annethie

      je l'ai noté aussi car dans le Paradis terrestre l'homme voyait Dieu qui se promenait

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Minnie

      Ah bon !...
      Comment pourrions-nous savoir ce qu’était le « paradis terrestre » ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Philippe

    Bonjour, bravo pour vos vidéos et explications claires et attractives, en plus d'instruire sur des choses qu'on croit un peu connaître, mais à tort! Un détail technique: lors de la correction du test sur le sujet des dogmes, je sais quelles réponses j'ai mal placées dans les catégories (en rouge sur la correction post-test) mais j'aurais aimé savoir où elles doivent être placées, de quelle catégorie elles relèvent. Cela m’incite à revoir la deuxième vidéo bien sûr... Mais j'aurais aimé avoir la bonne réponse. Merci en tout cas de la présentation générale du dispositif très bien conçu, en plus des vidéos. Cordialement, Philippe

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
    • ThéoDom

      Rendez-vous dans le forum consacré aux exercices pour cela... C'est nouveau !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • dumoncof

    Ayant assez mal répondu au 1er questionnement, j'ai l'intention de prendre plus de temps à la lecture de livres traitant ce domaine des dogmes. En tout cas merci pour la façon très simple d'expliquer.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • bernard

    Le dogme sur l'infaillibilité Pontificale empêche toute modification sur les dogmes tels qu'ils ont été définis.
    Le dogme sur l'Immaculée Conception devrait être suivi par celui sur Anne sa mère et sur ses ancêtres-femmes. Par ailleurs quelle est l'importance de ce dogme pour notre foi ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour
      Que voyez-vous comme dogme à définir sur Anne et les autres aïeules de la Vierge Marie ? Si le dogme de l'Immaculée Conception a été défini au sujet de Marie, c'est parce que, notamment, il était présent de manière constante dans l'histoire de l'Église, et qu'il avait des fondements dans l'Écriture, c'est à dire des sources et justifications dans la Bible. Il ne me semble pas qu'on puisse dire la même chose d'Anne : elle n'est pas présente dans la Bible, mais seulement dans des Évangiles dits "non canoniques", c'est à dire que les premières communautés chrétiennes ont rejeté ces textes en disant qu'ils n'étaient pas Parole de Dieu. Cela ne veut pas dire que Marie n'a pas eu de parents ou qu'on ne peut pas les vénérer (d'ailleurs on fête bien dans l'année liturgique Ste Anne et St Joachim, les parents de Marie), mais pour une formulation d'un dogme, on va vraiment manquer d'un fondement solide s'il n'y a pas possibilité de se référer à la Bible !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Montfort

    Concernant l'histoire de l’Église, quelles sont les églises chrétiennes issues directement des apôtres ? Ces églises ont-elles elles aussi des dogmes ? Si oui, ont elles des dogmes identiques, différents, complémentaires ? Je vous remercie pour vos lumières chers frères dominicains.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Bettina

    Bonsoir,

    tout d'abord merci pour ces vidéos simples, courts et allant à l'essentiel. J'apprécie beaucoup votre approche.
    J'ai un regret comme d'autres d'ailleurs: une fois les exercices fait ont ne peut plus revenir en arrière pour les relire et regarder à nouveau.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • AudeMdM

      Dans la même catégorie de problèmes techniques, c'est un peu gênant de ne pas pouvoir aller à la ligne dans le forum. Les messages sont du coup très lourds. ^^ je suppose qu'il faut laisser au site le temps de se bonifier (et prier pour qu'un ingénieur informatique passe par là et vienne aider:)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Marie

      Problème technique aussi pour les textes à trois sur mon téléphone (Apple) . Les mots n'apparaissent pas !
      Merci pour tout, les dom's !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • JeanXXIII

      Les textes à trous plutôt Marie ?
      Il est vrai que les fonctionnalités du forum sont très basiques (enfin on peut tout de même modifier un message déjà publié) mais la légèreté est peut-être une condition de fonctionnement ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • alain

    Dieu est il tout puissant ?????
    Le péché originel 'n'est il pas un erreur d'interprétation ???

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour
      La puissance de Dieu est une notion qui vient de la Bible. Que Dieu soit Tout-Puissant est une manière de formuler la différence radicale qui existe entre les créatures et leur Créateur et Sauveur. Dieu seul peut créer et sauver. La Toute-Puissance n'est cependant pas une puissance de dictateur absolu ! La Puissance de Dieu, pour s'exercer, est reliée à son Amour, sa Justice, sa Miséricorde...
      Le "péché originel" n'existe pas en ces termes dans la Bible, mais est l'interprétation chrétienne du fait que l'humanité a besoin de salut : nous sommes tous "solidaires" dans le péché (tous marqués de ce péché) pour pouvoir tous être sauvés par le Christ. Il est vrai que c'est surtout les Églises d'Occident (Égl. Catholique et Égl. issues de la Réforme) qui ont, à la suite de Saint Augustin, beaucoup développé ce concept. Les Églises d'Orient (le monde orthodoxe) y insistent beaucoup moins. C'est donc certes à l'origine une "interprétation" comme vous dites, mais tellement permanente dans la tradition de l'Église qu'elles considérée comme une doctrine faisant partie du dogme qui se développe de manière organique à partir de la révélation.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • neness

    Dans le texte "à trous" je pensais que les successeurs des apôtres étaient les papes. Ne dit-on pas que l'apôtre Pierre a été le premier "pape"? Bien sûrs, les évêques sont aussi des successeurs...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • MARIE

      oui le pape est le successeurs des apôtres

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Albert

      Le pape actuel François est le successeur de Pierre en ligne directe, comme Benoit XVI et Jean Paul II et tous les autres papes auparavant en qualité de évêque de Rome et chef de l'Eglise. Les évêques sont les successeurs des apôtres autant que membres du collège épiscopale dont la tête est Pierre (= actuellement François.)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Colette

    les dogmes de l'eglise permettent d 'approfondir la comprehension des textes de l'évangile où les chrétiens puisent leur foi ! Donc c'est nécessaire de lire de relire , d'écouter de reécouter les paroles d'évangile et les homelies !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • jeanne marie

    A propos de la Vierge. Comment savons-nous qu'elle est morte?

    L'asomption est un dogme récent, sur quoi se base-t-il?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Albert

      Un dogme n'est pas seulement un point de départ mais aussi un point d'arrivée. Le magistère de l'Eglise se base sur les saintes écritures et aussi sur la tradition de l'Eglise (pères de l'Eglise....jusqu'à nos jours). Comme dit bien la video du dogme, la revelation de Jesus Crist est donné en totalité avec sa mort et sa réssurection dans les évangiles, mais son dévéloppement est toujours possible ; c'est le rôle de la Tradition, (théologiens, exegetes, etc.).
      Le peuple de Dieu (l'Eglise) a toujours cru que Marie, mère de Jésus, dés par son rôle dans le rédemption de l'humanite ne pouvait pas connaitre la corruption, donc ne pouvait pas mourir. Les orientaux parleront de dormition, nous en Occident l'appelons Assomption. Le pape Pie XII, qui a déclaré le dogme de l'Assomption a ratifié la foi de l'Eglise qui croyait depuis des siècles dans l'assomption/dormition de Marie.
      Même chose avec le dogme de l'Immaculé Conception. Ces dogmes sont très unis.
      Bien à toi Jeanne Marie

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • rose

      Le dogme ne porte pas sur la mort de Marie mais sur l'Assomption .Là on trouvera un débat de théologiens à savoir si Marie est morte ( théorie de Saint Thomas ) ou si elle s'est endormie , on parle de la dormition , (idée défendue par Saint Bonaventure) ..le dogme lui dit simplement que la Vierge Marie est montée au ciel sans passé par la casse dégradation du corps , elle est déjà ressuscitée avec son corps ...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • anne marie

    "croire" à un dogme je le compare à apprendre à nager ou faire du vélo ..au début il faut être trés encadré sécurisé sinon ..on coule,on tombe mais..une fois l'apprentissage terminé on nage..roule seul souverain de notre savoir pas n'importe lequel puisqu'il nous vient de Dieu à travers ou par d'autres croyants(vecteurs ) ce n'est pas un savoir mais le Savoir .pour le faire vraiment notre ,à nous de le remettre en question à nous ,de nager en prise de risques..(il y a même des jours ou l'on voudrait "tout foutre en l'air" tellement on a mal à notre amour) il faut se risquer pour mieux se retrouver mais on ne risque que si l'on nage bien!!! sinon ..noyade ! le doute fait partie de notre foi et heureusement sinon nous serions de superbes intégristes !!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Isabelle

      Certains marchent dans les eaux profondes, à défaut de marcher sur les eaux, parce qu'il ne savent pas nager ou ne peuvent pas ou plus nager à la surface ou entre deux eaux... Comment respirent-ils? c'est parfois un grand Mystère...

      Oui, on a le droit de douter, et même peut-être parfois le devoir de douter...
      Le problème de l'intégrisme, me semble-t-il, c'est de vouloir imposer à tout le monde des dogmes comme étant des vérités indiscutables, voire la Vérité toute entière...
      Autrement dit : attention à ne pas prendre des vessies pour des lanternes!...
      La première des vérités, à mon avis, c'est que chacun est libre de croire ou pas en un dogme... avec toutes les conséquences que ça peut avoir...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Ludivinelegal

    J'ai besoin de savoir pourquoi la bible dénonce que prier "les statues..." est un péché d'idolatrie alors que nos églises en sont remplis? Avons-nous vraiment besoin de représentation réduite dans le bois ou la pierre pour rejoindre Dieu? Pourquoi faisons nous payer differents services dans nos églises, les offrandes ne suffisent-elles pas?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • AudeMdM

      Sans être spécialiste, il me semble que l’idolâtrie est de croire qu'une statue ou une source ou un grigri... est un dieu ou un esprit avec une présence matérielle. Alors qu'un chrétien priant devant une statue de Marie ne confondra pas la statue avec la Vierge elle-même. Nos églises sont remplies d'oeuvres d'art que nous ont légués les croyants du passé. En avons nous besoin? certains sont plus visuels et donc oui, d'autres seront auditifs et seront soutenus par les chants, certains ont besoin de bouger et se retrouveront dans les pèlerinages... Dernière question sur le coût, non les offrandes ne suffisent pas toujours, rien que le prix d'une photocopieuse suffisamment solide pour une paroisse et la quantité de papier utilisé est déjà impressionnant et ce n'est qu'un exemple de coût de la vie de l'Eglise auquel on ne pense pas forcément. Par contre la plupart des prêtres sont compréhensifs et s'adaptent à ceux qui ont peu de moyens.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Bonjour Ludivinelegal,

      Voici un article qui j'en suis sûre vous intéressera. Une phrase parle au coeur : « Quiconque vénère une image, vénère en elle la réalité qui y est représentée ». Pour moi, les images, les statues sont des portes sur le Ciel, des antennes WiFi sans perte de signal vers l'Au-delà !

      https://questions.aleteia.org/articles/143/est-il-legitime-de-prier-devant-des-statues-alors-que-la-bible-semble-linterdire/

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Si vous vous posez la question suivante : "Quête du dimanche, Denier de l'Eglise, Don pour une messe, Legs, mais où vont les dons ?" Lisez cette réponse écrite par l'équipe d'Open Bible (ndml.fr/open-bible). Fort informatif, vous verrez ! :)

      Hé bien, les quêtes faites durant la messe du dimanche et tous les dons que vous pouvez faire aux prêtres que ce soit pour faire dire une messe, pour l'animation d'un mariage ou d'un baptême sont en fait pour sa paroisse. Hé oui, ça sert à couvrir les dépenses, comme par exemple le chauffage, le fleurissement, les différentes activités qui peuvent s'y vivre, le personnel de la paroisse qui est parfois embauché pour l'entretien, le secrétariat, la trésorerie, etc. Alors c'est vrai que certains dimanche, la quête peut être réservée à un emploi différent, comme un partage avec d'autres églises en difficultés ou des œuvres caritatives. Comme ça se faisait du temps de Paul finalement. Mais en règle générale, quand cette quête n'est pas pour la paroisse, le prêtre le mentionne lors de la messe.

      Tout au long de l'année maintenant vous pouvez faire un don à ce qu'on appelle le denier de l'Eglise. En général, dans vos églises, vous avez une enveloppe à disposition ou vous pouvez aussi faire un don en ligne. Hé bien ces dons servent aux besoins de votre diocèse et cela est tout particulièrement utilisé pour donner un revenu mensuel aux prêtres ainsi qu'aux salariés du diocèse parce qu'ils ont besoin comme vous et moi de ce qu'il faut pour vivre. Chaque diocèse organise donc sa propre collecte et invite tous les catholiques à participer ainsi à la vie de l'Eglise. Maintenant si une personne lègue un bien à l'Eglise. Hé bien cela servira aux grands projets du diocèse !

      Alors vous l'avez compris notre participation financière est importante pour faire vivre l'Eglise. Surtout qu'en France par exemple, l’État ne donne aucune subvention à l'Eglise, comme ça peut se vivre dans d'autres pays. L’Église ne vit donc que par nos dons ! Elle a besoin de nous pour annoncer l’Évangile !

      Voilà, vous saurez maintenant que quand vous donnez à la quête du dimanche ou que vous faites un don aux prêtres ou autre vous faites vivre votre paroisse et quand vous donnez au denier de l'Eglise ou léguez un don à l'Eglise, vous faites vivre votre diocèse et vos prêtres !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Steverdl

    J ai écoutée un video sur la définition du dogme c est je crois en dieu croire en son fils .croire a l esprit saint que nous somme l église. Un dogme pour moi c est une foi en développement

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Steverdl

    Je suis un petit nouveau.et canadien

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Yves

      Alors bienvenue à notre cousin d'Amérique

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • catherine

    J'aimerais vraiment avoir savoir quelles ont été mes erreurs dans les exercices et avoir les bonnes réponses. cela me semble indispensable pour "avancer".
    Est-ce possible ?
    merci pour ces modules bien faits et fort intéressants.
    belle journée.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.