La Morale

Certains pensent que la morale chrétienne devrait évoluer, d'autres qu'elle donne des repères stables auxquels il ne faut pas toucher. Venez discuter de tout cela... sans tabou !

  • joseph

    Frère en christ j'arrive pas a comprendre pourquoi dit ton que personne ne connais le royaume de Dieu même Dieu lui même

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Cécile

    Je n'arrive pas à écouter la première partie des 7 dons de l'Esprit. Existe-t-il une manière d'y accéder. J'ai essayé par YouTube... mais rien...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • limage

    IL y a un gros problème de deliquescence parmis la jeunesse et les moins jeunes; si il n'en demeure pas moins que mai 68 a apporté des idées de fausse liberté malgré son côté positif pour ceux qui subissaient des parents autoritaires et incompréhensifs, il n'en demeure pas moins que trop de jeunes ou plus âgés qui n'avaient pas un sens moral solide ou qui n'ont pas suivi farouchement leur religion et sa pratique, se sont laissé glisser petit à petit vers beaucoup d'addictions (cigarette, alcool, drogue, sexe, jeux....)qui les ont déresponsabilisés et ont empéché une sérieuse formation civique et spirituelle chez les enfants et jeunes: ce qui se conclu maintenant par un sens civique quasi inexistant, un manque spirituel nécessaire à l'épanouissement des enfants.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Gaby

    Bonsoir
    Je voudrais avoir une idée sur la présence de l'esprit saint en soi, personnellement si je peut découvrir que l'esprit saint est en moi ou alors à travers les actes et les œuvres de l'esprit saint qui se réalisent en moi que mon entourage découvrira la présence de l'esprit saint en moi?
    Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • regine

      bonjour, voila une bonne question...comment savoir si c'est bien l'Esprit saint qui nous inspire.
      L'Esprit parle comme Jésus parlait, il ne s'oppose pas non plus à ce que les Pères et la tradition de l'Eglise nous confirme car Il les a inspirés, surtout il nous donne la joie au fond du coeur. La joie est un critère de la présence de Dieu en nous. L'Esprit nous éclaire, on comprend mieux les Ecritures (cf Jésus expliquant les Ecritures aux disciples d'Emmaüs) on voit mieux (cf St Paul sur le chemin de Damas qui voyait que c'était Jésus qu'il persécutait), mais on a toujours besoin d'un guide spirituel pour nous confirmer les choses que nous pourrions ainsi voir. Le diable peut nous tromper, lui dont on dit qu'il est ange de lumière et singe de Dieu, il imite de façon trompeuse les meilleurs....

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • lesousprieurestlemeilleur

    merci pour cette super vidéo!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • ben

    la morale a pour but de nous donner des points de repère, elle éclaire notre agir , elle peut nous guider dans une prise de décision, la morale ne revêt pas nécessairement une portée jugeante mais nous permet de nous décentrer de nos réactions parfois un peu trop émotionnelles.pour moi, la morale est utile car elle me donne a prendre en compte d'autres avis que les miens, même si parfois elle me parait utilisée a des fins enfermantes dans des positions sans compromis. sans la morale, la société serait menacée dans son respect des libertés individuelles .cela peut paraitre paradoxal?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Paul

    Très bonne vidéo. Merci !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marie

    La Morale est necaissaire dans la vie, ca nous aide a rester humain envers chacun.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • M.Yassine

    Bonjour,
    La morale kantienne est-elle compatible avec le christianisme? Si elle ne l'est pas, sur quels points sont-ils en conflit?
    Merci, et bon Carême

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
  • Sacristain

    Bonjour,
    L'avis d'un "religieux" l'emporte-t-il sur celui d'un "laïc" sous prétexte qu'il à donné sa vie (terrestre dans un premier temps) au Christ ? Je veux dire par là qu'en cas de divergence d'opinion sur un sujet, le religieux peut-il se retrancher systématiquement derrière "sa foi" en occultant le bienfondé de l'opinion de l'autre (le laïc)... Cela n'est-il pas tout simplement un péché d'orgueil ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Marie-Augustin OP

      Bonjour

      Vous posez en fait la question du "bien fondé" de l'opinion en théologie. Déjà, ce qui est chouette, c'est de reconnaître qu'il y a de la place pour de l'opinion en théologie. Elle laisse un espace au doute, au débat et à la divergence d'opinions, en restant dans les limites du dogme. Le dogme donne des limites, entre ce qui est catholique et ce qui ne l'est plus, mais il faut chercher à la formuler, à le reformuler, à l'expliciter en fonction des cultures, du temps et du lieu : la théologie fait cela, nous sommes tous des chercheurs. Mais pour pouvoir chercher, il faut s'alimenter à la source : Dieu lui-même (avec une vie spirituelle, comme tout baptisé) et les médiations du savoir, car la théologie est une discipline scientifique, qui a sa place à l'Université. En cela, elle n'est pas qu'une matière d'opinion. Il y a des critères, des règles. Par exemple, connaître comment la tradition a évolué et s'est développée sur tel ou tel point de foi, avec quels contre-arguments des hérésies ont été contrées, tout cela est important pour que la théologie ne soit pas que matière d'opinion.
      La contribution de ce site est d'éclairer justement les énoncés du dogme par une démarche théologique que chacun puisse recevoir à son niveau. Cela ne supprime par les questionnements que chacun peut porter, y compris les frères dominicains qui sont ici !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Vincent

    Pourquoi tout mon être crie, exige-t-il la loi du talion, une forme de justice (alors que je me sais pécheur, c'est dingue)? Est-ce que cela vient de ma nature ou d'un de ses accident, ou est-ce seulement une conséquence du péché originel ? Car enfin, j'ai normalement été lavé de tout ça à mon baptême et pourtant je suis blessé lorsque je subit un mal de la part d'autrui alors que je voudrai aimer quand même. Or le fait même d'être blessé m'indique de facto un point d'orgueil en moi, que je ne suis pas complètement dans le don et tout amour. Mais ces qualité n'appartiennent-elles pas qu'à Dieu ? Donc on peut conclure qu'humainement il est impossible de pardonner, pourquoi alors Jésus nous le demande-t-il ? Et si la grâce du pardon ne vient que de Lui, pourquoi en est-il avare ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Ictus

      Vous ne savez pas ce que vous demandez. Dieu sait ce qui est bon pour vous. Acceptez de prendre chaque jour ce que Dieu veut vous offrir, c'est le bon chemin. Votre désir d'avoir plus est une prière qui sera exaucée le moment venu...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Recevoir le sacrement de réconciliation serait pour vous d'une grande aide. Le Seigneur vous bénisse !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Vincent

      ... pas très réactifs les dominicains sur ce forum...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Poupok

      Oublier le mal que l'on nous a fait ce n'est pas un vrai pardon à mon sens, cependant ne pas poser un voile dessus pour l'oublier, mais prendre véritablement conscience de ce mal et décider de prendre sur nous et de pardonner malgré tout à la personne qui nous a offensé, là il y a un vrai pardon parce que là c'est une véritable conversion que nous faisons dans la mesure où l'on fait le choix de renoncer à cette part d’orgueil qui est en effet en nous depuis le péché originel, mais dans différentes mesures par la suite en fonction de nos histoires respectives et de l'attention que nous avons portée à cultiver la vertu pour ne pas la laisser faire obstacle à la grâce qui ne demande qu'à nous habiter.
      Suivre le Christ c'est se convertir et poser des actes de renoncement, et pour cela il faut bien que nous ayons des choses auxquelles renoncer, n'est-ce pas ? Comme notre orgueil :)
      Alors évidement cela ne se fait pas tout seul, et il ne faut pas oublier les armes dont nous disposons pour nous aider à nous convertir (conversion qui n'a pas lieu qu'une fois, si non c'est pas drôle !) : la prière, l'eucharistie, la confession, la Parole de Dieu...

      PS : Si Dieu était avare de la grâce du pardon, il n'aurait pas voulu disposer de ministres (nos chers prêtres) capables de l'accorder à tout moment, dès que ne nous en avons besoin pour reprendre la route ;)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • liline

      Je ne sais pas, mais d'après ce que j'ai compris de ce que m'ont enseigné les prêtres, et les religieux, il y a une différence entre le sentiment et l'acte posé. On peut très bien avec un sentiment de haine et décider de le transformer en prière quand il vient. Alors, tu n'as pas pêché mais tu as posé un acte de vertu. Pardonner, je crois que ça veut dire, décider qu'on ne va pas se venger et non pas tout à coup adorer la personne qui nous colle une baffe, ça me semble aller contre la nature. Je sais pas si ça t'aide mais moi ça m'a permis de sortir de la culpabilité à bien des moments.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    Il est bcp d'exemples de ça : on peut être chrétien mais si l'on est pharisien, la foi est lettre morte puisqu'on porte des jugements. Exemple du Carême : rien ne sert de manger du poisson pour faire acte de modestie si on le paye plus cher que la viande ou si on gaspille, ou si on ne partage pas . Qu'en pensez-vous ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    Concernant la morale et les dogmes je remarque qu'autant les dogmes ne peuvent changer mais la morale elle évolue. Preuve : depuis Vatican II, l'Eglise tolère les mariages entre baptisés et non baptisés, même Jean-Paul II qui pourtant n'adhérait pas à des choses comme la contraception a reconnu que même un non baptisé pouvait épouser un(e) croyant(e) s'il était bien disposé. La morale est passé avant la lettre, et comme dit la Bible que serait la lettre sans l'esprit ? je parle souvent du mariage car la famille est la première communauté chrétienne. On pourrait penser que la foi du conjoint est primordiale (donc la religion primordiale sur tout le reste) mais les dispositions morales sont plus importantes. Les valeurs chrétiennes et la morale pèsent lourd sur la balance et chacun peut se reconnaître enfant de Dieu s'il les respecte. Donc preuve que la morale est primordiale mais prend d'autres dimensions : exemple : l'homosexualité, farouchement condamné dans l'A.T (arrêtez-moi si je me trompe) n'est pas vu comme le moyen de remplir pleinement sa vocation de baptisé et de couple mais on ne condamne pas cette forme d'amour, on tâche d'accompagner cette situation particulière qui fait souffrir. Donc la morale évolue mais elle tend vers la Vérité présente en chaque être humain.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Béné

    Par rapport au gâteau au fruits rouges mangé un vendredi de carême : je pense qu'effectivement le plus important est la charité envers la personne qui nous reçoit et veut nous faire plaisir ( cf première lettre de Saint Paul aux Corinthiens chapitre 13 verset 13)
    Et cela est très certainement plus " moral" que de dire " non je ne mange pas de gâteau car on est vendredi de carême (" Et toi quand tu jeûnes ..... etc etc... Mt6,17-18 )

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • liline

      En même temps, vivre en vérité, et dire que ce jour est important comme jour de jeûne, c'est aussi une manière de témoigner de notre amour du christ, de notre charité... je me dis des fois que si j'étais une personne qui ne connait pas le christ, j'aimerais que quelqu'un me fasse connaître l'église. J'aime beaucoup cette vidéo et je ne la contredis pas, mais je me pose quand même des questions, ça doit être une question de feeling et puisse l'esprit nous inspirer la volonté de Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Lily

    La morale c'est l'éthique : faire le bien.suivre les dix paroles.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Jean-Marc

      Vaste débat philosophique que votre définition. Même si j'aime bien

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Matice

    AIMES et fais ce que tu veux, non ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Matice

    Frère Jacques-Benoit Rauscher votre humour est vraiment plaisant! merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Colibri

    Bonjour, j'ai manqué la session de la semaine passée sur la Morale, comment puis-je repartir en arrière ? Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frGregoireLhb

      Bonjour Colibiri : pas de problème, vidéo et quizz restent en ligne même après que la semaine est passée. Il suffit d'aller sur la page d'accueil du site, de cliquer sur l'onglet "saison en cours", de descendre un peu plus bas sur la page : "vidéo 3, quelle place donner à la morale ?" cliquer sur le bouton "découvrir" et découvrez video et exercices. Bonne découverte ! fr. Grégoire

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Ti Bou

    Comment faire comprendre à qqu que je ne juge pas la personne qd je condamne un acte. À mon amie adultère après presque 30 ans de mariage et 6 enfants, comment dire qu'on peut avoir plein de raisons de faire qqc et n'avoir pourtant pas raison de le faire ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Jean-Marc

      En effet il ne s'agit pas de condamner la personne. Qui sommes nous pour le faire?
      Pourquoi l'adultaire est il un péché capital?
      A mon avis, c'est peut être que le préjudice majeur d'un péché capital, incomparable aux autres maux, sera subit plus par la personne qui commet ce péché.
      Nul ne cherche le mal pour soi-même!
      Si on l'aide à comprendre le mal qui en découle pour elle même, avec l'aide de Dieu, la personne pourra revenir sur la bonne route.
      Le jugement n'appartient qu'à Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Xphoros

      Petite précision : l'adultère est un péché grave (à des degrés divers), mais pas capital. Les péchés dits capitaux ne sont pas des actes mauvais que l'on commet, tel que l'adultère sous une forme ou sous une autre. Ce sont plutôt des inclinations, des tendances mauvaises (telles que la luxure ou l'envie) qui conduisent à commettre les actes concrets de péché (ils sont en quelque sorte à la "tête", à l'origine des péchés).

      Pour la question de Ti Bou, il n'y a pas de réponse simple, et j'avoue que je ne suis pas le mieux armé pour ça ! Je pense qu'il faut déjà partir de là où se trouve la personne : croyante/pas croyante/entre les deux ? Suivant les cas, l'enseignement de l'Église passera plus ou moins facilement, ou pas du tout... Une voie possible : qu'est-ce que je ferais dans la même situation ? Quelle serait ma vision des choses à la lumière de ma foi ? Qu'est-ce qui me ferait obstacle ? Ou au contraire m'éclairerait ?
      Mais avant tout, vous pouvez prier pour la personne : ça ne coûte rien et ça fait beaucoup !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Marie Ange

      Il est toujours délicat de remettre en cause les choix de ses proches ; il me semble que la façon la plus juste n'est pas de pointer ce qui est mauvais, mais de faire poser des mots à la personne qui se laisse tenter sur ce qui la pousse à agir ainsi. Non pas des raisons qui lui permettraient de se justifier, mais la source de ce désir mauvais.

      Lorsqu'on est emmené par le courant de la tentation, on perd de vue ce qui est essentiel, on devient sourd à sa propre conscience. Il est bon d'avoir une personne qui nous rappelle à l'ordre, qui fait écho à cette petite voix intérieure qu'on (ou plutôt que le malin) essaie d'étouffer : poser des questions est une bonne méthode pour amener une réflexion.

      Et effectivement, prier pour cette personne : qu'elle trouve la force de repousser la tentation et de se recentrer sur son couple ; prier aussi si elle trébuche pour qu'elle accueille la Miséricorde infinie du Seigneur qui la relèvera et lui dira : "Va et ne pèche plus !"

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Vincent-cinquante-neuf

    J'ai l'impression que les messages s'empilent sans être rangés par thèmes (mais je ne veux faire la "morale" à personne).
    Cette session sur la morale est intéressante.

    J'ose exprimer un point de vue "complémentaire" :
    Au dessus de toutes les règles, morales ou dogmatiques, il y a la demande (qui est aussi une nécessité), d'aimer son prochain comme soi-même.
    A ce devoir d'aimer s'oppose la dureté des faux moralisateurs (ceux qui ont condamné Jésus, par exemple). Ou ce fameux "vieil homme", dont on parle de temps à autre.

    Le diable lui-même n'est-il pas le pire de tous les faux moralisateurs ?
    Car "statutairement", il connait parfaitement la frontière entre le bien et le mal (tout doute là-dessus diviserait sa maison).
    Depuis la fin des années 40, beaucoup de psychologues ont étudié en sociologie la "pensée de groupe" et ce qui peut en résulter, en bien comme en mal.

    Seul devoir d'aimer ... Acte individuel et fondement spirituel de toute action.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • grazy

    Bon appétit Frère Jacques benoit , mais avant tout un grand merci à vous tous, qui œuvraient avec la grâce du saint esprit à nous donner matière à réfléchir et approfondir notre foi .

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • catherpilar

      bon .... mais alors ! j'le mange ? ou j'le mange pas ce gâteau aux fruits rouges ;-) !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Matice

      je le partage avec d'autres en leur parlant de tout cela !!!!!!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Jean-Marc

      Vous faites le carême par devoir ou par besoin? ;-)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Marie Ange

      Par amour ! :)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Vediane

      Par amour

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Vediane

      Par amour pour essayer de mon mieux de me recentrer sur Dieu. Ces petits ou gros efforts que je fais
      Je les fais pour me rendre plus ouverte plus disponible afin que Dieu puisse trouver un peu plus de place dans mon cœur dans ma vie

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Aggy

    Merci à nos frères dominicains pour cette belle initiative qui permet à certains d'entre nous d'apprendre et à d'autres de ré-apprendre et de réviser les bases de notre enseignement catholique.
    Comme Brid et Kod, je me suis faire avoir par le chronomètre pour l'exercice 1. Je prenais mon temps pour répondre et finalement n'ai rien fait et ai obtenu un joli zéro alors que je connaissais la réponse.
    Comme c'est la première fois qu'on nous donne un exercice chronométré, je suggère que la prochaine fois, on soit prévenu par une bande avant le début de l'exercice.
    Encore une fois bravo à nos frères et à tous ceux qui partagent leurs idées sur ce blog.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Christelle

    Exercice à trous du 22 janvier

    Dans son grand texte sur la morale, l'encyclique Veritatis Splendor (1993), Saint Jean-Paul II indique que la racine de la morale chrétienne est d'abord de suivre le Christ. En effet, Lui seul sait ce qui est bon pour l'homme. En ce sens, les commandements nous disent quoi faire pour cela.

    Mais Dieu nous offre aussi la grâce du St Esprit. Ainsi, Dieu nous donne la force de vivre ses commandements. Respecter les commandements est donc nécessaire mais pas suffisant pour répondre à l'appel que nous recevons tous : devenir un saint(e).

    Cependant, dans des cas graves, les commandements et les règles morales sont nécessaires pour nous diriger sur le bon chemin. Mais il ne faut pas oublier non plus que, dans les cas particuliers les principes généraux peuvent être difficiles à appliquer tels quels. Il faut donc réfléchir, avec l'aide de l'Eglise, sur la manière de vivre ces règles pour suivre le Christ.

    C'est en particulier ce qu'indique le Pape François dans son texte Amoris Laetitia (2016): "les normes générales présentent un bien qu'on ne doit jamais ignorer ni négliger, mais dans leur formulation, elles ne peuvent pas embrasser dans l'absolu toutes les situations particulières" (§304). Il ne s'agit donc pas de jeter les commandements et les règles morales, mais de les mettre à leur juste place.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • marie

    est ce que la morale chrétienne peut s'appliquer a toutes les religions ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • MARIE

      oui

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Une réponse de nos Frères dominicains serait très intéressante...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frGregoireLhb

      On pourrait reformuler ainsi : la morale chrétienne est-elle universelle ? Y a-t-il une morale ou plusieurs ? est-ce que le chrétien agit comme un musulman ou un athée vertueux ou bien son agir a-t-il une spécificité ? Est-ce qu'un non chrétien peut accomplir le bien ? Ce sont des débats de théologie morale fondamentale ! Ce qu'il faut tenir en même temps c'est 1/ la vocation universelle à la sainteté en Jésus et par Lui : tout homme, quelle que soit sa culture ou sa religion est appelé à l'amour. 2/ Tout homme "de bonne volonté" comme le dit Vatican II est capable, même s'il n'a pas la foi en Jésus Christ, d'aimer. 3/ la spécificité et la singularité de la révélation chrétienne : ce que Jésus enseigne et ce qu'il nous permet de faire en Lui, par sa grâce. On peut dire que la morale chrétienne peut s'appliquer à tous, puisque ses enseignements sont rationnels (quelqu'un qui use droitement de sa raison reconnaît que le meurtre de l'innocent est un mal et que le partage avec celui qui a faim est un bien). Mais on peut dire aussi que le chrétien a cette spécificité : sa vie morale est informée de l'intérieur par la grâce de Dieu, as liberté est mise en mouvement par Dieu : il est en train de devenir un autre Christ, de laisser Christ vivre et aimer en lui et par lui. Un chrétien qui partage son pain avec celui qui a faim n'est pas différent du bouddhiste qui fait la même chose. Mais il agit librement et consciemment sous l'action de la grâce de Dieu en lui.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Merci Frère Grégoire Laurent, votre réponse est vraiment très belle.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Matice

      selon moi OUI , car aimer est universel

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • marie

    est ce que la morale chrétienne peut s'appliquer toutes les religions

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Claire

    Pour le.vendredi saint je vous remercie d avoir abordé le sujet
    Ce n est pas evident

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Christelle

    Oui, en deux mots, pour nous chrétiens la morale, c’est la loi de l'amour incluant évidemment les 10 commandements...

    « Car la Loi se trouve accomplie tout entière par l’obéissance à cette seule parole :Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
    Galates 5:14 BDS

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Christelle

      L'amour est la vraie "morale" du christianisme qui s'oppose à l'égoïsme.

      Benoît XVI

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Barbacraie

    Nos gouvernants refusent à tout prix la notion de morale, mais chassez la et elle revient au galop. exemple : la morale républicaine ( qui est souvent, mais pas toujours, une contre-morale )

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Eric

      Bonjour,

      sauf qu'il n'y a pas de "morale républicaine". Le système républicain est un système de gouvernance politique, il s’appuie, surtout depuis la Révolution, uniquement sur le législatif, qui n'est pas la morale. Contrairement aux Chrétiens, qui reconnaissent dans le bien commun le "droit naturel", autrement dit, un droit qui doit orienter, inspirer, le droit législatif. Nous devons, comme St Augustin, considérer 2 grands Livres guidant notre enseignement : la Bible, et la Nature créée par Dieu. Ainsi, la morale, s'inspire des enseignements que nous tirons de l'étude de ces 2 "livres".

      Rien à voir avec un système politique, qui lui change en fonction des époques et des intérêts. C'est, entre autre, pour cela que le mariage homo, la PMA ou la GPA, peuvent pour un système politique devenir licite, là où pour un Chrétien c'est impossible pour les siècles des siècles. La politique et la justice sont amorales (et pas immorales...), définitivement, les Chrétiens eux fondent leur vie sur une morale tiré de leur enseignement.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • brig

    Quand on parle de faire évoluer la morale chrétienne, c'est assez souvent pour se libérer des règles qui encombrent : pourquoi se marier, religieusement ou simplement civilement, pourquoi ne pas avorter librement quand bon nous semble, pourquoi ne pas divorcer, pourquoi ne pas se remarier religieusement après un divorce ou ne pas se marier avec un divorcé. Pourquoi s'interdire de communier dans ces derniers cas. Pourquoi tout ce qui est permis par le droit et les libertés républicaines ne peut-il être intégré par la morale chrétienne ? ces questions, mes enfants me les posent, pour eux la morale chrétienne est rétrograde, inadaptée au monde moderne... le droit et les libertés républicaines ne sont-ils pas le nouveau veau d'or ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Isabelle

      Je ne pense pas que le droit et les libertés républicaines soient un nouveau veau d’or. Car ce qui est permis n’est pas pour autant « obligatoire ». A chacun d’être responsable de ses actes! N’est-ce pas plutôt la morale chrétienne qui pourrait être un veau d’or pour ceux qui ne « jurent » que par elle et voudraient l’imposer à tous avec toutes ses règles à suivre? Une loi « républicaine permissive » n’est-elle pas finalement plus miséricordieuse qu’une loi chrétienne qui interdit? En cela, n’a-t-elle pas quelque chose de « divinement chrétien » ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • fleur-de-vanille

      je ne sais plus qui disait (pas forcément un penseur chrétien mais il avait raison) que ce ne sont pas les actes qui sont parfaits mais les intentions seules. Dieu connaît ces intentions j'en suis sûre. Il nous jugera là-dessus.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • brig

    Je ne savais pas qu'on était chronométrée, j'aime bien prendre le temps de lire et relire pour trouver la réponse qui me paraît la meilleure.
    Si on rate le concours de vitesse, on peut peut-être revenir réfléchir sans idée de concours...
    Je n'ai pas réussi à revenir sur les questions que j'avais ratées...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Kod

      ceci m'est aussi arrivé et j'ai perdu la note. Que faire dans ce cas pour une fausse manoeuvre?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Joseph

    La morale varie avec la société et ses mœurs, car morale vient de mœurs. Les chrétiens vivent dans une société particulière et suivent l'évolution des mœurs qui s'affinent et deviennent de plus en plus transparentes avec l'évolution de la conscience humaine.
    On peut citer Pascal " La vraie morale se moque de la morale et bien sûr, Saint Augustin qui dit : " aime et fais ce que tu veux". Encore faut-il comprendre ce que c'est aimer !

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • MarieBZH

      Certes ; et je dirais : "encore faut-il bien comprendre le "fais ce que tu veux" de cette formule de St Augustin ! Je crois qu'en creusant un peu ce "aime et fais ce que tu veux", on pourrait ouvrir un débat sur la notion de liberté. Mais peut-être cette notion sera-t-elle bientôt au programme sur TheoDom ?!
      Pour ma part, je dirais que suivre la morale chrétienne, vivre cette morale, revient à "se mouvoir librement dans un cadre donné" (attention, formule qui vient de moi et n'engage que moi !). Des cadres, il en faut, indépendamment de toute question religieuse, sans quoi toute vie sociale, communautaire, deviendrait invivable. Mais de fait, il y a ensuite à prendre en compte chaque cas, chaque situation. Intelligence, bon sens, mais comme le disait la vidéo : la charité. le Christ lui-même ne l'a que trop dit : "est-il permis de faire le bien ou le mal le jour du sabbat" ? Ou encore : "n'avez-vous pas lu ce que fit David, un jour où lui et ses compagnons avaient faim ?"... Là où par contre ce principe de charité peut être à double tranchant, c'est lorsqu'à travers un acte de charité nous nous recherchons nous-mêmes. Autrement dit sur la base de l'exemple du gâteau proposé un vendredi de carême : est-ce que je l'accepte avant tout parce que la personne qui m'invite me l'a préparé pour me faire plaisir, auquel cas je lui ferais peine en refusant. Donc je fais passer l'acte charitable avant la "loi". Ou est-ce que je l'accepte parce qu'il faut bien lui faire plaisir... mais en fait au fond de moi j'en meurs d'envie et j'en profite pour me servir, i.e assouvir surtout, en fait, ma gourmandise insatiable ?! Là, seule notre conscience peut nous dire, en vérité, dans quel but, réel, nous agissons !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • colette

    la video explique bien l'histoire du vendredi saint ou l on sert quelque chose que l on
    avait pas prévu, de la viande lorsque j 'ai été invitée et je n 'ai pas osée refuser, une
    religieuse m 'a expliquée la même chose que ce que le frére explique dans la video.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Matice

      oui d'autant que certains, comme moi, préfère tellement le poisson...que cette "règle" alimentaire dite catholique est très dépassée à une époque où nous sommes de plus en plus nombreux à refuser la consommation de viande de toute façon

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Fille du bon Dieu

    Merci pour cette vidéo, même si il est vrai que le débat n'est pas fini mais j'ai retenu que le plus important dans la morale est de regarder à Dieu afin qu'il nous inspire la bonne attitude ou la juste réponse à un acte ou question posée.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Kod

      La meilleure réponse te sera dictée par ta conscience sous la pulsion de l'Esprit Saint. Toujours demander que l'Esprit nous guide!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Aimée

    Génial les explications sur ce thème nous libère des dogmes de notre église. On est plus détendu et moins coincé.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Coline

    J'abordais ce thème avec appréhension... mais l'humour avec lequel il est traité m'a agréablement surprise, et je suis heureuse de constater que je ne m'éloigne pas trop
    de l'essentiel en matière de morale.
    Coline.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • catherine

    humour: super la fin de la vidéo avec la degustation de la tarte!!!

    theo dom c'est super, un bon condensé clair court , de quoi aller plus loin ensuite
    merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • flore

    Bonjour à chacun d'entre-vous,

    Bravo pour cette initiative, parler de la morale de nos jours, c'est une prouesse, voir un suicide si l'on en croit ce que l'on voit et vit au quotidien dans nos écoles, nos cités etc...
    lA MORALE, c'était la première chose que nous apprenions lorsque nous étions enfants
    En classe elle était de rigueur, à la maison elle était enseignée dès le berceau et cela valait mieux que 1000 coups de Martinet (vous savez ce petit objet, en bois nanti de lacets de cuir qui servait à nous fouetter les jambes lorsque nous avions failli aux règles élémentaires.!!!) Mettre en pratique cette discipline à chaque instant de nos existences, nous permettait de grandir dans la paix et dans l'amour du prochain.
    Alors faute de cet enseignement, un livre ne traitant que de ce sujet, sous des formes humoristiques est actuellement à l'édition et sera mis dans les bacs, probablement au printemps prochain. Je l'ai écrit afin, enfin je l'espère, que ceux qui auront la joie de le lire pourront permettre à leur entourage de faire une vraie crise de conscience, en partageant... et enfin redéfinir les vraies valeurs de notre bonne vielle morale..

    Je souhaite à chaque jeune de prendre conscience que trop de liberté, nuit à sa propre liberté, alors votre prochain livre de chevet, à côté de la bible, sera ce petit outil qui vous permettra, j'en reste persuadée, de revoir vos copies.

    En union de prière pour que vive la morale.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Mjose

    Serait-il possible de revoir le quiz et de façon lisible ?
    J'en profite pour remercier sincèrement les DOMINICAINS de cette super initiative!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Zaza

    Ce n est pas la morale qui doit evoluer sous entendu "se relacher" mais nous qui devons remettre sans cesse l ouvrage sur le metier en s adaptant aux situation quotidiennes comme le demontre tres bien le frere dans discutatio
    J ai 60 ans et je trouve qu avec l age les tentations sont moins grandes et qu il est plus facile de "coller plus pres a la morale"
    Mais le christ sait nos faiblesses et c est ca qui fait la difference peut etre avec les non chretiens
    J oserai dire qu il est notre bouee pour nous maintenir toujours la tete hors de l eau et puis n oublions pas notre cher ange gardien
    Certains sourient en me lisant si si mais n allez pas le vexer c est vraiment notre meilleur allie
    Bon courage
    elisabeth

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Jeannette

    Merci, j'ai trouvé éclairant vos différentes réflexions, cela aide à aller plus loin. Pour moi c'est important.
    Les jeux sont intéressants, il faut être attentif.
    La morale c'est notre façon de vivre ce qu'on croit; Dieu nous suggère de toujours aller plus loin, de ne pas s'arrêter trop vite. Il faut y mettre du sien.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • flo

    Bravo merci enfin l'esprit saint souffle sur le web j'ai adoré la question de morale sur le gateau!!! aux fruits rouges
    nous y sommes au coeur de jesus christ
    st augustin disait " aimes et fais ce que tu veux
    merci mon dieu

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • KIM

    Puis-je voir les réponses justes ? la correction en fait
    La cotation est sur combien au total des 3 semaines ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Bulle

    La question de la morale n’est-elle pas liée à celle de la Justice ? Je me souviens qu’il y a quelques dizaines d’années, on mettait en prison une mère de famille (trop pauvre) qui volait à l’étalage pour nourrir ses enfants. Plus tard, le Code Pénal a reconnu officiellement la jurisprudence sur l’état de nécessité qui, en cas de danger actuel ou imminent, peut reconnaître une légitimité au vol dans ce cas précis. La justice reconnaît quelque part qu’il s’agit d’un geste d’amour qui est prioritaire sur la morale. De nos jours Dieu merci, la société civile (ou religieuse) a mis en place de nombreux garde-fous (les associations) pour compenser l’absence de morale inhérente à des lois iniques à cet égard : comme celle qui condamne et peut emprisonner des personnes qui viennent en aide à des réfugiés en grand danger.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • MIR

    Bonjour,
    Votre site est super !par contre je n'ai pas trouvé les réponses au qu'il et comme j'ai eu zéro ! !!!! J'aimerais bien les trouver !
    Merci et encore bravo ! Mir

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Marie-JO

    Je pense qu'au dessus de la morale, il y a toujours la liberté de l'homme et que celle-ci est première. C'est à chacun de " former sa conscience" le mieux possible pour ajuster chaque comportement le plus justement possible pour suivre Jésus sur le chemin de la sainteté. Cette sainteté dépend de nous mais surtout de Dieu, elle est un DON que nous avons à recevoir.
    La question du bien et du mal chez les jeunes est d'une grande actualité. Il est vraiment urgent que tous les "éducateurs" de l'enfance puisse les aider à trouver le vrai chemin, celui du respect, du partage, de la remise en question et de l'acceptation des limites....

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • MonAnge

    Bonjour, beaucoup de commentaires et réponses n'ont rien à voir avec la morale ; ce sujet est intéressant mais trop court ; Quand une personne fait la morale à une autre, cela équivaut à un jugement, Or Jésus n'a pas jugé ; il nous dit ce que l'on doit faire, comment vivre ... et c'est à nous de le suivre ou non, et nous dit ce qu'il peut arriver à quiconque ne le suit pas ou surtout REFUSE de le suivre (aucun n'a péché plus que l'autre, mais..... convertissez-vous).

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • martine

    se culpabiliser pour avoir manger un morceau de gâteau offert , jour de carême!! La personne qui invitait n'était peut être pas chrétienne???? Et l'instant du partage devait être heureux....
    La morale de cette histoire..C'est qu'un sourire et un geste d'Amour vaut mieux qu'une grosse culpabilisation.
    Le Seigneur sait qui on est, et il vaut manger une part de gâteau que de maudire notre voisine, ou de la laisser seule même un jour de carême.. Moralité : .Lui seul peut nous juger.
    udp
    merci frère Jacques Benoit...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • PierreM

      Je suis d'accord mais on pourrait aussi voir l'opportunite pour un temoignage. Sans manger le gateau expliquer le careme et pourquoi nous essayons de jeuner. Je sais que c'est facile de proposer des choses de loin mais nous sommes aussi appeles a temoigner sans heurter!

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Detty

    C'est vrai que le cas du gâteau n'est pas trop grave en soi. Mais si on veut aller plus loin ,ne serait-ce pas trahir une promesse faite à Dieu, plus qu'une règle moelle ? Non ? Si on tient compte de l'idée de sacrifice durant le carême. Je me trompe ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Detchen

    Bonjour,
    Je n'ai pas eu le temps de répondre à la 3 question, et n'ai pas vu la réponse, c'était quoi svp ?
    Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Shensa

    J'ai quelques difficultés avec conseiller ou diriger, fondamental ou...mais pas suffisant. Il y a l'espace pour le libre arbitre ou quoi d'autre?Shensa

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • MaxMum

      Diriger : c'est pointer dans une direction, c'est précis.
      Conseiller : c'est vague, vaste, mouvant, imprécis.
      Bonne journée

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • FloMM

    J'ai quand même du mal à savoir s'il faut ou pas manger le gâteau aux fruits rouges le vendredi de carême, enfin, s'il faut le manger en ayant bonne conscience ou pas !
    La vidéo semble dire que oui,
    Elle dit plutôt que chacun a son libre arbitre, avec comme objectif la recherche de l'objectif de la sainteté.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      La disputatio n'est pas là pour donner une réponse qui serait bonne ou mauvaise... Précisément, les deux options peuvent être valables et c'est le genre de cas où il peut y avoir débat. C'est la raison pour laquelle on a choisi un exemple pas grave (comme manger le fameux gâteau)...

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Detchen

      Bonjour,
      Franchement, j'avoue devant mes frères et soeurs que Carême c'est carême, mais à cause de mon ttt chimiot de fond, je ne peux jeûner qu'à midi.

      Donc pour le gâteau, à midi je dis "Merci ma chérie mes yeux et mon nez s'en rejouissent, sans attachement" et chose offrerte m'appartenant alors, je l'offre à la/au voisin.e qui ne pratique pas le carême. Le matin et le soir il sera, un jour de carême, mon seul plat de resistance pour supporte les médicaments.

      Merci Seigeur d'avoir permis cette diversité culturelle et religieuse ;)) et des aménagements de circonstances c'est l'attitude d'accompagnement de Jésus dans sa passions les jours de carême qui compte, le chemin du carême pas une règle qui n'a outils pas à comprendre et réaliser profondément ce temps qui nous est donné.

      Suis-je à côté de la plaque ? Et pouvez vous préciser en quoi dogmatiquement ou et théologiquement svp ?

      Merci

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Mo

      Tu as vu ???Le frère l'a mangé ....

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • rachel

      Pour cet exemple, il vaut mieux manger un gâteau fait avec amour afin de ne pas blesser la maîtresse de maison (charité) plutôt que de se tenir à un principe disciplinaire que l'on s'impose à soi-même (excepté un plat de viande le vendredi saint).

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • marieclaire

      maintenant on sait quoi te donner au carême, en te prenant par le pêcher de gourmandise soit la chantilly de théobul ou la tarte de teodom j'aime tes exemple pour nous faire comprendre la moral

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mamone

    Dans le cas du gâteau aux fruits rouges, le refus de l'invité peut être une forme de témoignage montrant que le carême est important pour certains chrétiens. Ce le me fait penser à un enfant qui disait"en somme, le carême ,c'est un ramadan pas obligatoire!''Mais je suis d accord avec le fait de considérer la personne et notre relation à elle avant l'observance d un principe.
    ,

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fleur-de-vanille

    je ne sais pas ce que vous en pensez mais je suis assez d'accord que la morale est fait pour nous aider mais pas que dans le champ religieux. Qui à l'heure actuelle peut se faire embaucher quelque part, vivre et avoir des relations avec autrui s'il n'a aucune morale ? en revanche la morale a varié au cours des siècles. Un exemple : St-Paul dans sa lettre aux Corinthiens interdit les mariages avec des personnes non croyantes ou d'autres communautés religieuses, aujourd'hui l'Eglise est plus souple. Autre exemple : c'était péché d'être homosexuel il y a 2000 ans, aujourd'hui on y voit plus une situation particulière à laquelle apporter l'aide de la Parole, l'Eglise y voit de l'amour même si cet amour ne rentre pas dans le cadre qu'on peut donner au mariage. Le suicide était un péché condamnable aujourd'hui on se dit que c'était la conséquence d'une souffrance trop dure à supporter pour qu'on puisse la condamner. Les gens du Moyen-Age s'arracheraient les cheveux de voir qu'il y a aujourd'hui plus de conseils que d'interdits. L'homme est toujours face à sa responsabilité mais plus épaulé, plus aidé. La morale est ce qui a le plus bougé au cours des siècles. Qu'en pensez-vous ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Jean-Marc

      "Seul Dieu est immuable" écrivait Saint Augustin.
      La justice est une définition sociale qui évolue par rapport aux nouvelles situations.
      Jésus, dans le discours sur la montagne, nous engage à réfléchir dans l'amour plus fort que n'importe quelle règle; aller au delà!
      Qu'est ce que la morale?
      Pour ma part je ne suis pas sûr de le savoir.
      Ce que je crois c'est qu'en respectant la justice et convaincu de l'inspiration de Dieu, en agissant avec amour je pourrais avoir une certaine éthique qui servira à mon prochain et me conservera une certaine sérénité.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Isabelle

      Est-ce la morale qui a bougé, bouge, ou l’idée que l’on s’en fait qui fait bouger les règles de la morale?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Detty

      C'est intéressant ce que vous dites. Il y a un enfant justement qui m'a demandé si l'homosexualité était un péché. Je n'ai pas voulu répondre tout de suite pour ne pas donner l'impression de juger. Merci vous me donner une piste pour mieux aborder la question avec lui

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Mia

      Qu'est-ce que la morale ? Qu'est-ce que la loi morale ?Une obligation ? Un devoir ? Si ce devait être un devoir où serait l'amour alors ? Si ce devait être un sacrifice ( comme de ne pas manger de gâteau aux fruits rouges un vendredi de carême), où serait l'amour alors ? Tout ce que nous faisons pour mettre nos pas dans celui de notre guide , le Christ , ne devons-nous pas le faire avec la même attention, la même mansuétude que celui qui chemine à côté de nous ? Le serviteur, nous dit la Bible, ne saurait être plus grand que le maître. La loi morale nous est-il dit dans les commentaires de ce jour, doit être mise à sa juste place. Mais quelle est sa jute place ? Pouvons-nous dire que les lois ne peuvant dans leur généralité englober l'ensemble des situations dans une société, nous sommes appelés à faire prévaloir notre sens critique, notre sens du discernement, sous la mouvance de l'esprit saint ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • MonAnge

      Bonjour fleur-de-vanille ; je pense que ce n'est pas l'homosexualité qui est péché car quand une personne se sait homosexuelle, elle ne l'a pas choisi, ce qui est péché, dans le sens indiqué par St Paul, ce sont les actes sexuels entre personnes du même sexe ; à son époque, un pédéraste était un homme d'âge mur qui couchait avec un jeune homme.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Mimosane

    Quand il y'a à l'amour...la morale se construit dans la conscience. Cette conscience qui nous différencie des autres etres vivant!
    Mais la morale nous donne à souffrir quand elle devient tragédie ...dans certains choix par exemple ! Nous devons prendre position , nous sommes obligés de choisir!
    Morale et conscience? Ont-elles un lien possible sans souffrance ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • debay

    Un des points où les catholiques ont le plus de difficulté avec l'Eglise institutionnelle est
    celui de la morale sexuelle.
    Je veux croire que vous l'aborderez en toute liberté!
    L'histoire du gâteau, c'est un peu cucu!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Jean-Marc

      Pourriez vous développer, svp?
      De quelles difficultés parlez vous?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • frère Jacques-Benoît

      Oui on abordera bientôt la morale sexuelle et pas de manière cucu (si j'ose dire compte tenu du sujet !). Le gâteau c'est un exemple justement pas trop polémique... à vous d'en tirer les conséquences d'en d'autres domaines

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • marieclaire

      c'est un de nos sujet de conversation bientôt cela t'aidera peut être pour théodom

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Hub

    La Morale et l’humour font vraiment bon ménage.Je suis persuadé que Dieu est amour mais aussi humour.Vous en apportez la preuve par vos petites vidéos si drôles été même temps si pertinentes.Merci!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Bricate

    Je me suis trompée dans le quizz avec la lecture du texte sous les images . Puis je refaire le quizz ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • CCIL

      Bonjour!l'important je pense que ce n'est pas de réussir le quizz du premier coup mais c'est surtout de faire le point pour avoir les idées plus claires et remettre en place chaque chose avec sa valeur propre..Qu'en pensez-vous , chers "moniteurs" dominicains?CCIL(ceci dit, j'aimerais parfois refaire le quizz pour voir si j'ai progressé!)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Isabelle

    Ah! La morale... Y’a qu’ ça de vrai! C’est renversant!
    Pas mauvais le gâteau aux fruits rouges. Mais j’aime bien le chocolat aussi...
    Morale de la loi, morale des vertus... l’essentiel reste de faire boire les ânes. Et le premier âne qui a soif c’est moi-même...
    Et puis l’âne, il aime bien aussi manger un peu de foin. Pas que des carottes.(Rien à voir avec la marmotte qui plie le chocolat dans le papier d’aluminium?!... Pas si sûr...).
    La « morale » de cette histoire c’est que l’âne reste « bête à manger du foin »... parce que c’est sa nature!

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • françoise

    Pas le temps de faire le premier test le résultat zéro = frustrant !!!!
    Ferons mieux la prochaine fois ??? vous et moi !
    Merci d'avance. FL

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Babeth

    Ces petites vidéos super bien faites et agréables à regarder (bravo aux realisateurs) nous ouvrent l esprit et nous interrogent utilement sur nos
    pratiques

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Chalem

    Est ce que l'Église Catholique accepte d'autre religions, comme le buddhiste
    par exemple, nous avons des groupes de gens de différentes religions qui
    prient pour des malades, pour moi il n'y a qu'un seul Dieu, qu'on lui donne
    un autre nom dans une autre religion pour moi c'est toujours Dieu, Buddha
    n'est pas Dieu mais un sain homme, on le prie comme nous prions nos propres
    saints, ma copine a demandé une prière pour son mari qui est très malade, elle
    a peur de ces différents religion qui prient pour son mari, Est ce que l'église
    devient un peu plus ouverte sur ce sujet.
    Merci.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Christelle

      Bonjour Chalem,

      Même si chaque religion a ses propres convictions et ses propres croyances, le dialogue interreligieux initié par les Catholiques depuis plus de 30 ans témoigne d’une profonde ouverture d’esprit envers les membres des autres traditions religieuses. Qui dit « dialogue interreligieux » dit dialogue entre croyants et non entre religions.

      En 1986, à Assise, notre Pape Jean-Paul II a réuni 130 responsables religieux venus du monde entier pour prier pour la paix (32 délégations chrétiennes, 28 représentants de religions et sagesses non chrétiennes, juifs, bouddhistes, musulmans, hindous, religions traditionnelles d’Amérique et d’Afrique, shintoïstes, sikhs, jaïns et zoroastriens). Conformément à son souhait, « des prières séparées, dans des lieux différents » ont été organisées, permettant à chaque groupe de « s’exprimer dans son propre rite traditionnel ».

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      En septembre 2017, le pape François a participé à la 30e édition des rencontres internationales pour la paix organisée par la communauté de Sant’Egidio, dans « l’esprit d’Assise ». Vous remarquerez donc que ce merveilleux élan de fraternité se perpétue.

      Pour répondre aux craintes de votre amie vis-à-vis « des différentes religions qui prient pour son mari », je pense sincèrement que Saint Jean-Paul II lui dirait : « N’ayez pas peur ! » En effet, dans son allocution à la Curie romaine, après la Journée de prière à Assise, le Pape Jean-Paul II a souligné une fois de plus la présence universelle de l'Esprit Saint, en affirmant que "chaque prière authentique est suscitée par l'Esprit Saint qui est mystérieusement présent dans le coeur de chaque personne humaine", qu'elle soit chrétienne ou non.

      Que le Seigneur bénisse votre amie et son mari, qu’il leur apporte la paix !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Christelle

      Références :

      La première rencontre dAssise cinq questions ( la-croix.com )

      https://www.la-croix.com/Religion/Monde/La-premiere-rencontre-dAssise-cinq-questions-2016-09-19-1200790061

      Dialogue et annonce : des repères pour le dialogue interreligieux ( croire.la-croix.com )

      http://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Dialogue-interreligieux/Dialogue-et-annonce-des-reperes-pour-le-dialogue-interreligieux

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Jean-Marc

      Chalem

      Qu'est ce qui fait peur à votre copine dans les différentes religions?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Isabelle

    Bonsoir,
    Pourquoi trouvons-Nous, dans notre société, la « morale » si malmenée? La morale est-elle individuelle et personnelle, liée à l’evolution de nos valeurs, du progrès.
    A vous lire avec espérance, une découverte ce jour!
    Isabelle.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • fanfan

    C'est quoi la morale? Le Christ dans l'évangile ne fait pas de morale il ne condamne pas?
    sauf peut-être les riches et les pharisiens.
    François

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Sissi

      Bonjour,
      La morale c'est la loi de la nature c'est à dire celle qui trouve son origine dans la Création par Dieu de la Terre, de l'Univers, des êtres vivants et de ce qui n'est pas vivant. Dieu a donc établi une loi naturelle morale: la complémentarité homme femme par exemple, l'obligation pour l'homme de respecter la Nature qui nous a été rappelée par le pape François. ETC... Je voudrais aussi ajouter que Jésus ne condamne pas les riches, ni les pharisiens en tant que tels. Pour les riches il suffit de prendre l'exemple de Zachée qui reste un riche heureux après avoir rencontré Jésus. C'est juste un riche qui s'aperçois que cela n'a pas de sens de tout garder pour lui et qui, suite à la conversion de son regard grâce au Christ, se met à partager son bien autour de lui. Pour les pharisiens, Jésus ne les condamne pas eux, il condamne leur façon dogmatique de pratiquer sans incarner leur vie spirituelle. Il leur reproche d'être esclaves de la loi au lieu de se servir de la loi pour aller plus loin. Il y a une grande différence entre les actes posés et la personne elle-même c'est d'ailleurs ce qui explique que la miséricorde divine soit si large: Dieu nous aime tous malgré nos actes, et nos choix, il se tient prêt à nous visiter mais il nous laisse la liberté de l'accueillir ou non.
      Bonne journée

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • bruyère

      pour moi qui suis si néophyte, la morale n'est ce pas suivre ce que Jésus enseignait par Ses Paraboles?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Lavieestuncadeau

    Bonjour, je vous écris parce que je ne sais pas à qui écrire d'autre. La soeur de mon mari et son époux sont en grosse grosse crise de couple. Ils ont trois enfants. Il envisagent la séparation après 10 ans de mariage. Ils sont clairement en miettes tous les deux et souffrent énormément. Ça me bouffe, ça me ronge, ça me fait tellement mal pour eux. Ils se sont mariés à l'Eglise mais n'ont pas la foi... Ils ne veulent pas en entendre parler, ma belle-soeur est très fâchée contre tout ce qui touche à Dieu... Pourtant il me semble évident que Lui seul peut les sauver. Comment est-ce que je peux les aider ? Je prie beaucoup pour eux. La situation devient critique et on a tous très peur pour eux...

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • AudeMdM

      Bonsoir,
      Tout d'abord continuer à prier, même s'ils ne croient pas, savoir que quelqu'un se soucie et pense à eux, doit aider. Et Dieu agira dans le secret s'il le faut.
      S'ils n'ont pas la foi, ils risquent de ne pas être à l'aise dans des propositions de l'Eglise axées pour des croyants. Par contre vous pouvez peut-être trouver dans votre paroisse des personnes qui sauront vous donner des pistes laïques, comme votre prêtre ou les équipes de préparations de mariage qui accueillent un public varié et seront plus au fait des propositions pour les couples dans votre région. Il y a aussi l'association "Vivre et Aimer" qui proposent des sessions pour les couples croyants ou non et j'ai vu sur leur site qu'ils ont une petite soeur "retrouvailles" pour les couples en crise.
      Penser aussi à demander l'aide pour vos propres souffrances afin d'avoir la force de continuer à les aider.
      J'espère que ça ira, je ne sais pas quoi rajouter d'autre.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Cymas

      Vous pourriez aussi leur proposer l'aide des Equipes Notre-Dame (END)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Fr MM

      Bonsoir. Si la situation est aussi grave que vous le dites, Il faut d'abord éteindre le feu: peut-être qu'une séparation provisoire permettrait de désamorcer, sinon de tempérer la situation: avec le recul on réfléchit mieux. Tous les deux doivent vouloir sauver ce mariage, retrouver le sens de leur vie commune et de leur engagement, sinon peu de chances de traverser cette crise une bonne fois pour toute. Comme la foi semble un sujet délicat, une thérapie de couple hors contexte religieux serait alors à envisager...
      De votre côté, encouragez le dialogue, ne prenez pas parti. Vous pouvez aussi décharger le coupe des enfants pour une soirée, ou un weekend afin de leur favoriser un bon temps en couple. Continuez à priez et dans la foi, déposez cette famille, leurs difficultés dans les mains du Seigneur par l'intercession de Louis & Zélie Martin et de la sainte famille.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Lavieestuncadeau

      Merci pour vos mots et pour votre temps. Je vais essayer tout ce que vous proposez. J'ai cependant peur qu'ils soient fermés à tout ce qui n'est pas scientifique et terre à terre, donc aux cessions, aux associations et à toute aide extérieure. Mais je vais m'y pencher sérieusement, il y a tout à gagner. Merci encore !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Lavieestuncadeau

      Merci pour votre réponse. Nous sommes en Suisse malheureusement. Je vais chercher si je trouve ce genre d'aide dans notre région.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Lavieestuncadeau

      Merci Fr MM. Très bonnes idées. Je n'avais pas pensé à Louis et Zélie pourtant je les connais bien et les aime beaucoup beaucoup. J'ai tenté le dialogue auprès de ma belle-soeur en douceur mais elle m'a ignorée. Je n'ose pas insister. Je vais prier pour eux et leurs enfants. Merci !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Sissi

      La communauté du chemin neuf a en son sein dans plusieurs villes de France des conseillers conjugaux laïques. Cela peut aider.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • JeanXXIII

      La CCN propose aussi des sessions CANA pour des couples (parfois avec enfants).

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • elisabeth

    Bonjour, concernant la Morale, je pense que l'on ne doit pas revenir sur les enseignements de nos Pères, des Saints et des Docteurs de l'Eglise. Nous sommes dans le monde, mais nous n'appartenons pas à ce Monde. On est ici pour l'évangéliser. Pour que tous, connaissent le Christ et puissent un jour venir à la Demeure du Père.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Hermine

      D'accord avec vous. J'ajouterais que Jésus a bien dit qu'il n'était pas venu abolir la loi mais l'accomplir. La morale construit, libère. Ok pour discerner mais cela doit être l'exception. Il ne faut pas d'excès dans les deux sens et à notre époque le problème n'est pas de s'affranchir de la morale mais plutôt de la respecter. J'ai été très touchée par le témoignage d'une collègue juive pratiquante racontant comment suivre rigoureusement le sabbat apportait à elle et sa famille une grande progression spirituelle ainsi qu'un équilibre de vie... de même le carême nous est donné pour se rapprocher de Dieu, ce n'est pas un principe légaliste fait par des gens bornés.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Coco

    Comment croire aux bienfaits de la prière? Si Dieu est omniprésent Il dirige tout ,n'évite ni les tremblements de terre ni les guerres ni les souffrances À quoi sert de prier?alors on tourne le problème en demandant la force d accepter. ...ça encore le peut il?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Fred

      Question intéressante car souvent opposée. Un ami me demandait 'Dieu, pour quoi faire?' Peut être peut on se poser la question dans l'autre sens: constatant notre misère persistante, la prière serait une recherche, un effort pour ne pas se résigner.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Pilou

      Oui la prières est une demande, une demande pour nous aider faire quelque chose, à porter quelque chose une épreuve par exemple quelque chose de trop lourd. Un meuble on ne peu le déplacer seul, il nous faut un tiers, par la prières, nous obtenons cette aide, cette personne, Dieu.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Cecile

      La prière n est pas forcément une demande.
      Je prie le plus souvent pour remercier

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Sissi

      Dieu nous a créés libres dans un monde libre. C'est à dire que pas plus qu'il ne maîtrise nos choix, il ne maîtrise pas la météo, ni les choix des méchants ou des bons, des grands ou des petits. Mais ce qui est sûr c'est que Dieu se tient à nos côtés et qu'il n'attend qu'une seule chose: qu'on lui donne l'occasion de déverser son Amour sur nous et sur notre entourage.
      Avoir la foi ce n'est pas croire que Dieu est un magicien et que rien ne peut nous arriver, mais c'est croire que dans les épreuves de la vie, Dieu est à mes côtés et qu'il ne me laissera jamais au fond du trou. C'est croire que Dieu m'aime trop pour cela car, moi j'ai du prix à ses yeux, mais vous aussi et ça ça nous dépasse. Notre vie à chacun est précieuse à ses yeux. Vous êtes infiniment aimé de Dieu. Il vous porte dans les épreuves et vous éclaire dans vos décisions et votre discernement pour rebondir, à condition de poser le choix de se laisser regarder par son regard miséricordieux.
      Jésus n'a jamais dit que le suivre c'était facile, il dit juste que c'est pour construire un Royaume d'Amour, ça ne se fait pas sans heurts justement parce que l'homme est libre d'accepter ou de refuser de contribuer à cette oeuvre de résurrection.
      Avoir la Foi c'est reconnaître que je suis une créature de Dieu, que Dieu m'aime et qu'il a un plan d'Amour sur moi qu'il me propose de suivre tout au long de ma vie. C'est ensuite à moi de décider librement si j'en fait partie ou non.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Flode pacé

    Pourquoi est-ce qu'il faut suivre la morale si Dieu nous a rendu parfait dans le christ ?

    Je sais qu'il est écrit que Dieu nous a rendu parfait (je crois que ça doit être dans les épitres catholiques). Je crois que c'est philippien 3.15-16 Nous tous qui sommes parfaits, ayons cette même pensée et si vous êtes en quelques point d'un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. Seulement au point ou nous en sommes parvenus marchons d'un même pas.

    A moins que parfait veut dire autre chose que parfait ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Dauphin

      Si nous étions parfait cela se saurait, non ?
      La conduite de vie est importante aussi tant dans la vie spirituelle que matérielle, ne croyez vous pas ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Montfort

      Nous sommes saints parce que nous sommes le peuple que Dieu a lui même choisi et qu'il demeure parmi nous. Il est fidèle. Mais la sainteté individuelle est intrinsèquement liée à la sainteté collective du Peuple de Dieu qui est en cours. Nous formons un seul corps : le corps du Christ. Et ce corps n'est pas encore réconcilié c'est le moins qu'on puisse dire quand on regarde l'état de l'unité des catholiques dans le monde et plus encore l'état de l'unité des chrétiens juste à notre échelle française.
      Nous sommes dans une perfection en marche en quelque sorte qui n'est pas encore parvenue à sa plénitude. Voilà ce que je crois.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Cecile

      Nous ne sommes pas parfait.
      Pensez à l écharde que le
      Pere a mis dans notre chair pour nous rappeler ce que nous sommes. Des pêcheurs !!! D'ailleurs Jésus est venu pour les pêcheurs

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Lavieestuncadeau

    La souffrance ! Moi qui suis allée plusieurs fois en pèlerinage à Lisieux quand j'étais enfant j'ai été marquée par là souffrance de Ste Thérèse qui l'accueillait, l'aimait de tout son coeur et l'offrait à Dieu comme le plus beau des cadeaux, comme si pour Dieu c'était quelque chose de bien de souffrir. Elle ne se plaignait jamais, elle a souffert toute sa vie et a offert toutes ses souffrances comme sacrifices à Dieu. J'ai certainement mal compris mais j'aimerais savoir ce que vous en pensez vous et ce qu'il faut faire de nos souffrances. Est-ce que Dieu les aime ? J'ai tendance à demander à Dieu dans mes prières de bien me les éviter et j'ai peur de souffrir, pas seulement physiquement. On peut aussi se poser la question là de la confiance totale en Dieu et d'oser le sincère "que ta volonté soit faite" qui a moi me fait encore peur.

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
    • Montfort

      La souffrance c'est ce que nous humains, nous partageons tous. Qui ne souffre pas ?
      Puisqu'elle existe dans nos vies deux attitudes s'offrent à nous : la combattre pour qu'elle disparaisse, l'accepter puisqu'elle nous colle aux basques et tenter d'en faire quelque chose de bon pour Dieu, pour nous, pour les autres.
      C'est ainsi que la souffrance peut cesser d'être un obstacle à la vie !

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Cecile

      Pour moi la souffrance est une grâce. Un moyen de servir mon Père en lui offrant mes souffrances. Lui en fera ce que bon lui semble pour aider mes frères et sœurs. Car lui sait de quoi ils ont besoin avant qu'ils ne le demande

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Viny

    Le Pardon (sans mettre en discussion la confession)
    A mon sens les hommes ne sont pas autoriser au pardon car pour pardonner il faut juger et cette tache est confié a Dieu et non aux hommes. Les Hommes peuvent comprendre et accepter mais pas pardonner. L'unique cas à mon sens dans le quel un Homme peut pardonner un autre homme est si ce dernier le demande car dans ce cas Dieu à parle et pardonné cet homme dans sa conscience.

    Vous en pensez quoi?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
    • le moine ho

      pierre demande combien de fois faut il pardonner et dans la prière modelé nous sommes invités a pardonner aux autre comme Dieu nous pardonne

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Viny

      pour pardonner il faut ou pas que la personne fautive le demande?
      Pouvons nous pardonner quelqu’un que ne demande pas pardon?
      Avec cette action nous nous remplaçons ou pas a Dieu?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • le moine ho

      pardonne leur car ils savent pas ce qu'ils font ...de Jésus sur la croix et personne demande pardon a ce moment la

      pour remplacer Dieu c'est pas le problème ...dans la prière modèle on nous demande de pardonner comme Dieu

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Montfort

      Bonsoir Viny,

      Je vous propose de remplacer le terme pardon par le mot réconciliation dans votre contribution. N'a-t-elle pas un nouvel éclairage ?

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Dauphin

      Ne savez vous donc pas pardonnez les personnes qui vous ont fait du mal ?
      N'attendez donc pas une demande. C'est votre générosité du cœur qui vous permet de pardonner. Faites le, vous serez surpris du résultat.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Regarder

      Sur la Croix, quand Jésus a demandé à son Père de pardonner à ceux qui l'ont crucifié, ces derniers n'avaient rien demandé.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Cecile

      Bien sûr nous devons pardonner même à celui qui ne le demande pas. Simplement pour être dans la paix.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Viny

    La priere

    A mon sens la prière doit être en geste d'altruisme et non d’égoïsme, il faut prier pour les autres et non par soi même.
    Vous en pensez quoi ?

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    Commentaire modifié
    • le moine ho

      Jésus prie pour lui la nuit de sa mort et jacques dit de demander de la sagesse pour soi ... entre autre

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Claireline

      Bonjour, je pense que la prière doit être pour soi et pour les autres. La prière est un dialogue. Demander pour soi c'est se reconnaître redevable de Dieu, lui dire nous même "merci", lui rendre hommage pour ce qu'il est, le reconnaître comme une Personne à part entière. Jésus a plusieurs fois parlé à son Père, prié son Père pour lui, parce qu'intimement lié à lui.
      Parler de quelqu'un (ici de Dieu) sans lui avoir soi même parler serait-il juste? Ne serait-ce pas faire des cancans, parler de ce que l'on ne connait pas finalement? Prier pour un ami, une personne: est la présenter à Dieu. Pour pouvoir présenter une requête il faut d'abord savoir ce que Dieu accepte d'entendre.
      Un constat: J'ai du mal à prier pour moi. J'aimerai que d'autres prient à mes intentions...parce que je n'ai pas assez confiance en moi mais aussi en Dieu lui même. Mais en fait par cette humilité qui cache de la honte mal placée= du mauvais amour propre, je le considère plus juge de mes intentions que Père à ce moment là.
      De vous écrire tout cela aujourd'hui m'ouvre les yeux. OUI je dois demander pour moi en confiance et demander pour les autres tout autant sans crainte du jugement.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • le moine ho

      en fait Dieu résiste aux orgueilleux et fait grâce aux humbles...donc si tu es humble tu es plus jugé (romain 8 1 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.)

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Montfort

      La prière du Notre Père que Jésus enseigne à ses disciples qui lui demande comment prier nous renvoie à notre identité : qu'est-ce qu'être chrétien ?

      Simplement une double bénédiction qui conduit la prière vers :

      - la louange de Dieu pour ce qu'il est

      - la bénédiction de Dieu pour ce qu'il fait et ce qu'il crée.
      La prière que Jésus nous enseigne intègre toutes les orientations de la prière vers notre Père.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

      Commentaire modifié
    • Cecile

      Nous devons prier pour nous, à mon sens, pour demander la sagesse et la sainteté.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

  • Viny

    les confirmes sont ils des apôtres dans le monde?
    quel est la différence avec un prêtre?
    Pourquoi un confirmé qui a reçu le Saint Esprit ne peut pas "prendre le pain et rendre grâce"?

    Merci

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • le moine ho

    il y a un verset dans nombre qui dit que si une fille se fait violée le violeur épousera la fille et payera 50 sicles au père de la fille... ce passage se vois dans le viole de dinah genese 34 et dans 2 samuel 13 avec tamar... ou es cela morale ? la répon

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

  • Delphine

    Je ne vois pas de morale dans les Evangiles mais plutôt le concept d'heureux ou malheureux: de ce qui nous permet d'accomplir notre vocation d'enfant de Dieu et qui nous rend heureux ou de ce qui nous éloigne de notre vocation et nous rend malheureux :
    "

    Vous devez être connecté
    pour aimer.

    • Cantix

      Je suis d'accord mais je crois aussi que la morale et la bonne conscience c'est le fait d'essayer d'être un juste comme un certain nombre de personnages de l'ancien et du nouveau testament. En cela la morale m'intéresse car ce n'est pas un jugement extérieur qui me condamne mais plus un chemin de libération et nous chrétiens nous savons qui est le chemin, la vérité et la vie.

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • le moine ho

      la morale est pas biblique ... en fait il y a trois types de relations avec l'autre ...l'amour la morale et la barbarie... la morale est quand on est pas dans l'amour ne pas être dans la barbarie en fessant semblant d’être dans l'amour... c'est hypocrite défaut blâmé dans la bible et cela nous empêche d’être dans l'amour la relation privilégiée de la bible... au delà de ça l'amour est injuste voir la parabole de l'ouvrier de la dernière heure... les autres ouvriers ont raison... payer un mec qui a travailler 1h la même chose que celui qui a travaillé 12h est injuste... mais la générosité du seigneur donc son amour se moque de la justice ... en tout temps on a le droit d'aimer

      Vous devez être connecté
      pour aimer.

    • Detchen

      La justice n'est pas de ce monde où elle est aveugle.
      Dieu seul est juste au delà parfois de nos concepts limités et relation de justice. Car la utile humaine est partisane. Dieu est universel.
      On peut se rappeler "Heureux.......car ils auront......" "Heureux les justes car ils aurons la ve éternelle." c'est ça je ne sais plus où c'est dit ni qi le dit c'est Jésus ?
      Cette parabole, c'est pour dire que celui qui donne est libre de son de don. Il est seul maître en ce domaine, c'est une parabole sans rapport avec le droit du travail ou syndical lol

      Vous devez être connecté
      pour aimer.