Approfondir

Le sommaire

La Trinité, c'est biblique ?

Sœur Marie-Laure : La Trinité est Une. Nous ne confessons pas trois dieux, mais un seul Dieu en trois personnes .
Alix : D’où tu sors ça ? Dieu n’a jamais dit ça !
Sœur Marie-Laure : Qu’est-ce que tu dis ?
Alix : Je te dis que Dieu n’a jamais dit ça. Il n’a jamais parlé d’un seul Dieu en trois personnes, ni de Trinité. C’est une invention.
Sœur Marie-Laure : Je n’ai rien inventé ! Si tu prends le mot Trinité, par exemple. Eh bien, tu vois qu’il apparaît pour la première fois dans une lettre de Théophile d’Antioche à la fin du IIe siècle ! Ce n’est pas tout jeune tout de même.
Alix : C’est bien ce que je te dis. Ce sont des hommes qui l’ont inventé.
Sœur Marie-Laure : Les chrétiens n’ont pas inventé la Trinité mais ils ont simplement dû trouver des mots pour expliciter ce mystère que Dieu leur avait révélé progressivement, d’abord dans l’Ancien Testament, puis ensuite en plénitude par le Christ.
Alix : Si ce que tu dis est vrai, on doit trouver des preuves dans les Evangiles, non ?
Sœur Marie-Laure : Prenons la fin de l’Evangile de saint Matthieu ! Jésus dit : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. »
Alix : D’accord, nous avons les trois personnes. Mais nous n’avons pas, très clairement, un seul Dieu.
Sœur Marie-Laure : Tout de même, si le Christ a tout pouvoir au ciel et sur la terre, alors il est Dieu, car seul Dieu a tout pouvoir au ciel et sur la terre. Et d’ailleurs, il le dit dans l’Evangile de saint Jean : « Moi et le Père nous sommes un ». Et juste avant son arrestation, il ne dit pas autre chose : « Je suis dans le Père et le Père est en moi».
Alix : Mais pour moi, c’est tout de même pas très clair. Je me demande si, dans la Trinité, les trois Personnes sont vraiment au même niveau. Le Fils n’est-il pas, disons, « en-dessous » du Père ? Le prince héritier en quelque sorte ? Jésus lui-même semble dire qu’il y a des choses que seules son Père connaît.
voix off : « Quant à la date de ce jour, et à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le fils, personne que le Père seul. »
Sœur Marie-Laure : Attention à ne pas transposer ce que le Christ sait en tant qu’homme à ce qu’il sait en tant que Dieu ! Dire que le Fils est inférieur au Père c’est une erreur très ancienne ! Elle date d’Arius, prêtre à Alexandrie au IVe siècle. Mais plusieurs Pères de l’Eglise, notamment saint Hilaire de Poitiers, ont combattu cette mauvaise compréhension de la Trinité et de l’égalité du Père et du Fils. Et elle a été condamnée par le concile de Nicée en 325.
Alix : Bien, ça fait deux, mais pas trois… Pour l’Esprit Saint, rien ne dit qu’il est une personne divine.
Sœur Marie-Laure : C’est sûr, ce n’est pas formalisé comme cela. Mais si tu écoutes attentivement, par exemple, ce que dit l’ange Gabriel à Marie : “L’Esprit Saint viendra sur toi et te prendra sous son ombre”, tu constates que l’Esprit Saint existe et qu’il a une action qui lui est propre. On dit bien que Jésus a été conçu par l’opération du Saint-Esprit !
Et au baptême du Christ, on entend la voix du Père qui retentit dans les cieux. On voit le Fils qui est plongé dans l’eau du Jourdain mais aussi l’Esprit Saint, qui descend, sous la forme de la colombe ! L’Esprit Saint n’est ni le Père, ni le Fils.
Et Jésus parle de l’Esprit Saint que le Père enverra en son nom.
Vois off : « Mais le Paraclet, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »
ou qu’il enverra lui-même
Vois off : « Lorsque viendra le Paraclet, que je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il me rendra témoignage. ».
Alix : Ah d’accord ! Cela veut dire que si l’Esprit Saint enseigne tout, c’est qu’il sait tout, donc que c’est l’Esprit de Dieu, bref qu’il est Dieu.
Sœur Marie-Laure : C’est pour cela qu’au moment de la Pentecôte, les apôtres reçoivent l’Esprit Saint. Pierre rappelle d’ailleurs dans son discours que Dieu a promis de répandre son Esprit sur les hommes. Son Esprit, c’est bien lui, Dieu !
Alix : Dieu aurait pu faire plus simple tout de même !
Sœur Marie-Laure : Là, nous touchons que Dieu est vraiment le Tout-Autre. Et qui d’autre que l’Esprit Saint, Esprit de Dieu et pleinement Dieu lui-même, peut nous faire entrer dans la connaissance et la compréhension, autant que nous le pouvons, de Dieu ?
Alix : C’est ainsi que Dieu, infiniment simple en lui-même est infiniment complexe pour l’homme !

sœur Marie-Laure Larcher

sœur Marie-Laure Larcher est dominicaine du Saint-Nom-de-Jésus. Elle est professeur de sciences-physiques et chimie et réside dans la communauté de Toulouse. Elle est membre du Groupe Albert-le-Grand qui rassemble des dominicain(e)s réfléchissant sur des questions scientifiques.

Alix Van Oost

Alix est diplômée d'arts dramatiques et de lettres classiques, elle aide les orateurs de ThéoDom à parler devant la caméra.