Qui est Dieu ?

Le sommaire

En Dieu, 1=3

Frère Guillaume : Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant… Voix off : Hop, hop, hop ! Pas si vite ! Comment peux-tu dire que tu crois en un seul Dieu, alors que tu parles sans cesse du Père et du Fils et du Saint-Esprit ? Pas très cohérent tout...

Frère Guillaume : Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant…
Voix off : Hop, hop, hop ! Pas si vite ! Comment peux-tu dire que tu crois en un seul Dieu, alors que tu parles sans cesse du Père et du Fils et du Saint-Esprit ? Pas très cohérent tout ça !
Frère Guillaume : C’est pourtant facile (fact check : NON) ! Les chrétiens croient en un seul Dieu en trois personnes…
Voix off : Ah ben, tu vois : trois personnes ! Croire en plusieurs dieux, c’est du polythéisme, ça, ou je ne m’y connais pas !
Frère Guillaume : Pas du tout : la foi chrétienne est un monothéisme au sens propre. Nous recevons de la foi juive la confession d’un Dieu unique
Voix off : « Écoute Israël, le Seigneur ton Dieu est l’unique » Dt 6, 4.
frère Guillaume : Nous devons comprendre cette unité à la lumière de l’enseignement de Jésus qui révèle son Père et le Saint-Esprit. Nous reconnaissons trois personnes en un Dieu unique.
Voix off : Ah ouais, j’ai déjà entendu ça : 1+1+1 = 1. C’est un peu zarbi et pour les maths, c’est carrément faux.
Frère Guillaume : Évidemment que c’est faux ! Du point de vue chrétien, on ne dira jamais que 1+1+1=1 ! Les trois personnes et l’unité divine ne sont pas sur le même plan !
Voix off : D’accord… Et du coup, comment ça marche ?
Frère Guillaume : Voici les données en présence : d’un côté, nous avons un seul truc qu’on appelle la nature divine, n’est-ce pas ? Et de l’autre, trois trucs, qu’on appelle des personnes divines.
Certains ont dit que cette multiplicité de personnes est illusoire. Dieu se montrerait sous divers modes, tantôt comme Père, tantôt comme Fils, tantôt comme Esprit, mais ce ne serait qu’une manière de faire. Il n’y aurait pas vraiment trois personnes distinctes.
Voix off : Bien essayé, mais du coup, on rejette l’enseignement de Jésus qui se distingue nettement du Père et de l’Esprit-Saint…
Frère Guillaume : D’autres ont dit, à l’inverse, qu’il y a bien une pluralité de personnes divines mais, pour éviter de tomber dans le polythéisme, on dira que seul le Père est vraiment Dieu. Le Fils et l’Esprit sont différents de lui. Des sortes de super créatures ou des demi-dieux…
Voix off : Bien essayé, mais là, Jésus n’est plus Dieu et c’est contraire à ce qu’il dit.
Frère Guillaume : Ces difficultés ont occupé les théologiens pendant des centaines d’années ! Il a fallu élaborer tout un vocabulaire technique très précis pour expliciter ce mystère que Dieu a progressivement révélé. On parle de substance, de personne, d’hypostase, de relation…
Voix off : Substance, hypostase ? Qu’est-ce que c’est que ce charabia ?
Frère Guillaume : On parle de substance ou encore d’essence; ces mots sont dérivés du verbe être. On parle aussi de nature - tu te rappelles le credo du dimanche à la Messe : “ de même nature que le Père”? Cela désigne ce que Dieu est, l’être divin dans son unité. Quand nous professons la foi en un seul Dieu, nous affirmons qu’il n’y a qu’une seule substance divine.
On emploie le terme de personne (ou d’hypostase, en grec) pour désigner le Père, le Fils et le Saint-Esprit, dans leur distinction réelle. C’est ainsi qu’il y a trois personnes bien distinctes : le Père n’est ni le Fils ni l’Esprit-Saint ; le Fils n’est ni le Père ni l’Esprit-Saint ; l’Esprit-Saint n’est ni le Père ni le Fils !
Enfin le terme de relation désigne le fait que la distinction des personnes réside dans la référence des unes aux autres.
Voix off : Attends, je commence à comprendre ! Ça veut dire, par exemple, que le Père ne se définit que dans sa relation au Fils ?
Frère Guillaume : Exactement ! Mais n’allons pas trop vite en besogne.
Voix off : C’est vrai. Alors, prenons les choses dans le bon sens. Donc, si je suis, nous croyons en un seul Dieu…
Frère Guillaume : Oui, c’est exact. Pas trois dieux, mais un seul : la Trinité consubstantielle.
Voix off : Consubstantielle ?
Frère Guillaume : Cela veut dire que chacune des personnes divines est la même substance, le même être, chacune est Dieu tout entier et non 1/3 de Dieu.
Voix off : Hum… Je suis un peu perdu, là.
Frère Guillaume : C’est normal, c’est le plus grand mystère de notre foi. Ça dépasse notre intelligence. Retiens que nous croyons que « le Père est cela qu’est le Fils, le Fils cela même qu’est le Père, le Père et le Fils cela même qu’est le Saint-Esprit, c’est-à-dire un seul Dieu par nature » (la citation s’affiche CEC n° 253, en référence au concile de Tolède XI en 675). Autrement dit, pas de division quant à la substance divine : un seul Dieu et par trois tiers qui s’additionnent.
Voix off : Ah oui. C’est parce qu’il n’y a qu’une seule substance divine que chaque personne est Dieu tout entier ! Autrement dit c’est parce qu’il n’y a qu’un seul Dieu que le Père, le Fils et l’Esprit-Saint sont chacun Dieu tout entier.
Frère Guillaume : Ben voilà, quand tu veux ! Bravo !
Voix off : Oui, je remercie mes parents et mon coach…
Frère Guillaume : Bien, reprenons ! Donc, une seule substance divine et pourtant les personnes sont réellement distinctes entre elles. Ce qu’il faut voir c’est que leur distinction se comprend à partir de leur origines.
Voix off : Ouais, c’est pas faux. (inclusion de Camelot : Perceval)
Frère Guillaume : Qu’est-ce que tu ne comprends pas ?
Voix off : C’est quoi, les relations ?
Frère Guillaume : Eh bien, avec ce mot, on veut dire que les personnes divines nous sont connues en relation les unes aux autres : Le Fils est engendré par le Père. Donc le Père se distingue du Fils par une relation de paternité. Et le Fils se distingue du Père par une relation de filiation. Le Saint Esprit procède du Père et du Fils. Donc, il se distingue du Père et du Fils par une relation de procession. Et le Père et le Fils se distinguent de l’Esprit par une relation de spiration.
Voix off : Mais attends, ça fait quatre ! Quatre relations, c’est pas un peu beaucoup, puisqu’il n’y a que trois personnes ?
Frère Guillaume : Non, c’est juste ce qu’il faut pour connaître ce qui distingue les trois personnes. On parle des propriétés spécifiques à chacune des trois Personnes. Ce qui distingue le Père, c’est sa relation au Fils qui permet de découvrir sa propriété personnelle, la paternité ; pour le Fils, nous découvrons que sa propriété personnelle, c’est la filiation ; pour l’Esprit-Saint, c’est la propriété de procession.
Voix off : Fort bien ! Mais à quoi ça sert ?
Frère Guillaume : Tu vas voir. Faisons un pas de plus, si tu veux bien. Ces relations sont importantes parce qu’elles nous permettent de connaître les personnes divines comme des… personnes ! Saint Thomas d’Aquin a une formule limpide : « C’est par sa relation que le Fils est une personne subsistante : car sa relation, c’est sa personnalité ». Autrement dit, les propriétés de paternité, de filiation et de procession distinguent et constituent les personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
Voix off : Si j’ai bien compris, cela signifie qu’au sein de l’unique réalité ou substance divine, grâce à la Révélation, on distingue des Personnes qui ne multiplient ou ne divisent pas la divinité.
Frère Guillaume : Exactement.
Voix off : Et ces personnes nous sont connues par les relations qu’elles ont entre elles.
Frère Guillaume : Bravo ! C’est exactement cela. Tu vois que la foi chrétienne professe bien un seul Dieu en trois Personnes consubstantielles. C’est un monothéisme trinitaire. Au nom (au singulier) du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
Voix off : Ameeeeeeeeeeeen !

 

frère Guillaume Petit

Frère Guillaume est dominicain au couvent de Bordeaux, où il est aumônier au lycée de la Sauque.

S’entraîner

Avez-vous bien retenu ?
Apprenez en jouant.

Je me teste
mobile-params-global

Connectez-vous pour enregistrez votre progression

Je me connecte




Je crée mon compte




Approfondir

La Trinité, c'est biblique ?

Sœur Marie-Laure : La Trinité est Une. Nous ne confessons pas trois dieux, mais un seul Dieu en trois personnes .
Alix : D’où tu sors ça ? Dieu n’a jamais...



Réagir

jeannine

“Merci pour l'enseignement qui m'aide à progresser dans ce grand mystère d'Amour qu'est la Trinité. Je suis fascinée par ce grand mystère, loin de moi de...”

> Lire la suite

Cathy

“J'ai encore un peu de mal,mais je m'accroche!!! ...”

> Lire la suite