Approfondir

Le sommaire

La prière d'exorcisme, c’est de la psychiatrie pour obscurantistes ?

Noir : Avec les progrès de la psychiatrie, on va bientôt pouvoir arrêter de faire des exorcismes, non ?

Blanc : Tu penses vraiment qu’il y a quelques choses à voir entre la souffrance psychique que traite le psychiatre, et les exorcismes que pratiquent les prêtres missionnés par leur évêque ?

Voix off : l’exorcisme, est-ce de la psychiatrie pour obscurantistes ?

Blanc : Le psychiatre est un médecin qui s’occupe de la santé psychique des personnes, comme un ophtalmo de la santé oculaire, alors que le prêtre exorciste traite d’une conséquence du péché qui est le cas de possessions démoniaques. C’est pour cela que, comme Jésus, il chasse le démon.

Noir : Tu sais bien que dans les cultures antiques, comme dans certain pays aujourd’hui, on voit le diable partout.

Blanc : Et aujourd’hui, on risque de ne voir le diable nulle part. Est-ce que tu penses que Jésus s’est trompé en faisant des exorcismes, en chassant des démons ? (Mt 8, 16). Est-ce que Jésus s’est trompé en demandant à ses apôtres, les futurs évêques, de chasser les démons ? (Lc 9,1). Et les évêques, en nommant des prêtres pour poursuivre cette mission du Christ ? (Code de droit canonique §1172).

Noir : D’accord, il y a même un exorcisme dans chaque baptême. (Rituel du baptême des enfants 1984, §84) : Je peux le concevoir car la personne n’a pas encore reçu le Saint-Esprit, mais une fois qu’une personne est baptisée, qu’elle est habitée du Saint-Esprit, comment un esprit mauvais pourrait cohabiter avec le Saint-Esprit en elle ?

Blanc : En effet, quand une personne est baptisée, qu’elle vit de l’Eucharistie chaque dimanche, de la confession plusieurs fois par an, il est très difficile de constater une possession. En revanche, quand un baptisé lâche la pratique des sacrements, commence à pratiquer le spiritisme, la chiromancie, les tarots ou consulter des médium et des voyantes… il ouvre des boulevards aux esprits mauvais. Au début, celui qui s'éloigne de Dieu fait l’expérience d’un pouvoir, d’un mieux, plus grand dans sa vie. Puis, peu à peu, une perte de liberté et de joie qui s’amplifie jusqu’à un enfermement mortel. La perte de liberté des personnes addictes est en fait une des pertes de liberté des pécheurs. Quand un baptisé vit une possession, c’est qu’il s’est éloigné du Seigneur. Le péché s’engouffre en lui et avec lui parfois le démon.

Noir : Tu peux m’en dire un peu plus sur les rites d’exorcisme, comment on sait que quelqu’un est possédé ?

Blanc : Fais attention, car il y a souvent en nous une fascination pour le mal et l’action de l’Adversaire. Avec l’Adversaire, il n’y a que péché, tristesse, solitude et enfermement. Si tu n’es pas un prêtre mandaté par l’évêque pour être exorciste, il y a un point important pour toi : si malgré la fréquentation régulière des sacrements et d’une communauté chrétienne unie et priante, une oppression intérieure demeure, il faut sans doute aller consulter un exorciste. Mais il faut se garder d’une fascination pour les possessions et les exorcismes. L’enjeu de fond, c’est la sainteté.

Noir : Mais donc pour toi, il n’y a pas de problèmes psychiatriques, il n’y a que des possessions ?

Blanc : Non, une personne peut être en souffrance psychique sans être possédée. Elle peut être possédée sans être en souffrance psychique, elle peut être ni l’un ni l’autre, elle peut être les deux à la fois. Faire le tri est difficile et c’est pour cela qu’il y a des exorcistes mandatés par l’Église. Parfois, une personne vient consulter l’exorciste, alors qu’elle est en souffrance psychique. Comme pour l’appendicite, le Seigneur attend d’elle qu’elle aille voir le bon médecin pour sa santé. Il existe des communautés chrétiennes et des mouvements d’Eglise pour les personnes en souffrance psychique, comme Amitiés Espérance et la Congrégation bénédictine Notre Dame d’Espérance. Tous leurs membres sont appelés à la Sainteté. On attend le saint patron des personnes en souffrance psychique !

frère Raphaël de Bouillé

Frère Raphaël de Bouillé, du couvent de Nancy, a été ordonné prêtre en 2012. Il s'est spécialisé dans l'accompagnement des acteurs pastoraux et dans la théologie pastorale

frère Mathieu-Marie Trommer

Le frère Mathieu-Marie Trommer est frère étudiant au couvent de Fribourg où il termine son baccalauréat canonique en théologie.