Saison 5: sciences et foi

Le sommaire

Un scientifique peut-il croire la Genèse ?

Pour de nombreuses personnes, les avancées de la science contredisent la révélation chrétienne. Ceci est particulièrement manifeste dans les récits de la création. Comment croire la Genèse qui nous dit que le monde a été créé en 7 jours ? Le frère Jean-Baptiste Régis, op revient sur ces questions.

 

Pour beaucoup, la...

Pour de nombreuses personnes, les avancées de la science contredisent la révélation chrétienne. Ceci est particulièrement manifeste dans les récits de la création. Comment croire la Genèse qui nous dit que le monde a été créé en 7 jours ? Le frère Jean-Baptiste Régis, op revient sur ces questions.

 

Pour beaucoup, la Bible et la science constituent deux sources de savoirs totalement opposés. Et quand il s’agit de faire un choix entre ce que dit la Bible ou ce que dit la science, il n’y a pas photo. On fait vite son choix. Qui croit encore que le monde a été créé en 6 jours et que la femme a été créée à partir d’une des côtes de l’homme comme le raconte le début du livre de la Genèse ? Les découvertes scientifiques sur l’état primitif de l’univers nous donnent toutes les informations nécessaires pour qui veut savoir comment notre monde a évolué et comment l’espèce humaine est apparue. Doit-on pour autant rejeter tout ce que dit la Bible sur la création du monde comme étant irrationnel ? Comment peut-on articuler la connaissance scientifique avec le savoir religieux ?

À ce sujet, on peut dire deux choses. La première est que la bible n’est pas un un traité de physique qui présenterait un modèle de la réalité construit scientifiquement. Mais elle répond à un autre ordre de questions sur cette réalité.

la Bible est Parole de Dieu. Elle est donc la source principale du savoir sur Dieu et sur le monde. Mais la Bible a été écrite par des hommes inspirés par Dieu. Vous qui suivez ThéoDom avec assiduité, vous savez donc que le texte biblique a une histoire et un contexte (cf vidéo fr. Grégoire). Pour pouvoir comprendre le texte, cela suppose de déterminer l’intention de l’auteur, la manière dont il assume la vision du monde de son temps et de procéder à une analyse littéraire du texte.

En effet, les auteurs bibliques ont parfois eu recours à un langage symbolique pour parler d’expériences et de réalités religieuses difficiles à transmettre autrement. Ils ont même eu besoin de garder deux récits de création du monde parce que ces deux récits ne disent pas la même chose. Ce sont les chapitres 1 et 2 du livre de la Genèse. Si on lit ces textes de manière littérale, on se rendra compte qu’ils se contredisent. Au chapitre 1 de la Genèse, l’homme est créé après les animaux. Au chapitre 2, il est créé avant. Comment la parole de dieu peut-elle se contredire?

En réalité, il ne faut pas chercher dans les premiers chapitres de la Genèse une description scientifique des premiers jours de l’univers, car la Bible n’est pas un traité de physique !

Lors d’un discours à l’académie pontificale des sciences en 1981, le pape Jean Paul II disait : « la Bible nous parle de l’origine de l’univers et de sa constitution pour préciser les justes rapports de l’homme avec Dieu et avec l’univers. (…) Elle s’exprime avec les termes de la cosmologie en usage au temps de celui qui écrit ».

Si je prends le soleil et la lune par exemple.  La science étudie entre autre leur composition chimique, leur mouvement, leur durée de vie. La bible parle aussi du soleil et de la lune. Par rapport à d’autres récits religieux de création, elle nous enseigne que ces astres ont été créés par dieu et que ce ne sont donc pas des divinités dont il faut avoir peur.

Et elle enseigne encore beaucoup d’autres choses. Par exemple, dans le premier récit, on apprend que Dieu est l’unique créateur, que sa création est bonne et qu’il se communique en créant l’homme et la femme à son image. Le deuxième récit insiste davantage sur la relation entre l’homme et la nature, et surtout sur la désobéissance de l’homme et de la femme, qui aura des conséquences sur la condition humaine universelle.

Relation de l’homme à Dieu et à la nature, conséquence morale de ses actes, destinée humaine, etc… voilà des choses que la science ne nous enseigne pas.

La science en effet observe le réel avec les outils qui lui sont propres.Au sujet de l’homme elle étudie son fonctionnement biologique, ses caractéristiques physiques et même le mécanisme de ses émotions. Mais la recherche de sens va plus loin. La connaissance scientifique s’approfondit alors dans le domaine de la philosophie et de la théologie pour pouvoir répondre aux questions existentielles de l’homme : pourquoi il existe, qu’est ce qu’il va devenir, quelle responsabilité a-t-il ? Et sur ces questions, la Bible nous enseigne beaucoup de choses !

Si la Bible et la science apportent toutes les deux un éclairage sur la nature de l’homme, elles ne le font pas de la même manière. Ce sont de registres de connaissance différents. Il ne faut pas les opposer mais les ordonner l’un à l’autre. Nous n’aurons jamais fini d’affiner notre connaissance du monde, de l’homme et de sa relation avec Dieu !

 

Frère Jean-Baptiste Régis

Le frère Jean-Baptiste Régis est dominicain de la Province de France. Après une formation d'ingénieur, il a suivi ses études de philosophie et de théologie dans l'Ordre dominicain à Lille et Oxford. Il prépare actuellement une licence canonique en théologie. Il réside au couvent Saint-Pierre Martyr de Strasbourg. Il est membre du Groupe Albert-le-Grand qui rassemble des dominicain(e)s réfléchissant sur des questions scientifiques.

S’entraîner

Avez-vous bien retenu ?
Faîtes le premier exercice

Je me teste
mobile-params-global

Connectez-vous pour enregistrez votre progression

Je me connecte




Je crée mon compte


ou


Approfondir

Science et bible: que nous apprennent-elles sur Dieu ?

Les malentendus ne manquent pas entre Bible et sciences à travers l'histoire. Pourtant, Bible et sciences peuvent être complémentaires à bien des égards. Le frère Jean-Baptiste Régis, op revient sur ces questions

...


Réagir

fleur-de-vanille

“si Bible et science s'opposaient il n'y aurait pas d'ingénieurs, pas de techniciens, de géologues, etc, sur les bancs des églises... sérieusement ça ne s'oppose pas......”

> Lire la suite

tatal

“Dieu n'a pas empêcher le progrès. Mais malheureusement certains par des manipulations génétiques,par la GPA, par la négation du genre humain se croient au dessus du créateur...”

> Lire la suite

Nollino

“Il me semble qu'il faudrait éviter les recours trop fréquents aux passages mythiques ou symboliques de La Bible (Paradis terrestre, faute d'Adam et Eve, virginité de...”

> Lire la suite