ThéoDom à la mer

Dans le hameau de Kergallic

Belle-Ile-en-Mer

En attendant la prochaine session ThéoDom à Kergallic, un retour sur la session 2018:

Cet été encore, le petit hameau dominicain de Kergallic, au cœur de Belle-Île, a vu débarquer une joyeuse bande de ThéoDomiens ! Le temps d’une semaine, 21 étudiants et jeunes pros de 25 à 35 ans ont rempli ce lieu de rires, de louanges… et d’un fourmillement d’idées et de questions : Qu’est-ce que l’âme ? Peut-on prouver Dieu ? Comment convaincre ? Qui est le Christ ? Jésus a-t-il baptisé ? Suis-je responsable du péché originel ?

En attendant la prochaine session ThéoDom à Kergallic, un retour sur la session 2018:

Cet été encore, le petit hameau dominicain de Kergallic, au cœur de Belle-Île, a vu débarquer une joyeuse bande de ThéoDomiens ! Le temps d’une semaine, 21 étudiants et jeunes pros de 25 à 35 ans ont rempli ce lieu de rires, de louanges… et d’un fourmillement d’idées et de questions : Qu’est-ce que l’âme ? Peut-on prouver Dieu ? Comment convaincre ? Qui est le Christ ? Jésus a-t-il baptisé ? Suis-je responsable du péché originel ?

Je m’inscris

Il faut être connecté pour s‘inscrire

« Je me rends compte que la foi, c'est beaucoup de questions et pas forcément de réponses mais que c'est justement ce qui fait avancer le cheminement. »

Ce fut l’occasion, cette année encore, de reconstituer un micro-couvent dominicain sur l’île, pour faire découvrir l’étonnante vie fraternelle d’une communauté si diverse et pourtant si joyeuse et complémentaire : deux sœurs de Poitiers, trois frères de Lyon, et un frère de Nancy… mélangez le tout et incorporez sans attendre 21 jeunes ; on s’étonne chaque année que la mayonnaise prenne si vite. La recette – aussi vieille que les dominicains ? – est toujours un franc succès !

« J'ai été touchée par la fraternité qui se dégageait de ce 'mini-couvent' improvisé. Cette polyphonie est très riche. […] Merci pour votre sens du service, de l'accueil et votre simplicité ! »

Le programme de la semaine ? Après la prière des laudes et la messe, puis un petit-déjeuner équilibré, les méninges sont fraîches pour une matinée de théologie (deux topos de 45’ pour découvrir un thème et une discipline théologiques). Un petit temps de service (cuisine / ménage / jardinage / organisation de la veillée) permet de s’aérer la tête avant un déjeuner qui ravit les gourmets.

« Tout est nourri : le cœur (fraternité), le corps (repos / repas) et l'esprit (cours) ! »

L’après-midi, quant à elle, file bien vite : sieste, baignade, farniente ou randonnée sur la côte dentelée de l’île, il faut déjà rentrer pour le goûter puis l’atelier théologique qui permet d’appliquer en petits groupes les topos du matin. Avant l’apéro et le dîner, un temps de silence et d’oraison, puis la prière des vêpres sont proposés. Enfin, la journée s’achève par quelques jeux de société, un film à débattre, une disputatioà la dominicaine, une veillée de prière organisée dans la paroisse voisine… ou un bain de minuit / coucher de soleil sur la mer ! Les plus vaillants se retrouvent pour une tisane et de belles discussions jusque tard dans la nuit…

 « Pour le moment, un des meilleurs temps forts de mes vacances. Gloire à Dieu. »